Ermenouville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ermenouville
Ermenouville
Le château du Mesnil-Geoffroy.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Canton Saint-Valery-en-Caux
Intercommunalité Communauté de communes de la Côte d'Albâtre
Maire
Mandat
Daniel Seigneur
2014-2020
Code postal 76740
Code commune 76241
Démographie
Gentilé Ermenouvillais
Population
municipale
146 hab. (2015 en diminution de 8,75 % par rapport à 2010)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 48′ 00″ nord, 0° 47′ 21″ est
Altitude Min. 77 m
Max. 109 m
Superficie 3,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Ermenouville

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Ermenouville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ermenouville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ermenouville
Photo du centre village

Ermenouville est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en Normandie (anc. Haute-Normandie).

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Erme[no]ldi villam en 1032 et 1035[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1823 : Ermenouville absorbe la commune de Mesnil-Geoffroy (longtemps orthographié Mesnil-Geffroy).
  • Ermenouville dont le nom s'était altéré en Armenouville, puis Arnouville (nom gardé par le château) est redevenu Ermenouville.

Au XVIe siècle, les seigneurs Dupuis d'Arnouville présentent alternativement à la cure avec l'archevêque de Rouen. La seigneurie passe aux Clercy, avec le mariage de Marthe Dupuis d'Arnouville avec Jean-Baptiste de Clercy, en 1785. Le château restera dans la même lignée jusqu'à nos jours. Le comte Geoffroy de Montalembert, doyen du Sénat, sera maire pendant 58 ans. Plusieurs maisons répertoriées à l'inventaire régional du patrimoine. Ermenouville est classée « site inscrit pittoresque », au titre de la loi de 1930. Paroisse jusqu'à la Révolution, Ermenouville l'était redevenue en 1878, lors de la construction du presbytère, par la comtesse de Clercy.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1936 Mars 1993 Geoffroy de Montalembert   Agriculteur, député puis sénateur
mars 1993 2008 Marguerite de la Rochefoucauld    
mars 2008 en cours
(au avril 2014)
Daniel Seigneur    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3].

En 2015, la commune comptait 146 habitants[Note 1], en diminution de 8,75 % par rapport à 2010 (Seine-Maritime : +0,48 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1831 1836 1841 1846 1851 1856
283314342443419399417439445
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
444408378375353334321310310
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
342329256280268259265267250
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
235217198181154155155155144
2015 - - - - - - - -
146--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Economie[modifier | modifier le code]

Activités de loisirs et de tourisme[modifier | modifier le code]

Le golf d'Arnouville a été créé en 2013. Il est situé en plein coeur du village d'Ermenouville dans un environnement où la nature y est préservée.[6]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château d'Arnouville.
  • Château du Mesnil-Geoffroy.
  • Château d'Arnouville (XVIe-XVIIIe-XIXe siècles)[7]. Le château d'Arnouville a remplacé, au XVIe siècle, l'ancien manoir seigneurial qui était à l'autre bout du village. Construit par Nicolas Allais, passé aux Dupuis d'Arnouville, puis aux Clercy (voir livre cité dans « ouvrages »).
  • Église Notre-Dame, édifiée en 1881, grâce à la comtesse de Clercy (style néo-gothique, architectes Martin et Marical). Remplace une église du XIIIe siècle presque entièrement rebâtie en 1759. Fonts baptismaux du XVIe siècle provenant de l'ancienne église. Pierre tombale d'un compagnon de saint Louis (longtemps dans le cimetière). Vitraux de Lorin et Villette (1947).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Jacques Thiercelin, Les églises Notre-Dame d'Ermenouville et l'ancienne paroisse. Sept siècles d'histoire d'une paroisse cauchoise, préface de Marguerite de La Rochefoucauld. Éditions Caravel. 2011 (Fauville-en-Caux).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Adigard des Gautries - Les noms de lieux de la Seine-Maritime attestés entre 911 et 1066 (suite) [article] page 139.
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. « Golf d'Arnouville », sur Golf d'Arnouville (consulté le 21 octobre 2018)
  7. http://www.cc-entremeretlin.fr/spip.php?article266