Edvard Kardelj

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Edvard Kardelj
Edvard Kardelj en 1949.
Edvard Kardelj en 1949.
Fonctions
Secrétaire du comité central du Parti communiste slovène
Premier ministre Josip Broz Tito
Prédécesseur Franc Leskošek (sl)
Successeur Miha Marinko (sl)
Ministre des affaires étrangères
Premier ministre Josip Broz Tito
Prédécesseur Stanoje Simić
Successeur Koča Popović
Président de l'assemblée fédérale
Président Josip Broz Tito
Prédécesseur Petar Stambolić
Successeur Milentije Popović
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Ljubljana, Autriche-Hongrie
Date de décès (à 69 ans)
Lieu de décès Ljubljana, Slovénie, Yougoslavie
Nationalité Austro-hongroise, puis Yougoslave
Parti politique Ligue des communistes de Yougoslavie (section slovène)
Profession Journaliste

Edvard Kardelj (Едвард Кардељ) est un journaliste, économiste et homme politique yougoslave né le 27 janvier 1910 et mort le 10 février 1979.

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre du Parti communiste à l'âge de seize ans, Kardelj fonde et dirige le Front de libération, branche slovène des Partisans, qui lutte contre l'occupant nazi durant la Seconde Guerre mondiale. Après la fin du conflit, Kardelj devient un responsable important de la Yougoslavie communiste : il occupe le poste de ministre des Affaires étrangères (en) de 1948 à 1953. Il est le principal théoricien du modèle autogestionnaire yougoslave - volet idéologique du « titisme » - et joue un rôle majeur dans la rédaction de la Constitution de 1974 (en).

Après sa mort, en 1979, l'université de Ljubljana est rebaptisée « université Edvard Kardelj de Ljubljana » en son honneur. Elle conserve ce nom jusqu'à l'indépendance de la Slovénie en 1990.

Son petit-fils Igor Šoltes fait également carrière en politique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :