Garde nationale serbe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

La Garde nationale serbe (en serbo-croate : Srpska državna straža, Српска државна стража, SDS) est une formation militaire créée le à partir d'anciens gendarmes et de la police du gouvernement collaborateur serbe de Milan Nedić.

Lors de sa formation, elle comptait 17 000 personnes. En début 1943, avec des services supplémentaires et la police des villages, elle comptait 36 716 personnes. Comptant peu d'officiers, la Garde nationale serbe joua un rôle secondaire dans les opérations en Serbie, les Allemands considérant le Corps de volontaires serbes comme une force auxiliaire plus fiable. Par ailleurs, la SDS était largement infiltrée par des sympathisants du mouvement tchetnik de Draža Mihailović.

En octobre 1944, au moment de l'offensive de Belgrade et de l'effondrement militaire des Allemands en Serbie, la Garde nationale serbe proclama ouvertement son allégeance envers Mihailović, mais fut rapidement écrasée par les Partisans et l'Armée rouge.

Notes et références[modifier | modifier le code]