Douglas Mawson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mawson.
Douglas Mawson
Sir Douglas Mawson circa 1916.jpg
Douglas Mawson vers 1916.
Biographie
Naissance
Décès
(à 76 ans)
Brighton, banlieue d'Adélaïde, Australie-Méridionale
Nationalité
Britannique (jusqu'en 1927), puis Australien
Formation
Activités
Conjoint
Paquita Delprat (1891-1974)
Mariage en 1914
Enfant
Patricia (1915-1999)
Jessica (1917-2004)
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Distinctions
Liste détaillée
Officier de l'ordre de l'Empire britannique
Fellow of the Australian Academy of Science
Silver Wolf Award (en)
Founder’s Medal ()
David Livingstone Centenary Medal (en) ()
Médaille Bigsby ()
Mueller Medal (d) ()
Médaille Clarke ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Douglas Mawson, né le à Shipley (Angleterre)[1] et mort le à Brighton (banlieue d'Adélaïde, en Australie-Méridionale), est un explorateur polaire et géologue australien. Avec Roald Amundsen, Ernest Shackleton et Robert Falcon Scott, Mawson est un des explorateurs importants de l'âge héroïque de l'exploration en Antarctique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parmi ses influences, Edgeworth David est régulièrement cité.

Expédition Nimrod[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Expédition Nimrod.

Il participe à une expédition au Condominium des Nouvelles-Hébrides, puis à l'expédition Nimrod d'Ernest Shackleton entre 1908 et 1909, lors de laquelle il effectue la première ascension du mont Erebus sur l'île de Ross et atteint pour la première fois le pôle Sud magnétique.

Expédition antarctique australasienne[modifier | modifier le code]

Il dirige ensuite l'expédition antarctique australasienne entre 1911 et 1914, notable pour ses difficiles conditions météorologiques au cap Denison, près de la baie du Commonwealth, et mémorable pour un long raid en solitaire de la part de Mawson et la mort de deux de ses compagnons : Xavier Mertz et Belgrave Edward Sutton Ninnis.

Expédition BANZARE[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Expédition BANZARE.

Il dirige enfin l'expédition BANZARE entre 1929 et 1931. C'est sa troisième expédition en Antarctique.

Postérité[modifier | modifier le code]

Douglas Mawson a été fait chevalier en 1914 ; il est devenu membre de la Royal Society le et de l'Académie australienne des sciences. Il est décoré de l'Ordre de l'Empire britannique. Il a également reçu la médaille Clarke en 1936.

Il est l'un des 24 membres fondateurs de l'Académie australienne des sciences, créée en 1954.

Le pic Mawson (un volcan australien de l'île Heard[2]), le mont Mawson, la baie Mawson, la Dorsa Mawson (une dorsum de la Lune), le Mawson Plateau en Australie ou encore la base antarctique Mawson sont nommés d'après lui.

Blaise Cendrars lui consacre un chapitre intitulé « La Femme aimée » dans son livre Éloge de la vie dangereuse[réf. nécessaire].

En 2013-2014, une expédition se lance sur ses traces et celle de l'expédition antarctique australasienne sur le brise-glace MV Akademik Chokalski et connaît d'importante difficultés[3].

Le cairn qu'il a érigé en 1930 sur l'île Proclamation est un monument historique de l'Antarctique.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Lennard Bickel, Mawson's Will: The Greatest Polar Survival Story Ever Written, Steerforth Press, , 272 p. (ISBN 978-1586420000)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Mawson, Sir Douglas (1882 - 1958) », sur adb.online.anu.edu.au, Australian Dictionary of Biography (consulté le 23 août 2009)
  2. (en) Australia Antartic Data Center
  3. Stéphane Foucart, « Colère des scientifiques contre la croisière piégée dans l'Antarctique », Le Monde, (consulté le 7 janvier 2014)