District de Kasur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
District de Kasur
Le district de Kasur (en rouge) au sein du Pendjab et du Pakistan.
Le district de Kasur (en rouge) au sein du Pendjab et du Pakistan.
Administration
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Province Pendjab
Chef-lieu Kasur
Démographie
Population 2 376 000 hab. (1998)
Densité 595 hab./km2
Géographie
Superficie 399 500 ha = 3 995 km2

Le district de Kasur (en ourdou : ضِلع قصُور) est une subdivision administrative de l'est de la province du Pendjab au Pakistan. Constitué atour de sa capitale, Kasur, qui est par ailleurs l'une des plus importantes villes de la province, le district est entouré par Lahore au nord, l'Inde à l'est, le district d'Okara au sud, et enfin par le district de Nankana Sahib à l'ouest. Il a été créé le 1er juillet 1976 en divisant le district de Lahore.

Le district est situé dans la partie nord de la province du Pendjab, plutôt urbanisé et industriel. Sa population de près de trois millions d'habitants parle très majoritairement le pendjabi, et vit notamment de l'agriculture, de l'industrie et du tourisme. C'est un fief politique de la Ligue musulmane du Pakistan (N).

Histoire[modifier | modifier le code]

La région du district de Kasur était à l'époque de la civilisation de la vallée de l'Indus une région agricole et forestière. La région a ensuite été sous domination achéménide, Maurya, du Royaume indo-grec, de l'Empire kouchan, de l'Empire Gupta, des Shvetahûnas et des Shahiyas du IVe siècle av. J.-C. au XIe siècle.

La région a par la suite été dominé par les Ghaznévides, le Sultanat de Delhi, l'Empire moghol, l'Empire sikh puis enfin le Raj britannique. Lors de la décolonisation, puis de la partition des Indes et donc de la création du Pakistan, la région intègre le Pakistan alors que des minorités hindoues et sikhes quittent la région pour l'Inde et que des musulmans vivants de l'autre coté de la frontière font le trajet inverse.

Géographie et climat[modifier | modifier le code]

Le district connait un climat de mousson : chaud et humide, le mois de juin étant le plus chaud et les mois de juillet et août les plus humides.

Économie[modifier | modifier le code]

Le mausolée de Bulleh Shah.

Le district vit en grande partie de l'agriculture, ayant hérité de l'époque britannique d'un important réseau d'irrigation, et cultive principalement du riz, du blé, du maïs, du coton et de la canne à sucre, ainsi que des tournesols, des fruits et légumes[1]. Plusieurs industries sont liées à ces cultures, comme la fabrique d'huile et de textile[2].

Le district joui d'une certaine attraction touristique, principalement d'origine nationale, notamment du fait de la présence du mausolée de Bulleh Shah qui est un lieu de pèlerinage.

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 1998, la population du district a été évaluée à 2 375 875 personnes, dont environ 24 % d'urbains. Le taux d'alphabétisation était de 36 % environ, dont 48 pour les hommes et 23 pour les femmes[3].

La langue la plus parlée du district est le pendjabi.

Administration[modifier | modifier le code]

Le mausolée de Shah Kamal Chishti.

Le district est divisé en quatre tehsils (Chunian, Kasur, Kot Radha Kishan et Pattoki) et 141 Union Councils. Cinq villes dépassent les 30 000 habitants, et la plus importante est la capitale Kasur, qui regroupait à elle seule près de 10 % de la population totale du district en 1998. Ces cinq villes regroupent quant-à elles près de 78 % de la population urbaine, selon le recensement de 1998.

Le district a été créé le 1er juillet 1976 en divisant le district de Lahore, la métropole située au nord du district, deuxième ville du pays, étant désormais une cité-district.

Ville Population (est. 2009)[4]
Kasur 321 954
Pattoki 77 210
Phool Nagar 76 297
Chunian 64 386
Kot Radha Kishan 49 607

Politique[modifier | modifier le code]

Le district est représenté par les dix circonscriptions no 175 à 184 à l'Assemblée provinciale du Pendjab. Lors des élections législatives de 2008, elles sont remportées par quatre candidats de la Ligue musulmane du Pakistan (N), quatre du Parti du peuple pakistanais et deux de la Ligue musulmane du Pakistan (Q)[5], et durant les élections législatives de 2013 elles ont été remportées par huit candidats de la Ligue musulmane du Pakistan (N) et deux de la Ligue musulmane du Pakistan (Q)[6].

À l'Assemblée nationale, il est représenté par les cinq circonscriptions no 138 à 142. Lors des élections législatives de 2008, elles ont été remportées par trois candidats de la Ligue musulmane du Pakistan (N), un de la Ligue musulmane du Pakistan (Q) et un indépendant[7], et durant les élections législatives de 2013 elles sont toutes remportées par des candidats de la Ligue musulmane du Pakistan (N)[8].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Kasur sur punjab.gov.pk