District de Dera Ghazi Khan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dera, Ghazi et Khan (homonymie).
District de Dera Ghazi Khan
Le district de Dera Ghazi Khan (en orange) au sein du Pendjab et du Pakistan.
Le district de Dera Ghazi Khan (en orange) au sein du Pendjab et du Pakistan.
Administration
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Province Pendjab
Chef-lieu Dera Ghazi Khan
Démographie
Population 1 643 118 hab. (1998)
Densité 138 hab./km2
Langue(s) pendjabi
Géographie
Superficie 1 192 200 ha = 11 922 km2

Le district de Dera Ghazi Khan (en ourdou : ضِلع ڈيره غازى خان) est une subdivision administrative du sud de la province du Pendjab au Pakistan. Constitué autour de sa capitale, Dera Ghazi Khan, le district est entouré par les districts de Dera Ismail Khan et le Waziristan du Sud de la province de Khyber Pakhtunkhwa et des régions tribales au nord, les districts de Layyah, de Muzaffargarh et de Rajanpur à l'est, le district de Kashmore dans la province du Sind au sud, et enfin la province du Baloutchistan à l'ouest.

Le district est situé dans le sud rural et peu developpé de la province du Pendjab et est l'un des plus pauvres du pays. Sa population vit surtout de l'agriculture. Se trouvant au cœur de la région historique de « Derajat », sa population de près de deux millions d'habitants parle majoritairement le pendjabi et ses différents dialectes, dont Derawali. C'est un fief politique de la Ligue musulmane du Pakistan.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville de Dera Ghazi Khan a été fondée au XVe siècle par Ghazi Khan Dodai, un chef tribale baloutche. Ce dernier déclarait ainsi son indépendance du Sultan de Multan, voisin. La région se voit ainsi prendre le nom de « Derajat », principalement actuellement compris dans le district de Dera Ghazi Khan et le district de Dera Ismail Khan voisin.

La région de Dera Ghazi Khan a été sous la domination de diverses puissances au cours de l'histoire, notamment l'Empire moghol, l'Empire sikh. En 1848, la région tombe sous la domination du Raj britannique. Lors de l'indépendance vis-à-vis de l'Inde en 1947, la population majoritairement musulmane soutient la création du Pakistan.

Géographie et climat[modifier | modifier le code]

Le lac Damis, dans la région du Fort Munro.

Le district est principalement constitué de plaines, entouré par des montagnes à l'ouest, et le fleuve Indus à l'est. Le climat est chaud et humide en été, et relativement froid et sec en hiver. Toutefois, les régions montagneuses connaissent un hiver rigoureux et des chutes de neiges[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 1998, la population du district a été évaluée à 1 643 118 personnes, dont environ 14 % d'urbains. Le taux d'alphabétisation était de 31 % environ, dont 42 pour les hommes et 18 pour les femmes[2].

La capitale du district, Dera Ghazi Khan, compte 188 149 habitants selon le même recensement de 1998, et a été estimée à 273 341 habitants en 2009. C'est la quatorzième plus grande ville du Pendjab, et la quatrième du sud de la province.

La langue la plus parlée du district est le pendjabi dans ses différents dialectes, dont notamment le Derawali. On trouve également d'importantes minorités parlant pachto et baloutche, étant donné la proximité avec les provinces de Khyber Pakhtunkhwa et du Baloutchistan.

Administration[modifier | modifier le code]

Une faculté dans la ville de Dera Ghazi Khan.

Le district est divisé en trois tehsils, Dera Ghazi Khan, Taunsa et Tounsa Shareef, et 60 Union Councils. Seulement deux villes dépassent les 30 000 habitants, et la plus importante est de loin la capitale Dera Ghazi Khan, qui regroupe à elle seule près de 11 % de la population totale du district. Ces deux villes regroupent quant-à elles plus de 98 % de la population urbaine, selon le recensement de 1998.

Ville Population (est. 2009)[3]
Dera Ghazi Khan 273 341
Taunsa Sharif 37 090

Économie[modifier | modifier le code]

La population du district est principalement rurale, et vit donc majoritairement de l'agriculture. On y trouve surtout des cultures de riz, de blé, de mil et de coton. Les habitants produisent également de l'huile en cultivant notamment le tournesol. On trouve aussi des fruits et légumes, notamment du citron, de la mangue, de la goyave, des patates, des tomates, etc.[4].

Le district a également une petite industrie, principalement liée à l’agriculture (tissage et presse d'huile), mais reste l'un des plus pauvres du pays[5].

Transport[modifier | modifier le code]

Le district est également relativement bien desservi par le réseau de transports national. Dera Ghazi Khan compte en effet une gare qui relie notamment la ville à Multan à l'est. La ville compte également un aéroport international et est le lieu de jonctions de plusieurs routes nationales.

Politique[modifier | modifier le code]

Le district est représenté par les sept circonscriptions no 240 à 246 à l'Assemblée provinciale du Pendjab. Lors des élections législatives de 2008, elles sont remportées par trois candidats de la Ligue musulmane du Pakistan (N), trois de la Ligue musulmane du Pakistan (Q) et un indépendant[6], et durant les élections législatives de 2013 elles sont remportées par quatre candidats indépendants, un candidat du Parti du peuple pakistanais, un de la Ligue musulmane du Pakistan (N), et un de la Jamiat Ulema-e-Islam (F)[7].

À l'Assemblée nationale, il est représenté par les trois circonscriptions no 171 et 173 Lors des élections législatives de 2008, elles ont été remportées par deux candidats de la Ligue musulmane du Pakistan (N) et un de la Ligue musulmane du Pakistan (Q)[8], et durant les élections législatives de 2013 elles sont remportées respectivement par deux candidats de la Ligue musulmane du Pakistan (N) et un indépendant[9].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]