District de Khanewal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

District de Khanewal
District de Khanewal
Le district de Khanewal (en rouge) au sein du Pendjab et du Pakistan.
Administration
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Province Pendjab
Division Multan
Chef-lieu Khanewal
Démographie
Population 2 921 986 hab. (rec. 2017)
Densité 672 hab./km2
Langue(s) pendjabi
Géographie
Superficie 434 900 ha = 4 349 km2

Le district de Khanewal est une subdivision administrative du sud de la province du Pendjab au Pakistan. Constitué autour de sa capitale Khanewal, le district est peuplé de plus de deux millions d'habitants. Il est entouré par les districts de Jhang et de Toba Tek Singh au nord, le district de Sahiwal à l'est, les districts de Vehari et de Lodhran au sud, et enfin par les districts de Multan et de Muzaffargarh à l'ouest.

Situé dans le sud rural et agricole du Pendjab, le district a été créé en 1985. Sa population de près de trois millions d'habitants en 2017 vit principalement des cultures et de l'industrie textile, et parle très majoritairement pendjabi.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines de Khanewal sont obscures, mais la ville aurait obtenu ce nom à la fin du XIXe siècle. Sous administration du Raj britannique, Khanewal obtient le statut de « comité local » (area committee) en 1919, puis est élevé au rang de « comité municipal » ou « corporation municipale » (area committee) en 1933, et devient enfin un district en 1985, étant auparavant intégré au district de Multan[1].

À l'époque de la partition des Indes en 1947, la région connait de forts mouvements de populations, les minorités hindoues et sikhs émigrent en Inde, tandis que des musulmans font le trajet inverse. La population majoritairement musulmane de Khanewal soutenait la création du Pakistan et la Ligue musulmane. C'est ainsi que des minorités venant d'Inde et parlant haryanvi se sont implantées dans le district.

Géographie et climat[modifier | modifier le code]

Le district est placé sur la rive est du fleuve Indus, et est situé entre les affluents des rivières Ravi et Chenab. Il est ainsi principalement constitué de plaines irriguées. Le climat est chaud et relativement humide, l'été étant particulièrement chaud avec des températures situées en moyenne entre 29 et 42 degrés Celsius, et l'hiver doux avec des températures moyennes entre 6 et 21 degrés[1]. La saison des pluies s'étend de juillet à septembre.

Économie[modifier | modifier le code]

La gare de Khanewal, importante garde de jonction.

L'agriculture est le principal moyen de subsistance du district, l'industrie étant peu développée. Le district dispose d'un important réseau d’irrigation hérité de la période britannique. Les cultivateurs produisent notamment du blé, du coton, de la canne à sucre, ainsi que des fruits, comme du citron, des mangues et de la goyave, ainsi que des légumes. On trouve aussi des élevages de bovins, moutons, chèvres et buffles. L'industrie est surtout liée à cette agriculture, puisqu'on trouve des moulins à farine et à canne à sucre, des presses à huile et des unités de tissage notamment[2].

Le district est relativement bien relié au réseau de transports du pays, étant relié à la nationale no 5, et disposant surtout d'une importante gare de jonction à Khanewal, qui est située sur la ligne reliant Karachi à Peshawar, et qui se subdivise en quatre liaisons. Deux lignes de chemin de fer se dirigent vers le sud, en reliant directement Multan et Lodhran, et deux autres lignes au nord se dirigent vers Faisalabad et Lahore.

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 1998, la population du district a été évaluée à 2 068 490 personnes, dont environ 18 % d'urbains. Le taux d'alphabétisation était de 40 % environ, dont 54 pour les hommes et 25 pour les femmes[3].

Le recensement suivant mené en 2017 pointe une population de 2 921 986 habitants, soit une croissance annuelle de 1,83 %, inférieure aux moyennes provinciale et nationale de 2,13 % et 2,4 % respectivement. Le taux d'urbanisation reste semblable, à 19 %[4].

La langue la plus parlée du district est le pendjabi, certaines minorités parlant seraiki (mais qui n'est parfois considéré que comme un simple dialecte du pendjabi), d'autres parlant haryanvi.

Administration[modifier | modifier le code]

Les ruines de Tulamba près de Mian Channu.

Le district a été créé en 1985 en prenant deux tehsils du district de Multan, Kabirwala et Mian Channu[5]. Les deux autres tehsils ont été créés par la suite, et en 2013, des débats à l'Assemblée provinciale du Pendjab ont lieu pour donner le statut de tehsil à Abdul Hakim, et celui de district séparé au tehsil de Kabirwala[6].

Le district est divisé en quatre tehsils, Jahanian, Kabirwala, Khanewal et Mian Channu, et 168 Union Councils[1].

Tehsil Population (rec. 2017)[7]
Jahanian 343 361
Kabirwala 959 861
Khanewal 856 793
Mian Channu 761 971

Six villes dépassent les 20 000 habitants, et la capitale Khanewal est de loin la plus importante. Elle regroupait à seule près de 8 % de la population totale du district selon le recensement de 2017. Ces six villes regroupent quant à elles plus de 91 % de la population urbaine, selon le recensement de 2017.

Ville Population (rec. 2017)[8]
Khanewal 227 059
Mian Channu 90 130
Kabirwala 74 699
Abdul Hakim 57 680
Jehanian 43 598
Makhdoom Pur Pahuran 21 189

Politique[modifier | modifier le code]

Le district est représenté par les huit circonscriptions no 212 à 219 à l'Assemblée provinciale du Pendjab. Lors des élections législatives de 2008, elles sont remportées par quatre candidats du Parti du peuple pakistanais, quatre de la Ligue musulmane du Pakistan (N) et deux de la Ligue musulmane du Pakistan (Q)[9], et durant les élections législatives de 2013 elles ont été remportées par six candidats de la Ligue musulmane du Pakistan (N) et trois indépendants[10].

À l'Assemblée nationale, il est représenté par les quatre circonscriptions no 160 à 163. Lors des élections législatives de 2008, elles ont été remportées par deux candidats du Parti du peuple pakistanais, un de la Ligue musulmane du Pakistan (N) et un de la Ligue musulmane du Pakistan (Q)[11], et durant les élections législatives de 2013 elles sont remportées par deux candidats du Mouvement du Pakistan pour la Justice et deux candidats de la Ligue musulmane du Pakistan (N)[12].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]