Dépannage hydraulique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le dépannage des installations et des systèmes hydrauliques (centrales et groupes, presses, moteurs, pompes, vérins, distributeurs, etc.) est un processus qui nécessite de la méthode et une analyse.

Un dépanneur hydraulique étudie la panne dans son environnement. Cette phase d'étude permet de comprendre le fonctionnement d'une installation en prenant en compte son utilisation.

Connaissances à maîtriser[modifier | modifier le code]

Pour dépanner les installations et les systèmes hydrauliques, des connaissances en mécanique sont nécessaires. Il faut connaître :

  • les techniques d'entraînement, de roulement, de guidage,
  • les divers types de circuits et schémas hydrauliques,
  • les matériaux (aciers, alliages, traitements thermiques, matériaux non-ferreux),
  • les techniques d'enlèvement de matière (usinage, tournage, fraisage, rectification, rodage, glaçage, grattage),
  • les techniques d'apport de matière (métallisation, soudure) et les métaux d'apport,
  • les produits chimiques, les colles,
  • les techniques d'assemblage (mécanique, par soudure, par agrafage)[1].

Une précision parfaite est nécessaire, le micron est couramment taquiné, surtout lors de l'appairage de pièces[1].

Outils à posséder[modifier | modifier le code]

De nombreux outils sont nécessaires, que ce soit pour le contrôle ou pour les mesures. Ils sont de tous types et de toutes formes, capables d'aller dans les recoins (micromètre ou palmer, comparateur). Ils varient également en fonction des modèles de moteur ou de pompe hydraulique[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph La Sala, Fondamentaux d'hydraulique pratique : manuel de mise en service et de dépannage hydraulique, Tethila éd., 2003, 324 pages

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]