Coluche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page en date du 24 septembre 2005 à 20:14 et modifiée en dernier par 81.182.106.212 (discuter). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Aller à : navigation, rechercher


Humoriste français, Michel Gérard Joseph Colucci alias Coluche a su donner un ton nouveau et impertinent en s'attaquant très vite à la société contemporaine.


Origine

Il est né dans le XIVe arrondissement à Paris, le 28 octobre 1944. Il meurt le 19 juin 1986, percutant à moto un camion sur la route le ramenant de Cannes à Opio. Sa famille est originaire du nord de l’Italie. Il a une mère fleuriste et un père peintre en bâtiment. Ce dernier décède en 1947 et laisse son épouse Simone élever seule ses deux enfants avec son maigre salaire. Michel traîne sa jeunesse à Montrouge en banlieue sud où, avec ses copains, il prend goût à la musique. Les études ne le passionnent pas et ne le mènent guère plus loin que le Certificat d'études primaires qu'il décroche en juin 1958.

Débuts

Issu du café de la Gare, troupe créée par Romain Bouteille en 1969, Coluche a joué aux côtés de Patrick Dewaere, Henri Guybet, Miou-Miou entre autres. De la scène de cabaret, il est très rapidement passé devant les caméras de cinéma, il a joué dans de nombreux films.

La campagne de 1981

Éclectique, il s'est aussi essayé au jeu de la politique puisqu'il avait lancé une campagne pour être candidat à l'élection présidentielle de 1981.

Comique, les restaurants du cœur

Tour à tour admiré, craint, dénigré, Coluche s'est posé comme le provocateur des années quatre-vingts, osant la grossièreté et chacune de ses apparitions télévisées était attendue avec grand plaisir. Il a su donner un nouveau visage à la télévision : plus de décontraction, les mots grossiers y étaient devenus chose courante.

Coluche revendiquait sa grossièreté : « Toujours grossier, jamais vulgaire. »

Issu d'un milieu défavorisé (Je ne suis pas un nouveau riche, je suis un ancien pauvre), il a pris conscience de grosses défaillances dans l'entraide française envers les plus démunis et a créé un organisme caritatif qui existe plus que jamais aujourd'hui : les Restos du cœur. Il est également à l'origine d'une loi (dite « Loi Coluche »), votée en 1988 qui permet à un donateur de déduire une partie de son don de ses impôts.

Sa célèbre salopette lui avait été donnée par le mouvement Emmaüs. Devenu célèbre, il renvoya l'ascenseur en remettant un chèque d'un montant élevé à l'Abbé Pierre pour ce mouvement. Les deux hommes, pour utiliser une formule de Jacques Brel, n'étaient pas du même bord, mais cherchaient le même port.

Plus qu’un homme qui veut faire rire, Coluche veut être un agitateur d’idées reçues. Ayant compris les jeux et enjeux des médias, il organise le 25 septembre 1985 un gigantesque canular gratuit : les télévisions et la France entière peuvent assister au mariage de Coluche et de Thierry Le Luron, « pour le meilleur et pour le rire ». Une provocation avant-gardiste autour du mariage homosexuel, un véritable coup médiatique – toujours d’actualité !

Passionné de sports mécaniques, il s'est engagé sur le Paris-Dakar. Il a aussi tenté et obtenu le record du monde sur piste de vitesse à moto.

Pour préparer son spectacle, il s'était établi sur la Côte-d'Azur, à côté d'Opio. Rentré de Cannes à moto avec deux amis, tout en roulant à allure modérée mais sans casque, il a percuté un camion effectuant une manœuvre délicate sur une route pleine de virages. Le chanteur Renaud, grand ami de Coluche (Coluche était aussi le parrain de sa fille Lolita), lui a dédié une chanson quelques jours seulement après sa mort, « Putain de camion ».

Il est enterré au Cimetière de Montrouge, dans le XIVe arrondissement parisien, près de la porte d'Orléans.

Citations célèbres

  • La dictature c'est « Ferme ta gueule ! », la démocratie c'est « Cause toujours ! »
  • Un pays neutre, c'est un pays qui ne vend pas d'armes à un pays en guerre, sauf s’il paie comptant.
  • Camarades ! Le capitalisme, c'est l'exploitation de l'Homme par l'Homme. Le syndicalisme, c'est le contraire.
  • Un spermatozoïde avec un attaché-case, c'est un représentant de mes couilles.
  • Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison.
  • (chanson) Misère ! Misère ! C'est toujours sur les pauvres gens... que tu t'acharnes obstinément.
  • C'est pas dur la politique! La politique c'est cinq ans de droit et tout le reste de travers.
  • La société n'a pas voulu de nous ? Qu'elle se rassure on n'veut pas d'elle !
  • Dieu a dit : il y aura des hommes grands, il y aura des hommes petits, il y aura des hommes beaux et il y aura des hommes moches, il y aura des hommes noirs et il y aura des hommes blancs... Et tous seront égaux ; mais ça sera pas facile... Et il a ajouté : il y en aura même qui seront noirs, petits et moches et pour eux ce sera très dur!
  • Tous les Hommes sont égaux. Les Arabes sont mêmes plus égaux que les autres!.
  • Je sais, j'ai l'air con. Mais l'uniforme y est pour beaucoup !
  • Dieu a dit : partageons. Les riches auront à bouffer, les pauvres auront de l'appétit.
  • Y a pas de grands, y a pas de petits : La bonne longueur pour les jambes, c'est quand les pieds touchent par terre !
  • La liberté, c'est un mot qui a fait le tour du monde et qui n'en est pas revenu
  • y'a des gens qui ont des enfants parce qu'ils n'ont pas les moyens de s'offrir un chien

Filmographie

Modèle:Liste acteurs

Sketches connus

Bibliographie

Liens externes