Elle court, elle court la banlieue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Elle court, elle court la banlieue est un film franco-italien réalisé par Gérard Pirès sur un scénario de Nicole de Buron, sorti le 22 février 1973. Le film est une adaptation du roman Quatre heures de transport par jour, de Brigitte Gros, sorti chez Denoël, 1970

Synopsis[modifier | modifier le code]

La vie infernale des banlieusards de l'agglomération parisienne autant pour ceux qui utilisent les transports en commun que l'automobiliste pris dans la jungle des embouteillages. Pendant les fins de semaine les bruits du voisinage sont un stress supplémentaire. dans le grand ensemble et dans les transports, les occasions de rencontrer d'autres personnes, donc des partenaires sexuels potentiels, mettent la jalousie dans le couple. Une histoire qui se déroule dans les années 1970. On retrouve dans ce film les clichés qui sont apposés aux grands ensembles à l'époque et où s'ajoutent de nouvelles représentations associées aux grands ensembles[1].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Filmer les grands ensembles », documentaire en ligne sur les représentations audiovisuelles des grands-ensembles, CHS (CNRS / Paris1), 2015

Liens externes[modifier | modifier le code]