Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alsace et Lorraine.
Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine
Réalisation Coluche
Marc Monnet
Scénario Coluche
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Comédie
Durée 92 minutes
Sortie 1977

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine est un film franco-belge réalisé par Coluche et Marc Monnet, sorti en 1977.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le roi de France Gros Pif 1er ne songe qu'à s'empiffrer, s'encanailler et s'amuser et pendant ce temps accable le peuple d'impôts. Une coalition hétéroclite se crée entre la Reine Madeleine qui veut soulager le peuple, le bouffon et les ministres qui veulent simplement prendre la place. Et tandis qu'après plusieurs tentatives infructueuses, le roi se retrouve emprisonné dans les cachots du château, les paysans excédés font appel à un mystérieux justicier qui est prêt à prendre leur défense : Le chevalier Blanc. Ce dernier parvient avec bien du mal a s'introduire au château et se retrouve dans la chambre de Lucienne la cousine du roi. Ils parviennent à faire évader le roi et après bien des péripéties aboutissent en Flandre. Le roi Gros Pif monte alors avec son cousin de Roi des Flandres un stratagème qui va lui permettre de reprendre le pouvoir : son cousin va envahir la France mais en acceptant de perdre cette guerre. Pendant ce temps le chevalier blanc soulèvera les paysans afin qu'ils remettent sur le trône le roi. C'est ainsi que la population exploitée par un roi égoïste aidera ce dernier à retrouver sa place.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • C'est l'unique film réalisé par Coluche : insatisfait par le résultat final et l'échec commercial du film, il décide de ne pas renouveler l'expérience.
  • Le casting du film réunit les membres de la troupe du Splendid, de celle de « La Veuve Pichard », une partie de celle du Café de la Gare (Sotha, Philippe Manesse, Gérard Lanvin, Martin Lamotte, etc.) ainsi que celle de celle créée par Coluche, Le Vrai Chic parisien.
  • On peut entendre pendant le film ce dialogue : - Gérard Lanvin : "Regardez ce petit village au fond de la vallée !" - Coluche : "Egaré, presque ignoré..." celui-ci est directement emprunté aux paroles de la chanson Les Trois Cloches composée en 1939 et au répertoire d'Edith Piaf avec Les Compagnons de la Chanson.
  • Une réplique souvent citée est celle où Coluche déclame : "Nous Émile Boutroux, roi de France...". Cela fait référence à la rue du nom de ce philosophe mort en 1921 dans laquelle a vécu Coluche à Montrouge.

Titre[modifier | modifier le code]

Le titre du film emprunte le premier vers de la chanson revanchiste Alsace et Lorraine (paroles de Gaston Villemer et musique de Ben Tayoux), écrite en 1871, au lendemain de la guerre franco-allemande, qui s'est conclue par l'annexion de l'Alsace-Lorraine au nouvel empire allemand.

Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine
Et, malgré vous, nous resterons français
Vous avez pu germaniser la plaine
Mais notre cœur, vous ne l'aurez jamais

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « http://ios.mobapp.ina.fr/video/PHD96003706/interview-de-patrick-dewaere.fr.html »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) « Entretien avec Patrick Dewaere » dans l'émission Inter actualités de 13h sur France Inter, le 1er mars 1976, sur le site de l'INA
  2. Christophe Carrière, Patrick Dewaere : Une vie, op. cit., p.102.

Liens externes[modifier | modifier le code]