Claude Rappe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rappe.

Claude Rappé, né le 27 mars 1953 à Namur (Belgique) est un écrivain, journaliste, comédien, metteur en scène, et jusqu'en 1996, un producteur et animateur à Télé Luxembourg, RTL Télévision, RTL TVI et AB3 de nationalité belge.

Biographie personnelle[modifier | modifier le code]

Histoire de sa famille[modifier | modifier le code]

Il est le fils unique de Pierre Rappé et Rosine Lutz. Son père, né à Anvers fait des études d'officier de marine et exercera principalement le métier de mécanicien dans un garage familial (entreprise créée à Namur par le grand-père Eugène Rappé). Il tenait une passion pour la peinture[réf. nécessaire]. Les maisons familiales où grandit Claude Rappé sont des d'ateliers de peintures ainsi que des musées d'œuvres appartenant à son père. Sa mère, d'origine ardennaise (Orgéo, petit village voisin de Bertrix - Belgique)) est femme au foyer.

Andrée, la grand-mère paternelle, épouse d'Eugène Rappé, aura quatre enfants avec ce dernier: Jacques, Pierre (le père de Claude), Michette et Guy. Le couple de grands-parents vivra entre Gand (ville natale d'Andrée), Anvers et Namur où vivait la famille d'Andrée jusqu'au départ de sa sœur Suzon pour les USA à la suite d'un mariage avec un armateur américain après la Seconde Guerre mondiale. Cette grande-tante, ses enfants et petits-enfants seront américains.

La grand-mère maternelle, mère de Rosine, Jeanne Duchêne, originaire de Bouillon et son grand-père Hubert Lutz, décédé peu après la Seconde Guerre mondiale, donneront naissance à sept enfants: Roger, Thérèse, Paul, Marie, Madeleine, Ghislaine et Rosine.

Ils vivront tous aux alentours du village natal d'Orgéo.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Claude Rappe épouse le 28 décembre 1973 en première noce Claudine Barbier. Ils donneront naissance à deux filles, Esther (née le 23 février 1975) et Catherine (née le 5 avril 1979). Les deux époux se séparent en 1979 (le divorce ne sera acté qu'en 1985) et Claude vit un temps seul à Bruxelles, puis devient correspondant pour des journaux belges à Cannes (Festival du Cinéma, MIDEM, MIP-TV…).

Il entame des études de dramaturgie, de théâtre et d'acteur à Bruxelles et a comme professeurs Claude Etienne, André Ghisle, Suzanne Philippe et Sylviane Ysaïe. Puis, engagé comme animateur à Télé Luxembourg en 1982, il vivra quelques années avec Anouchka Sikorsky[réf. souhaitée], sa fille Tatiana Blättchen (fille du journaliste de la RTBF) et ses deux filles Esther et Catherine Rappé. Le déménagement d'une partie de la chaîne luxembourgeoise en Belgique amène Claude à habiter de nouveau à Bruxelles où il aura deux compagnes successives. D'abord Valérie Parent (camerawoman et monteuse de films pour France Télévisions à Rome, actrice occasionnelle dans le film C'est arrivé près de chez vous aux côtés de Benoît Poelvoorde) et Agnès De Carpentries, jeune parisienne spécialisée dans la formation commerciale qui fera de Claude et par intermittence un « parisien » d'adoption. Quelque temps avant son départ de la chaîne de télévision belge RTL TVi, il rencontre l'actrice Natacha Amal qu'il épouse deux ans plus tard, le 21 juin 1997 à Boulogne-Billancourt. Le couple divorce le 6 novembre 2007.

Carrière[modifier | modifier le code]

Claude est exhorté, à la suite de la rédaction des dialogues d'un film pour Cérès Films France, distribué par la Gaumont (réalisation Yvan Léonard) et intitulé Imagine qu'un jour, puis à la suite de l'écriture d'une première pièce de théâtre "Dieu le veult" racontant l'histoire de Godefroy de Bouillon, à écrire des critiques de films et de théâtre dans un petit périodique belge Contre-Chants.Le magazine ne fait pas recette et c'est un certain Jean Martin (créateur d'une fiduciaire pour artistes, le « Secrétariat des Artistes ») mais aussi producteur et créateur du groupe rock mythique « Wallace Collection » ; puis un certain Alain Decker (éditeur de presse - notamment de magazines érotiques) qui le nomment rédacteur en chef de la revue Plaisirs - magazine du showbiz mis en page par Jacques Kievits). Dès lors, Claude collabore avec de nombreux hebdomadaires dont Édition Spéciale, pour laquelle il signe avec Erik Machielsen une biographie, hommage à John Lennon, en une seule nuit, celle de la mort de l'ex-Beatles. Puis, il signe dans le Billboard, deviendra l'occasionnel attaché de presse de Roger Moore, écrit dans Pourquoi Pas?, Télépro, Le Vif, L'Express et plus tard L'Echo des Savanes... Il est cinq ans rédacteur de « Tintin répond... » dans le Journal Tintin, ou il retrouve son vieil ami Jacques Kievits. Ce rôle qui lui vaudra les félicitations d'Hergé.[réf. nécessaire] Enfin, il s'installe dans la presse écrite en devenant chef de rubrique au magazine encore hebdomadaire L'Événement.

Claude Rappe est présentateur de l'émission Croque Midi sur Télé Luxembourg le 12 septembre 1982.

Thérèse Leduc (productrice) et Jacques Navadic (directeur des programmes) puis Jean Stock (directeur de programmes succédant à J. Navadic) font de Claude un des animateurs influent des années 80 et 90 sur RTL Télévision. Flash Back, La Bande à Grobo, Vu et Corrigé, Midi Minuit et Tête à Tête sont des émissions à fort taux d'audimat de ces années-là. Mais en 1987, à la suite de l'échec de l'installation de RTL Télévision en France, le Groupe gestionnaire C.L.T. (Compagnie Luxembourgeoise de Télédiffusion) décide la création d'une chaîne belge RTL TVi.[réf. nécessaire]Claude Rappe présente alors Entr'acte, une émission culturelle, durant cinq ans. Claude accepte en décembre 1996 un départ « précipité » par les directeurs de la chaîne et s'installe à Paris pour y poursuivre sa nouvelle carrière d'écrivain. Depuis, il publie encore épisodiquement des romans et s'attelle à l'écriture de scénarios pour la cinéma et la télévision.Il a aussi créé sa propre maison d'édition et aide de nouveaux auteurs à être publiés.

Activités professionnelles depuis 1976[modifier | modifier le code]

Cinéma
  • Dialoguiste de « Imagine qu’un jour » - court métrage fiction (26’) pour Cérès Films Gaumont 1978 – Paris.
  • Scénariste de « La Sorcière » - long métrage fiction.
  • Coscénariste de : « Le Trésor de Rommel » – long métrage fiction.
  • Réalisation du film « Béjart Correspondance » pour RTL TVi - 1994.
  • Acteur dans « La Battante » (Réal. Didier ALBERT - TF1 – 2004)
  • Acteur dans "Radin" (Rél. Didier ALBERT - TF1 - 2012
Théâtre
  • Assistanat (mise en scène/régie) au Théâtre de l’Esprit Frappeur et Théâtre du Jardin Botanique – Bruxelles + Paris Chaillot + Avignon. Comédien, metteur en scène, assistant, décorateur sonore, régisseur pour une trentaine de spectacles de 1976 à 1982.
  • Production de Godefroid de Bouillon, Dieu le veut ! de 1979 à 1983.
Tourisme
  • Conférencier historique au Proche-Orient (Israël, Jordanie, Égypte, Yémen, Liban, Syrie, Maroc) pour All Ways Travel, Bosphorus (La D.H.) et Arthema (Paris-Match).
  • Réalisation de documentaires filmés et articles de presse en Jordanie, Israël, Égypte, aux U.S.A., Japon, en Russie, Autriche, au Danemark, en Pologne, Thaïlande, aux Maldives, en Polynésie, aux Caraïbes, au Kenya, en Éthiopie.
Presse écrite
  • Éditorialiste à « Contre Chants » 1978-1979.
  • Rédacteur en chef à « Plaisirs - Le magazine du showbiz » 1979-1980
  • Responsable de rubrique au Journal « Tintin » 1979-1983.
  • Chef de rubrique et critique à « L’Evénement» - version hebdomadaire - 1980-1982
  • Collaborateur à « Billboard », « Télépro », « Le Vif », « L’Express », « Edition Spéciale », « Pourquoi pas ? », « L’Echo des Savanes » 1978-1988. Collaborateur à "Télépro" depuis 2010. Rédacteur du collectif "HORS SERIE James Bond 007" en 2012 pour la sortie du film SKYFALL.
Télévision
  • Animateur-journaliste pour RTL Télévision - France et Belgique : 1982-1996.
  • Producteur et présentateur d’émissions de prime-time (débats, talk shows, culturelles) de 1983 à 1996.
  • Présentateur et reporter au Journal Télévisé de RTL TVi  : 1987-1996.
  • Responsable du service culturel de RTL : 1987-1995.
  • Animateur de vente sur H.O.T. et Home Shopping Europe  : 2000-2001.
  • Animateur de débats sur AB3  : 2002.
  • Intègre des collectifs d’écriture pour des fictions télés dès 1997.
Dramaturge
  • Dramaturge des pièces de théâtre suivantes  : Godefroy de Bouillon – Dieu le veut !, Catherine Hamlet, Ide, Le grenier, Les shampouineuses, We wish you a Marry Christmas, L’audition, La mémoire du vent, Hitler, Churchill, Staline, rencontre secrète.
  • Coauteur de L’affaire Shakespeare (avec Valérie Foschia) et de Suite et fin (avec Janne Fontaine).
Littérature

Auteur des romans historiques suivants  :

  • Godefroy de Bouillon – l’héritier maudit – Albin Michel 1991 – Prix littéraire du Quartier latin – Paris 1992. Finaliste au Goncourt des Lycéens – Paris 1992. Réédité.
  • Salomon, le roi des femmes – Albin Michel 1995 – Traductions en grec, en espagnol. Réédité.
  • Dieu le veut ! Albin Michel 1999 – Réédité.
  • Samson & Dalila – Le Rocher 2001.

Coauteur des récits suivants :

  • Tsunami 26 décembre 2004… 9h58 – Le Rocher 2005 (avec Natacha Amal).
  • Ça plane pour moi – BMR 2008 (avec Lou Depryck).
  • Feu Vert à Jacques Careuil - Jourdan 2012.

Scénariste de la série BD Godefroy de Bouillon (dessins  : Thierry Cayman) - 3 titres. Traduits en 5 langues. Helyode & Claude Lefrancq Editions. Dossier historique dans "Godefroid de Bouillon - Tome 1" de Jean-Clause Servais - Dupuis 2012 Claude Rappe est aussi le scénariste et l'auteur des textes de deux spectacles historiques permanents à Bouillon (Belgique) et à Baugé (France)

Rédacteur des dossiers historiques sur Godefroid de Bouillon dans les deux tomes de J-C Servais publiés par Dupuis Éditions en 2012 et 2013.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Les origines de son grand-père sont bretonnes et il tient beaucoup à l'accent aigu sur le nom de famille Rappé, car il est, selon lui, une marque de distinction ancestrale[réf. nécessaire].