Claude Cehes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Claude Cehes
Claude Cehes - 2015
Naissance
Alger, Algérie
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession

Claude Cehes est une sculptrice française née le à Alger. Elle vit et travaille à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Claude Cehes grandit, entre un père médecin et une mère professeur de Lettres, à Belcourt, quartier populaire d’Alger immortalisé par Albert Camus. À la suite de la déclaration d’indépendance, elle quitte l’Algérie en 1962 avec sa famille et poursuit sa scolarité en France. En 1968, elle intègre khâgne au lycée Masséna de Nice mais renonce au cursus universitaire pour suivre en 1969, à Paris, l’enseignement de la statuaire classique auprès du sculpteur André Bourroux, sous l’égide du sculpteur Paul Belmondo.

Dès 1973, elle part à Pietrasanta en Italie, village proche de Carrare, pour se former à la taille du marbre dans l’atelier de Blasco Pellacani où elle retournera régulièrement et travaillera plus tard à la réalisation de commandes monumentales[1]. Là, elle fait la connaissance de Jean-Robert Ipoustéguy, d’Alicia Penalba, rencontre Henry Moore et se lie d’amitié avec Antoine Poncet[2]. En 1974, elle entre à l’École des Beaux-Arts de Paris, rencontre Gérard Koch qui l’initie à la pratique de la résine polyester et dès 1975, elle participe à de nombreuses manifestations collectives en France et à l’étranger dont des biennales et foires internationales d’art contemporain[3] où elle expose en compagnie de ses aînés : César, Parvine Curie, Marta Pan, Roselyne Granet, José Subira-Puig, Albert Féraud et Alberto Guzman[4]. Elle rencontre alors le photographe de la Fondation Maeght, Claude Gaspari qui s’intéresse à son travail et photographiera[5] par la suite l’ensemble de ses œuvres, ainsi que Gilbert Clementi de la Fonderie Clementi à qui elle confie la fonte de ses bronzes[6].

Sa première exposition personnelle a lieu en 1980 à la galerie L’Œil de Bœuf[7], chez Cérès Franco à Paris, avec attribution de l’Aide de l’État à la Première Exposition. Elle y présente des corps ouverts qu’elle recompose dans le marbre ou la résine polyester à la manière des cires anatomiques du XVIIIe siècle[8] qu’elle a longuement étudiées au musée de la Specola à Florence. Oscillant entre une figuration réaliste (« La peau et les os » 1980)[9] et une abstraction sensible (« Les lames du tarot » 1993) ou totale (« les molles » 2007), elle développe le thème, récurrent dans son œuvre, de la finitude humaine[10]. Pour l’illustrer, elle travaille aussi bien bronze, bois, éponge, verre que caoutchouc et câbles d’ordinateur[11]. Ainsi, en 1984, elle est lauréate de la bourse du Conseil Régional d’Île-de-France et l’obtient pour un travail en marbre intégrant un hologramme[12].

Dès 1983, elle entre dans les collections du musée du Quai Saint-Bernard à Paris[13], du Fonds régional d'art contemporain d’Île-de-France, Paris, du Conseil régional d’Île-de-France[12], Paris et de plusieurs villes françaises. La Présidence de La République Française l’honore par des achats et elle reçoit, en 1987, le Prix Neuman du musée d’Art Juif à Paris[14]. En 2003, L’Hôtel de la Monnaie (Paris) édite après concours, sa médaille sur l’environnement. Intégrée en 1988 à un programme d’intervention dans les écoles, elle enseigne la sculpture au sein de la Direction des Affaires culturelles de la Mairie de Paris. Une rétrospective de ses œuvres « 30 ans de sculpture » est présentée en 2011 par la Ville de Montceau en France[15].

Réalisations monumentales[modifier | modifier le code]

  • 2007. Commande de la ville de Saint-Ouen. France : Résistance. Bronze[16]
  • 1998. Commande de la ville de Decazeville. France : Paul Ramadier. Bronze
  • 1993. 1% Lycée polyvalent de Bussy Saint-Georges. France : La Porte du Savoir. Bronze
  • 1992. Commande de la ville de Bourg- en- Bresse. France : Germination. Bronze. Œuvre inaugurée par Monsieur Jacques Chirac, Président de la République, le 21 décembre 1992[17]
  • 1991. Commande de l’OCIL Paris : Les Causeurs. Terres cuites
  • 1989. Commande, après concours, des assurances La Mondiale. Issy-les-Moulineaux. France : Hélios. Bronze
  • 1988. 1% Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie. Paris-Bercy : Le Contribuable. Marbre [18]
  • 1985. Commandes de la Régie Immobilière de la Ville de Paris : Les Habitants. Terres cuites, Les Gardiens. Marbres, Les Roses. Bronze
  • 1983. 1%. Collège de Gency. Cergy-Puiseux. France : Vers la connaissance. Marbres

Principales expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • 2011 L'Embarcadère. Montceau. France[19]
  • 2006 et 1989,1990, 1996 Galerie Lavignes-Bastille. Paris.
  • 2004 et 2006 Galerie Terre des Arts. Paris.
  • 2002 L’Escale. Levallois. France
  • 2001 Centre d'Art et de Culture. Meudon. France
  • 2000 Musée de la Grande Loge de France. Paris
  • 1999 Galerie Adler, Gstaadt. Suisse
  • 1999 Espace 1789. St Ouen. France
  • 1995 Galerie Nast à Paris.
  • 1993 Galerie Capazza, Nancay. France
  • 1987 Galerie 10. Paris.
  • 1987 Musée de St Dizier. France
  • 1986 Galerie Georges Fall. Paris.
  • 1985 Dada House Galerie. Luxembourg
  • 1984 Musée Olivier Brice. Montpellier. France.
  • 1984 Espace Poisson d'Or. Lyon. France
  • 1980 Galerie L’Œil de Bœuf. Paris

Principales expositions collectives[modifier | modifier le code]

Expositions en France[modifier | modifier le code]

  • 1977. Musée des beaux-arts de Rouen.
  • 1980. Salle Saint-Jean, Hôtel de ville de Paris.
  • 1980. Triennale de sculpture. Jardin des Plantes. Paris
  • 1983. Claudine Breguet, présente. Espace Pierre-Cardin, Paris [20]
  • 1985. Musée de L’Orangerie du Luxembourg, Paris. Avec le Fonds régional d'art contemporain d’Île-de-France
  • 1985. Château de Vascœuil. France
  • 1986. Musée de Sens.
  • 1989 et 1995. Triennale de sculpture. Jardin des Plantes. Paris
  • 1999. Biennale européenne de sculpture. Jardin des Plantes. Paris
  • 1997 et 2000. Festival d’art monumental. Antibes. France
  • 2002. Les Jeux dans l’Art du XXe siècle. Espace Bellevue, Biarritz. France - Commissaire d’exposition, Solange Auzias de Turenne
  • 2003. Une rétrospective de sculptures en pâte de verre. Daum. Nancy France
  • 2008. Galerie Akié Arichi. Paris
  • 2009. Deuxième biennale de sculpture. Yerres, France - Commissaire d’exposition, Lydia Harambourg
  • 2013. Rat d’Art Volant. Millau. France[21]
  • 2015. Le Festival Vivant[22]. Galerie Claude Samuel. Paris[23]

Foires et salons internationaux[modifier | modifier le code]

  • Foire internationale d'art contemporain, Paris. Avec :
    • 1979. Galerie Gérard Laubie. Paris[24]
    • 1981. Galerie l’Œil de bœuf. Paris
    • 1984. Le Conseil régional d’Île-de-France. Paris
    • 1989. Galerie Lavignes-Bastille. Paris.
  • 1979. Salons des Architectes Décorateurs. Paris avec Galerie Gérard Laubie. Paris
  • 1990. Salon de Mars. Paris avec Galerie Lavignes-Bastille. Paris
  • 1992. Art Jonction, Nice, France avec Galerie Capazza. Nancay. France
  • 2007. Salon du Collectionneur, Paris avec Galerie Vallois. Paris

Salons en France depuis 1977[modifier | modifier le code]

Expositions à l’étranger[modifier | modifier le code]

  • Fondation Gulbenkian, Lisbonne, Portugal.
  • Sculptures en Afrique avec l’Action Artistique Française à l’Étranger.
  • Galeries Nationales, Prague, Tchécoslovaquie.
  • Palais de la Monja e Colon, Saragosse, Espagne.
  • Foire d’Art International, New York, États-Unis.
  • Foire de Montréal, Québec, Canada

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Revue Plages, no 7, décembre 1979
  • Paule Gauthier, "La Peau et les Os", Cimaise no 146, avril 1980
  • Jean-Luc Chalumeau, "Monographie", Opus no 85, 1982
  • Ionel Jianou, Aube Lardera, Gérard Xuriguera, La Sculpture Moderne en France depuis 1950, Édition Arted Éditions d’art, 1983 (ASIN B0000DLTQT)
  • Jean-Luc Chalumeau, Monuments. 1986. Préface du catalogue de l'exposition
  • Michel Faucher, Aiguilles. 1987. Préface du catalogue de l'exposition
  • Xavier Audouard, Portes. 1989. Préface du catalogue de l'exposition
  • Italo Benvenuti, Les lames du tarot, 1993. Préface du catalogue de l'exposition
  • Pierre Dallaire, "Monographie", Revue Le Mausolée, 9-1995
  • Claude Verdan, La Main cet univers, Illustration de texte. Éditions du Verseau. Suisse, novembre 1995
  • Pierre Souchaud, Artistes plasticiens vivant en France, Éditions JFG, CD-rom, 1996
  • Revue L’Imbriaque. No 15-16
  • Marianne Bottari, "Monographie", Revue La Mazarine, Éditions du 13 mars, décembre 1997
  • Fania Perez Pessarovitch, "Monographie, Revue Diasporiques - Les Cahiers du Cercle Gaston Crémieux, no 27. 2003
  • Gérard Xuriguera, Regard sur la sculpture contemporaine, Éditions FVW, 2008, (ISBN 978-2914304276)
  • Germaine Foucherot, 30 ans de sculpture. L’humanité, 2011, Préface du catalogue de l'exposition

Textes critiques dans la presse[modifier | modifier le code]

  • Jean-Luc Hennig, « Cehes la sorcière », Libération. 26 avril 1979
  • Pierre Mazars, « Cehes », Le Figaro Dimanche, 19 octobre 1979
  • Pierre Mazars, « Cehes ausculte Esculape », Le Figaro, 16 avril 1980
  • Jean- Marie Dunoyer, "Rêves éveillés", Le Monde, 14 avril 1980
  • Jean-Luc Chalumeau, Opus, décembre 1980
  • Pierre Cabanne, Le Matin de Paris, 11 avril 1980
  • Jean-Marie Tasset, Le Figaro, mars 1979
  • Jean-Marie Tasset, Le Figaro, 29 octobre 1982
  • Otto Hahn, L’Express, 29 mars 1985
  • Luc Vezin, Beaux-arts Magazine, mai 1986
  • Pierre Brisset, L’Œil, mai 1986
  • Gérard Xuriguera, Demeures et châteaux, décembre 1986
  • Josette Mélèze, Pariscope, mai 1989
  • Pierre Josset, Art Actualité, juin 1993
  • Philippe Piguet, L’Œil, juin 1993
  • Fania Perez Pessarovitch, L’Arche, janvier 2003
  • Claude Fisher Herzog, La Lettre de Confrontation-Europe, décembre 2003
  • Lydia Harambourg, La Gazette de l’Hôtel Drouot, 29 0ctobre 1999 et 11 mars 2011
  • Fabienne Marion, "Adam 2.0 : l'homme méduse des temps connectés", UP' Magazine, 22 juillet 2013 [Adam 2.0 : l'homme méduse des temps connectés lire en ligne (page consultée le 9 février 2016)]

Interviews radiophoniques[modifier | modifier le code]

  • Ève Ruggiéri, Ève et Liliane. France Inter, 6 décembre 1974
  • Michel Chapuis, France Culture, 5 mars 1983
  • Jean-Luc Chalumeau, Radio Paris, 12 mars 1983
  • Fania Perez Pessarovitch, "L’art et la Vie", Judaïc FM, 30 octobre 1996
  • Olivier de Rincquesen, "Visite Guidée", France Inter, 16 août 2000

Télévisions[modifier | modifier le code]

  • Sylvie Genevoix, "Fenêtre Sur" , Antenne 2, septembre 1980
  • Jacques Merlino, "Aujourd’hui la vie", Antenne 2, 22 mai 1984
  • Yves Mourousi, "Journal de 13 Heures", Antenne 2, 3 mars 1986
  • Sandra Freeman, LCI, 18 janvier 2003.

Travaux universitaires[modifier | modifier le code]

  • Jean Maisonneuve, "Remarques sur l’apparence et sur la ritualité aujourd’hui", Revue Ethnologie Française - Université Paris-X, avril-Juin 1989, Nouvelle série, T.19, no 2, L’apparence, pages 102-106. Presses Universitaires de France. [Remarques sur l’apparence et sur la ritualité aujourd’hui lire en ligne]
  • Roger Aubert de Tregomain, L’essor du 1% artistique et de l’art contemporain dans le nouveau Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie de Bercy] (1982-1990), Mémoire sous la direction de Bruno Foucart, Université de Paris IV-Sorbonne. Septembre 2005 [lire en ligne]
  • Fabienne Dumon, Des sorcières pas comme les autres, Presses Universitaires de Rennes. 201,Chapitre XV, page 305. 4. [lire en ligne]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ève Ruggiéri, France Inter. 6 décembre 1974.
  2. 30 ans de sculpture, L’humanité, Préface de Germaine Foucherot, 2011.
  3. Ionel Jianou, Aube Lardera, Gérard Xuriguera, Lexique de la Sculpture Moderne en France depuis 1950, Édition Arted Éditions d’art, 1983
  4. Jean-Luc Chalumeau, Monographie, Opus no 85, 1982
  5. http://www.cridart.com/fr/fiche_artiste.php?id=183
  6. La fonderie d’art. Gilbert Clémenti et les artistes. 50 ans de métier de père en fils par Francis Villadier. Septembre 2010. Catalogue de l’exposition à l’Orangerie du Château de Meudon. France
  7. Bibliothèque Nationale de France http://.catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb3467922or/public Monographie. 1980. Cimaise no 146. Préface de Paule Gauthier. Galerie L’Œil de Bœuf. 1er avril-26 avril 1980.
  8. La Peau et les Os. Cimaise no 146. Avril 1980. Monographie de Paule Gauthier
  9. Pierre Mazars, Cehes ausculte Esculape. Le Figaro.16 avril 1980
  10. Fabienne Dumon, Des sorcières pas comme les autres. Presses Universitaires de Rennes. 2014
  11. http://www.up-magazine.info/index.php/arts/1291-adam-20
  12. a et b http://www.lescollectionsdesfrac.fr (1984 - Pyramide)
  13. Liste des œuvres publiques du 5e arrondissement de Paris - Musée de la sculpture en plein air- Torse Rouge- 1983
  14. France 2. Source de vie. Il était une fois rue des Saules, le prix Neuman. Par Francine Kaufman, réalisation Josy Eisenberg.1998
  15. Bibliothèque Kandinsky : Claude Cehes. « 30 ans de sculpture- l’humanité ». 2011. Préface de Germaine Foucherot. L’Embarcadère. Centre de culture et de congrès de la ville de Montceau-les-Mines.
  16. http://www.saint-ouen.fr/la-ville-en-action/decouvrir-la-ville/oeuvres-d-art-et-artistes/art-dans-la-ville/
  17. Inauguration de Germination. Laurence Sequin. Le Progrès de Lyon. 21 décembre 1992
  18. l’essor du 1% artistique et de l’art contemporain dans le nouveau Ministère des Finances de Bercy. http://crdaln.documentation.developpement-durable.gouv.fr/documents/EQUTEXA0005318/EQUTEXA0005318.pdf
  19. http://www.lejsl.com/saone-et-loire/2011/02/14/trente-ans-de-sculpture-avec-claude-cehes
  20. Catalogue. Claudine Bréguet présente Degottex, Tysblat, Texier, Frize, Yves Klein, Briggs, Cehes.1982. Préface de Jean- Luc Chalumeau.
  21. http://www.museedemillau.fr/LinkClick.aspx?fileticket=CT3FFPIS1jQ%3D&tabid=93&mid=593
  22. http://www.lefestivalvivant.org
  23. http://www.claude-samuel.com/artistes/vitanova/cehes.php
  24. http://pops-gerard-laubie.over-blog.com/article-6289725.html

Site Internet[modifier | modifier le code]