Cittadella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cittadella
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Veneto.svg Vénétie 
Province Padoue  
Maire Giuseppe Pan
Depuis 2012
Code postal 35013
Code ISTAT 028032
Code cadastral C743
Préfixe tel. 049
Démographie
Gentilé cittadellesi
Population 19 970 hab. (31-12-2010[1])
Densité 555 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 39′ 00″ N 11° 47′ 00″ E / 45.65, 11.7833345° 39′ 00″ Nord 11° 47′ 00″ Est / 45.65, 11.78333
Altitude Min. 48 m – Max. 48 m
Superficie 3 600 ha = 36 km2
Divers
Saint patron San Prosdocimo et San Donato
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vénétie

Voir sur la carte administrative de Vénétie
City locator 14.svg
Cittadella

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Cittadella

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Cittadella
Liens
Site web http://www.comune.cittadella.pd.it/

Cittadella est une commune de la province de Padoue dans la région Vénétie en Italie.

La « città murata » (ville fortifiée) compte parmi les joyaux médiévaux de la plaine padouane. Poste avancé de défense de la ville de Padoue face aux attaques venues du nord, elle fait figure d'exception en Europe, avec ses murs d'enceinte vieux de huit siècles mais quasi intacts, comptant 32 tourelles qui défendaient la bourgade. Les remparts s'étirent sur 1 461 mètres pour former une ellipse. Ils sont encore aujourd'hui gardés par quatre tours principales défendant les portes d'entrée de la ville, chacune dotée d'un pont-levis. La tour de Malte abritait autrefois la prison de la ville.

Géographie physique

Cittadella se situe dans la plaine du Pô, sur un terrain totalement plat. La ville se trouve au nord-ouest de la province de Padoue et sur son territoire coule le fleuve Brenta.

Climat[modifier | modifier le code]

Selon la classification des climats de Köppen, Cittadella jouit d'un climat tempéré typique des latitudes moyennes. Il est pluvieux à chaque saison mais avec des étés très chauds. Les précipitations se concentrent entre mars et mai, avec une légère baisse ensuite pour revenir à l'automne. L'hiver se caractérise par de fréquents phénomènes neigeux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Bien que la fondation de Cittadella soit plus tardive (XIIIème siècle), son territoire a une histoire bien plus ancienne. Il manque les preuves d'une installation des Vénètes mais il les traces laissées par les Romains qui occupaient la Vénétie du troisième siècle avant Jésus Christ à 148 sont évidentes. La via Postumia, important axe de communication qui reliait Aquilée à Gênes, parcourait tout le nord de l'Italie. Son tracé coïncide avec les actuelles via Postumia di Ponente et Postumia di Levante. En outre, la via Postumia se base sur la centuriation romaine, encore bien conservée.

Le haut Moyen-Âge[modifier | modifier le code]

Après la chute de l'Empire Romain, le territoire de Cittadella subit le sort d'une grande partie du nord de l'Italie en passant sous le règne des Lombards. La faible nombre de témoignages sur cette période semble s'expliquer par un important dépeuplement de la région. Dans le même temps, les localités alentours comme Onara, Fontaniva, Tombolo et Galliera sont contrôlées par des seigneurs.

Au XIème siècle est fondée la pieve de San Donato qui fut le principal lieu de culte avant qu'une cathédrale soit érigée.

La fondation de Cittadella[modifier | modifier le code]

Entre le XIIème et le XIIIème siècle, Padoue, une des plus importantes cités de Vénétie, engage une importante politique expansionniste alors qu'elle entre en conflit avec villes voisines de Vicence et Trévise. Cette dernière, vers 1195, lance la construction de Castelfranco, petit avant-poste militaire à la limite du torrent Muson.

La riposte de Padoue ne se fait pas attendre puisqu'en 1220, sur la rive opposée du fleuve, commence la construction de Cittadella. Le nouveau bourg fortifié, créé par Benvenuto da Carturo, présente déjà des caractéristiques qui le différencient nettement de Castelfranco. En effet, ce n'est pas un petit château de forme quadrangulaire, mais une vraie ville dotée de ses propres statuts et d'un gouvernement autonome. En ce sens, Padoue ne veut pas seulement créer une base militaire mais bien un centre administratif et économique pour favoriser la colonisation du territoire compris entre le fleuve Brenta et le Muson.

Jusqu’au début du XVème siècle, Cittadella suit le sort de Padoue, la citée-mère, passant notamment de la seigneurie de Ezzelino III da Romano à celle des Carrare.

La domination vénitienne[modifier | modifier le code]

En 1406, au terme de la guerre de Padoue, Cittadella entre dans le giron de la République de Venise. La longue période vénitienne, hormis quelques brèves parenthèses, est une période de paix et de stabilité politique. Elle a permis à Cittadella d'évoluer d'avant-poste militaire à ville commerciale sur un territoire rural assez vaste. Cette transformation se reflète aussi sur le tissu urbain avec la construction de bâtiments administratifs mais aussi de boutiques et d'ateliers. Dans le même temps commence l'expansion au delà des murs d'enceinte par la formation de quatre bourgs et de deux axes de communication majeurs.

Depuis le XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Après la chute de la République de Venise, Cittadella traverse aussi une période d'incertitude. Elle passe de la France à l'Autriche lors du règne de Napoléon Bonaparte. Comprise dans le département de Bacchiglione puis de la province de Vicence, elle devient de nouveau padouane dans le Royaume lombardo-vénitien.

La domination autrichienne se termine en 1866.

Administration[modifier | modifier le code]

Maires successifs de Cittadella
Période Identité Étiquette
1994 - 2002 Luccio Facco Ligue du Nord
2002 - 2012 Massimo Bitonci Ligue du Nord
Depuis 2012 Giuseppe Pan Ligue du Nord

Hameaux[modifier | modifier le code]

Ca' Onorai, Facca, Pozzetto, San Donato, Santa Croce Bigolina, Santa Maria

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carmignano di Brenta, Fontaniva, Galliera Veneta, Pozzoleone, Rossano Veneto, San Giorgio in Bosco, Tezze sul Brenta, Tombolo

Jumelages[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Le Souper à Emmaüs
Cathédrale de Citadella

La Cathédrale contient une œuvre de Jacopo Bassano, Le Repas d'Emmaüs (1536-1537).

Les remparts[modifier | modifier le code]

Les remparts qui entourent Cittadella prennent la forme d'une ellipse irrégulière et ont un véritable intérêt historique, non seulement pour les études sur l'architecture des châteaux mais aussi sur l'urbanisme. La ville intramuros est ordonnée autour de deux rues principales qui se coupent en son centre et raccordent les quatre portes situées aux points cardinaux. Chacune des portes possède un pont et prennent le nom des villes vers lesquelles elles conduisent : Porta Padovana (Padoue), Porta Bassanese (Bassano del Grappa), Porta Vicentina (Vicence) et Porta Trevisana (Trévise). Les ponts levis ont été utilisés jusqu'à la fin du XVIe siècle avant d'être régulièrement remplacés. Les actuels datent de la première moitié du XXè siècle.

A partir de 1994, l'architecte Patrizia Valle entame la restauration des murailles de la ville selon un projet découpé en quatre phases, comme les quatre secteurs des fortifications. Les travaux durent jusqu'en 2013 de manière quasi ininterrompue.

Sports[modifier | modifier le code]

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Le 23 mai 2008, Cittadella est la ville arrivée de la treizième étape du Tour d'Italie démarrée à Modène (177km). L'anglais Mark Cavendish a remporté la victoire.

La ville est un lieu central de l'Alta Padovana Tour, une course en ligne masculine de cyclisme sur route réservée aux moins de 23 ans. Plusieurs cyclistes l'ayant faite sont devenus professionnels comme Mattia Gavazzi, Elia Viviani et Paolo Simion.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
v · m
Vénétie · Communes de la province de Padoue
Abano Terme · Agna · Albignasego · Anguillara Veneta · Arquà Petrarca · Arre · Arzergrande · Bagnoli di Sopra · Baone · Barbona · Battaglia Terme · Boara Pisani · Borgoricco · Bovolenta · Brugine · Cadoneghe · Campo San Martino · Campodarsego · Campodoro · Camposampiero · Candiana · Carceri · Carmignano di Brenta · Cartura · Casale di Scodosia · Casalserugo · Castelbaldo · Cervarese Santa Croce · Cinto Euganeo · Cittadella · Codevigo · Conselve · Correzzola · Curtarolo · Due Carrare · Este · Fontaniva · Galliera Veneta · Galzignano Terme · Gazzo · Grantorto · Granze · Legnaro · Limena · Loreggia · Lozzo Atestino · Maserà di Padova · Masi · Massanzago · Megliadino San Fidenzio · Megliadino San Vitale · Merlara · Mestrino · Monselice · Montagnana · Montegrotto Terme · Noventa Padovana · Ospedaletto Euganeo · Padoue · Pernumia · Piacenza d'Adige · Piazzola sul Brenta · Piombino Dese · Piove di Sacco · Polverara · Ponso · Ponte San Nicolò · Pontelongo · Pozzonovo · Rovolon · Rubano · Saccolongo · Saletto · San Giorgio delle Pertiche · San Giorgio in Bosco · San Martino di Lupari · San Pietro Viminario · San Pietro in Gu · Sant'Angelo di Piove di Sacco · Sant'Elena · Sant'Urbano · Santa Giustina in Colle · Santa Margherita d'Adige · Saonara · Selvazzano Dentro · Solesino · Stanghella · Teolo · Terrassa Padovana · Tombolo · Torreglia · Trebaseleghe · Tribano · Urbana · Veggiano · Vescovana · Vighizzolo d'Este · Vigodarzere · Vigonza · Villa Estense · Villa del Conte · Villafranca Padovana · Villanova di Camposampiero · Vo