Christian-Victor de Schleswig-Holstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Prince Christian Victor de Schleswig-Holstein (Christian Victor Albert Louis Ernst Anton[1]; - ) est le fils aîné de la princesse Helena, troisième fille de la reine Victoria.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Le prince Christian est né le 14 avril 1867, au château de Windsor. Son père est Christian de Schleswig-Holstein, le troisième fils de Christian, duc d'Augustenborg et la comtesse Louise Sophie de Danneskiold-Samsøe. Sa mère est la princesse Helena, le cinquième enfant et la troisième fille de la reine Victoria du Royaume-Uni et du prince Albert. Ses parents résidaient au Royaume-Uni, à Cumberland Lodge, et le prince est considéré comme un membre de la famille royale britannique. En vertu des lettres patentes de 1866, il est appelé Son Altesse le Prince Christian Victor de Schleswig-Holstein.

Il est baptisé dans la chapelle privée du château de Windsor. Ses parrains sont la reine Victoria (sa grand-mère maternelle), le duc d'Augustenbourg (son grand-père paternel; représenté par le prince Arthur), le prince de Galles (son oncle maternel), la princesse héritière de Prusse (sa tante maternelle; représentée par la princesse Louise), le duc de Saxe-Cobourg et Gotha (son grand-oncle maternel; représenté par le duc d'Édimbourg), et Théodora de Leiningen (sa demi-grande-tante maternelle; représentée par Lady Churchill) [2].

Éducation[modifier | modifier le code]

Le prince fait ses études au Lambrook, au Wellington College, au Magdalen College d'Oxford et au Royal Military College de Sandhurst, et entre dans le 60th King's Royal Rifles en 1888 et sert plus tard dans le 4th King's Royal Rifle Corps.

"Christle", comme le prince est connu dans la famille, est le premier membre de la famille royale à aller à l'école au lieu d'être éduqué par un tuteur à la maison. Qu'il ait étudié au Wellington College rendit la reine Victoria très heureuse, car le Prince Albert avait aidé à établir l'institution de nombreuses années auparavant. À Wellington, il joue pour le collège First Eleven en 1883 et est capitaine de l'équipe de cricket en 1885. Il est également capitaine de l'équipe de cricket au Magdalen College et à Sandhurst, et fait une seule apparition de première classe, pour I Zingari contre Gentlemen of England en 1887. Il reste le seul membre de la famille royale britannique à jouer au cricket à un niveau aussi élevé [3].

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

En quittant Sandhurst en 1888, le Prince est devenu officier de l'armée britannique au sein du King's Royal Rifle Corps. En poste en Inde, il participe aux expéditions Hazara et Miranzi en 1891 et à l'expédition Isazi en 1892. Déménageant en Afrique de l'Ouest, en 1895, il participe à l'expédition Ashanti sur la Gold Coast, aujourd'hui le Ghana.

À son retour, il est élevé au grade de major puis sert sous Lord Kitchener en 1898 lorsque les troupes britanniques et égyptiennes ont vaincu les derviches à Omdurman près de Khartoum et récupéré le Soudan.

L'année suivante, il sert comme officier d'état-major dans la Seconde guerre des Boers, étant impliqué dans la Libération de Ladysmith [4] sous le général Sir Redvers Buller et plus tard est avec Lord Roberts à Pretoria.

Mort[modifier | modifier le code]

Tombe du Prince Christian Victor à Pretoria

En octobre 1900, alors qu'il est à Pretoria, il est atteint de paludisme et meurt de fièvre entérique, le 29 octobre, à l'âge de 33 ans, après avoir reçu la Sainte Communion en présence de Lord Roberts et de Francis de Teck. Il est enterré au cimetière de Pretoria le 1er novembre 1900. Sa tombe est marquée d'une croix de granit et d'une balustrade en fonte.

Cricket[modifier | modifier le code]

Le Prince est un joueur de cricket amateur passionné, et a joué un seul match de première classe pour I Zingari en 1897 [5]. Il a marqué 35 et 0[6]. Il a également représenté le Wellington College et a également fondé sa propre équipe de cricket éponyme [7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Eilers, Marlene A., Queen Victoria's Descendants, 1987, Genealogical Publishing Company, p. 205.
  2. Queen Victoria's Journals – Tuesday 21st May 1867
  3. "Never a famous cricketer", Jonathan Rice. Wisden Cricketers' Almanack 2001.
  4. Army of Natal
  5. ESPN cricinfo.com website: How do you spell that? Steven Lynch, 30 April 2012.
  6. « Royalty on the cricket field », International Cricket Council (consulté le 18 mai 2018)
  7. https://cricketarchive.com/Archive/Teams/8/8520/Other_Matches.html