Chieko Baishō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chieko Baishō
Description de cette image, également commentée ci-après
Chieko Baishō en 2019.
Naissance (81 ans)
Toshima (Japon)
Nationalité Drapeau du Japon Japonaise
Profession Actrice
Chanteuse
Seiyū
Site internet www.baisho-chieko.com

Chieko Baishō (倍賞千恵子, Baishō Chieko?), née le dans l'arrondissement de Toshima à Tokyo, est une actrice, chanteuse et seiyū japonaise.

Elle a joué le rôle de Sakura, la sœur du personnage principal Tora-san, dans les 50 films de la série C'est dur d'être un homme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chieko Baishō en 1962.

Chieko Baishō est mariée au compositeur japonais Reijirō Koroku, elle est la sœur de l'actrice Mitsuko Baishō.

Elle a tourné dans plus de 130 films entre 1959 et 2009[1], dont les 50 films de C'est dur d'être un homme. Elle y incarne la sœur du personnage principal, Tora-san, ainsi que d'autres rôles dans des rêves de celui-ci.

En 2022, elle joue le rôle principal de Plan 75.

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Série C'est dur d'être un homme[modifier | modifier le code]

Chieko Baishō a joué le rôle de Sakura Suwa, demi-sœur du personnage principal, dans tous les films de la série C'est dur d'être un homme.

Autres films[modifier | modifier le code]

  • 1961 : Madara onna (斑女?) de Noboru Nakamura
  • 1961 : Mizutamari (水溜り?) de Kazuo Inoue
  • 1961 : Flocons de nuages (雲がちぎれる時, Kumo ga chigireru toki?) de Heinosuke Gosho : Kaeko Kawaguchi
  • 1961 : Shiroi minami kaze (白い南風?) de Chisato Ikoma
  • 1961 : Furimuita hanayome (ふりむいた花嫁?) de Yoshiaki Banshō (ja)
  • 1961 : Kinryōku (禁猟区?) de Seiichirō Uchikawa (ja)
  • 1961 : Mama ouchi ga moeteru no (ママおうちが燃えてるの?) de Yoshirō Kawazu
  • 1961 : Kigeki: Kane no minoru ki ni koi ga saku (喜劇 金の実る樹に恋が咲く?) de Seiichi Fukuda (ja)
  • 1961 : Noren to hanayome (のれんと花嫁?) de Yoshiaki Banshō
  • 1962 : Au Paradis des ivrognes (酔っぱらい天国, Yopparai tengoku?) de Minoru Shibuya
  • 1962 : Nagashibina (流し雛?) de Yoshikazu Ōtsuki (ja)
  • 1962 : Notre mariage (私たちの結婚, Watakushi-tachi no kekkon?) de Masahiro Shinoda
  • 1962 : Kureijī no hanayome to shichinin no nakama (クレージーの花嫁と七人の仲間?) de Yoshiaki Banshō
  • 1962 : Sannin musume kanpai! (三人娘乾杯!?) de Yoshiaki Banshō
  • 1962 : Ai to kanashimi to (愛と悲しみと?) de Hideo Ōba
  • 1962 : Yama no sanka: moyuru wakamono tachi (山の讃歌 燃ゆる若者たち?) de Masahiro Shinoda
  • 1962 : Journal d'un ouvrier (二人で歩いた幾春秋, Futari de aruita iku haru aki?) de Keisuke Kinoshita
  • 1962 : Maman, marie-toi ! (かあちゃん結婚しろよ, Kāchan kekkon shiroyo?) de Heinosuke Gosho
  • 1962 : Kā-chan nagaiki shitene (かあちゃん長生きしてね?) de Yoshirō Kawazu
  • 1962 : Hadashi no hanayome (はだしの花嫁?) de Yoshiaki Banshō
  • 1962 : Aitsu bakari ga naze moteru (あいつばかりが何故もてる?) de Kin'ya Sakai (ja)
  • 1962 : Naite waratta hanayome (泣いて笑った花嫁?) de Yoshiaki Banshō
  • 1963 : Chante jeunesse ! (歌え若人達, Utae wakōdotachi?) de Keisuke Kinoshita
  • 1963 : Shichinin no keiji (七人の刑事?) de Yoshikazu Ōtsuki
  • 1963 : Hoshikuzu no machi (星屑の町?) de Kunio Matoi
  • 1963 : Wakai yatsu (若いやつ?) de Hirokazu Ichimura (ja)
  • 1963 : Shitamachi no taiyō (下町の太陽?) de Yōji Yamada
  • 1963 : Futari de mune o hare (二人で胸を張れ?) de Kin'ya Sakai
  • 1963 : Maiko-han (舞妓はん?) de Hirokazu Ichimura
  • 1963 : Niji o tsukamu odoriko (虹をつかむ踊子?) de Tsuneo Tabata
  • 1963 : Kagami no naka no razō (鏡の中の裸像?) de Noboru Nakamura
  • 1963 : Odoritai yoru (踊りたい夜?) d'Umetsugu Inoue
  • 1963 : Tsukiyo no wataridori (月夜の渡り鳥?) de Hirokazu Ichimura
  • 1964 : Dōjō yaburi (道場破り?) de Seiichirō Uchikawa
  • 1964 : Onnagirai (女嫌い?) de Hirokazu Ichimura
  • 1964 : Un père de 21 ans (二十一歳の父, Niju issai no chichi?) de Noboru Nakamura[3]
  • 1964 : Hana no Maiko-han (花の舞妓はん?) de Hirokazu Ichimura
  • 1964 : Hadaka ikkan (裸一貫?) de Mitsuo Yagi
  • 1964 : Kaibatsu zero meitoru (海抜0米?) de Yoshirō Kawazu
  • 1964 : Imo samurai: Kaniemon (いも侍 蟹右衛門?) de Kōki Matsuno (ja)
  • 1964 : Koibito yo (恋人よ?) de Kazui Nihonmatsu (ja)
  • 1965 : Namida ni sayonara o (涙にさよならを?) de Yōichi Maeda (ja)
  • 1965 : Ane to imōto (あねといもうと?) de Yoshirō Kawazu
  • 1965 : Kono koe naki sakebi (この声なき叫び?) de Hirokazu Ichimura
  • 1965 : Suttobi yarō (すっ飛び野郎?) de Hirokazu Ichimura
  • 1965 : Zettai tasū (ぜったい多数?) de Noboru Nakamura
  • 1965 : Kiri no hata (霧の旗?) de Yōji Yamada : Kiriko
  • 1965 : Wakai shibuki (若いしぶき?) de Mitsuo Yagi
  • 1965 : Sayonara wa dansu no ato ni (さよならはダンスの後に?) de Mitsuo Yagi
  • 1965 : Akai taka (赤い鷹?) d'Umetsugu Inoue
  • 1965 : Danshun (暖春?) de Noboru Nakamura
  • 1966 : Hi no taiko (火の太鼓?) de Kazuo Hase (ja)
  • 1966 : Si j'avais de la chance (運が良けりゃ, Un ga yokerya?) de Yōji Yamada
  • 1966 : Haru ichiban (春一番?) de Hirokazu Ichimura
  • 1966 : Courant chaud (暖流, Danryū?) de Yoshitarō Nomura
  • 1966 : Koi to namida no taiyō (恋と涙の太陽?) d'Umetsugu Inoue
  • 1966 : Yokobori kawa (横堀川?) de Hideo Ōba
  • 1966 : Maman et ses onze enfants (かあちゃんと11人の子ども, Kāchan to jūichi-nin no kodomo?) de Heinosuke Gosho
  • 1966 : Le Vagabond nostalgique (なつかしい風来坊, Natsukashii furaibo?) de Yōji Yamada
  • 1966 : Inochi hateru hi made (命果てる日まで?) de Yoshitarō Nomura
  • 1967 : Le Grand Rêve de Kyuchan (九ちゃんのでっかい夢, Kyūchan no dekkai yume?) de Yōji Yamada
  • 1967 : Ā, kimi ga ai (あゝ君が愛?) de Yoshitarō Nomura
  • 1967 : Élégie de l'amour (愛の讃歌, Ai no sanka?) de Yōji Yamada
  • 1967 : Onnatachi no niwa (女たちの庭?) de Yoshitarō Nomura
  • 1967 : La Comédie du jeu : tentez votre chance (喜劇 一発勝負, Kigeki: Ippatsu shōbu?) de Yōji Yamada
  • 1967 : Junjō ni jū sō (純情二重奏?) de Meijirō Umetsu (ja)
  • 1967 : Inazuma (稲妻?) de Hideo Ōba
  • 1968 : La Grande aventure de Hajime Hana (ハナ肇の一発大冒険, Hana Hajime no ippatsu daiboken?) de Yōji Yamada
  • 1968 : Requiem pour un massacre (みな殺しの霊歌, Minagoroshi no reika?) de Tai Katō
  • 1968 : Hakuchū dōdō (白昼堂々?) de Yoshitarō Nomura
  • 1968 : Kigeki: Taian ryokō (喜劇 大安旅行?) de Masaharu Segawa
  • 1969 : La Comédie du jeu : à tous les coups l'on gagne (喜劇 一発大必勝, Kigeki: Ippatsu daiboken?) de Yōji Yamada
  • 1969 : Kekkon shimasu (結婚します?) de Noboru Nakamura
  • 1969 : Kigeki: Konzen ryokō (喜劇 婚前旅行?) de Masaharu Segawa
  • 1969 : Kigeki: Gyakuten ryokō (喜劇 逆転旅行?) de Masaharu Segawa
  • 1969 : Kigeki: Yosakoi ryokō (喜劇 よさこい旅行?) de Masaharu Segawa
  • 1970 : Une famille (家族, Kazoku?) de Yōji Yamada : Tamiko Kazami
  • 1972 : Kokyō (故郷?) de Yōji Yamada
  • 1977 : Les Mouchoirs jaunes du bonheur (幸福の黄色いハンカチ, Shiawase no kiiroi hankachi?)
  • 1980 : L'Écho de la montagne (遙かなる山の呼び声, Haruka naru yama no yobigoe?) de Yōji Yamada
  • 1981 : Eki, la gare (駅 STATION, Eki Station?) de Yasuo Furuhata : Kiriko
  • 1986 : Uemura Naomi monogatari (植村直己物語?) de Jun'ya Satō : Kimiko Uemura
  • 1986 : Rikon shinai onna (離婚しない女?) de Tatsumi Kumashiro : Miyoko Yamakawa
  • 1986 : Tabiji mura de ichiban no kubitsurinoki (旅路 村でいちばんの首吊りの木?) de Seijirō Kōyama
  • 1988 : Espoir et Douleur (ダウンタウン・ヒーローズ, Dauntaun Hiirōzu?) de Yōji Yamada
  • 2004 : La Servante et le Samouraï (隠し剣 鬼の爪, Kakushi ken oni no tsume?) de Yōji Yamada
  • 2009 : Honokaa Boy (ホノカアボーイ, Honokaa bōi?) d'Atsushi Sanada (ja) : Bee
  • 2014 : La Maison au toit rouge (小さいおうち, Chiisai o-uchi?) de Yōji Yamada : Taki âgée
  • 2022 : Plan 75 de Chie Hayakawa (ja) : Michi

À la télévision[modifier | modifier le code]

  • 1977 : Aniki (あにき?) (série télévisée)

Doublage[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Décorations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) « Filmographie », sur JMDb (consulté le ).
  2. (ja) « 男はつらいよ 50 », sur www.cinemaclassics.jp (consulté le ).
  3. Un père de 21 ans (1964) - MCJP.
  4. a et b (ja) « Profile - Chieko Baisho official web site », sur www.baisho-chieko.com (consulté le ).
  5. a et b (en) Stuart Galbraith, Japanese Filmography: A Complete Reference to 209 Filmmakers and the Over 1250 Films Released in the United States, 1900 Through 1994, Mcfarland, , 509 p. (ISBN 9-780786-400324), p. 476 et 478.
  6. (ja) « Mainichi Film Awards - 25th (1970年) », sur mainichi.jp, Prix du film Mainichi (consulté le ).
  7. (ja) « 1975年 第18回 ブルーリボン賞 », sur allcinema.net (consulté le ).
  8. (ja) « Hōchi Film Awards », sur hochi.co.jp (consulté le ).
  9. (ja) « 4e cérémonie des Japan Academy Prize - (1981年) », sur www.japan-academy-prize.jp (consulté le ).
  10. (ja) « Mainichi Film Awards - 35th (1980年) », sur mainichi.jp, Prix du film Mainichi (consulté le ).
  11. (ja) « 65e prix Kinema Junpō - (1981年) », sur kinenote.com (consulté le ).
  12. (ja) « Mainichi Film Awards - 36th (1981年) », sur mainichi.jp, Prix du film Mainichi (consulté le ).
  13. (ja) « 6e cérémonie des Japan Academy Prize - (1983年) », sur www.japan-academy-prize.jp (consulté le ).
  14. (ja) Liste des récipiendaires du prix Kinuyo Tanaka sur le site du musée Kinuyo Tanaka Bunkakan
  15. (ja) « Mainichi Film Awards - 41th (1986年) », sur mainichi.jp, Prix du film Mainichi (consulté le ).
  16. (ja) « 1re cérémonie des Japan Academy Prize - (1978年) », sur www.japan-academy-prize.jp (consulté le ).
  17. (ja) « 3e cérémonie des Japan Academy Prize - (1980年) », sur www.japan-academy-prize.jp (consulté le ).
  18. (ja) « 5e cérémonie des Japan Academy Prize - (1982年) », sur www.japan-academy-prize.jp (consulté le ).
  19. (ja) « 10e cérémonie des Japan Academy Prize - (1987年) », sur www.japan-academy-prize.jp (consulté le ).
  20. (ja) « 44e cérémonie des Japan Academy Prize - (2021年) », sur www.japan-academy-prize.jp (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]