Seijirō Kōyama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Seijirō Kōyama
Naissance (79 ans)
Gifu (Japon)
Nationalité Drapeau du Japon Japonais
Profession Réalisateur
Films notables Hachiko

Seijirō Kōyama (神山征二郎, Kōyama Seijirō?), né le [1]) est un réalisateur japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans la préfecture de Gifu, Kōyama fréquente l'université Nihon mais la quitte à mi chemin de ses études pour entrer chez la société de production de cinéma indépendante Kindai Eiga Kyokai, où il travaille comme assistant réalisateur auprès de cinéastes comme Kaneto Shindō, Kōzaburō Yoshimura et Tadashi Imai[1],[2]. Il fait ses débuts à la réalisation en 1971 avec le film pour enfants Koi no iru mura[1]. Son deuxième film, Futatsu no hāmonika (1976), est récompensé du prix des nouveaux réalisateurs de la Directors Guild of Japan[3]. Son film Hometown (1983) est présenté au 13e festival international du film de Moscou[4]. En 1987, son film Hachiko, consacré au fidèle chien Hachikō, est le film japonais le plus rentable cette année-là[5]. Il est connu pour son point de vue humaniste[2].

En 2000, Kōyama est lauréat du prix Chūnichi de la culture pour sa « réalisation de films qui observent minutieusement l'époque et la région »[6].

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

  • 1971 : Koi no iru mura (鯉のいる村?)
  • 1976 : Futatsu no hāmonika (二つのハーモニカ?)
  • 1981 : Nihon Philharmonic Orchestra: Honoo no dai gogakusho (日本フィルハーモニー物語 炎の第五楽章?)
  • 1983 : Hometown (ふるさと, Furusato?)
  • 1986 : Tabiji mura de ichiban no kubitsurinoki (旅路 村でいちばんの首吊りの木?)
  • 1987 : Hachiko (ハチ公物語, Hachikō monogatari?)
  • 1990 : Donmai (ドンマイ?)
  • 1990 : Shiroi te (白い手?)
  • 1992 : Tōki rakujitsu (遠き落日?)
  • 1993 : Gekko no natsu (月光の夏?)
  • 1995 : San tabi no kaikyō (三たびの海峡?)
  • 1996 : Miyazawa Kenji sono ai (宮澤賢治 -その愛-?)
  • 2001 : Gujō ikki (郡上一揆?)
  • 2001 : Taiga no itteki (大河の一滴?)
  • 2004 : Kusa no ran (草の乱?)
  • 2007 : À la diagonale de l'étoile polaire (北辰斜にさすところ, Hokushin naname ni sasu tokoro?)[7]
  • 2011 : Gakkō o tsukurō (学校をつくろう?)
  • 2014 : Sukuitai (救いたい?)
  • 2020 : Toki no kōro (時の行路?)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (ja) « Seijirō Kōyama », Kōdansha (consulté le 12 décembre 2010)
  2. a et b (ja) « Kōyama Seijirō kantoku tandoku intabyū », (consulté le 12 décembre 2010)
  3. (ja) « Nihon Eiga Kantoku Kyōkai Shinjinshō », Directors Guild of Japan (consulté le 12 décembre 2010)
  4. a et b « 13e festival international du film de Moscou (1983) » (consulté le 3 février 2013)
  5. (ja) « Kako kōgyō shūnyū jōi sakuhin: 1987-nen », Motion Picture Producers Association of Japan (consulté le 12 décembre 2010)
  6. (ja) « Chūnichi Bunkashō », Chūnichi Shinbun (consulté le 12 décembre 2010)
  7. À la diagonale de l'étoile polaire : titre français du film lors de la rétrospective "Cinéma contemporain 2e volet : les années 2000-2010" du 9 décembre 2010 au 5 février 2011 à la MCJP
  8. (en) « New Directors Award (version archivée) », sur www.dgj.or.jp (consulté le 30 juin 2020)
  9. (ja) « 14e cérémonie des Japan Academy Prize - (1991年) », sur www.japan-academy-prize.jp (consulté le 30 juin 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]