Charles Gagnon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charles Gagnon (homonymie).
Charles Gagnon
Naissance
Le Bic, Québec (Canada)
Décès (à 66 ans)
Montréal, Québec (Canada)
Nationalité Drapeau du Canada Canadienne

Charles Gagnon (né le au Bic, mort le à Montréal) est un homme politique, ancien felquiste et leader communiste au Québec et au Canada.

À la suite de l'échec du FLQ, il rompt avec le « nationalisme bourgeois » pour fonder l'organisation marxiste-léniniste canadienne En lutte !.

Il est mort à 66 ans.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Crise de l'humanisme : écrits politiques III, Montréal : Lux, 2011
  • En lutte! : écrits politiques II, Montréal : Lux, 2008
  • Feu sur l'Amérique : écrits politiques I, Montréal : Lux, 2006 (textes réunis par Charles Gagnon et présentés par Robert Comeau, Ivan Carel et Manon Leroux)
  • Il était une fois-- : conte à l'adresse de la jeunesse de mon pays, Montréal : Lux, 2006
  • Le référendum, un syndrome québécois : essai, Lachine : La Pleine Lune, 1995
  • Ne dites pas à mon père que je suis Québécois il me croit Canadien dans un Québec libre : chroniques perdues et retrouvées d'une décennie morose, Candiac : Éditions Balzac, 1992
  • Pour le parti prolétarien, Montréal, 1972
  • Pour un front commun multinational de libération, 1971 (avec Pierre Vallières)
  • Le Procès de Cinq ; 1er février au 12 février 1971, Montréal : Éditions Libération, 1971 (avec Michel Chartrand, Jacques Larue-Langlois, Robert Lemieux, Pierre Vallières)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Charles Gagnon, « Je venais de loin quand j'arrivai à Montréal en septembre 1960 », Magazine Maclean, juillet 1970.
  • Charles Gagnon, « Mémoires, 2e partie », Magazine Maclean, septembre 1970.
  • Pierre Milot, « Généalogie du discours marxiste-léniniste au Québec (1972-1982) », Les cahiers du socialisme, 1982-1983.
  • Claude Gingras, « L’héritage révolutionnaire de Charles Gagnon », Montréal, Maison Norman Bethune, 2009.
  • « Charles Gagnon, 1939-2005 - Parcours d'un révolutionnaire », Le Devoir