Nigel Hamer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Québec
Cet article est une ébauche concernant le Québec.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Nigel Hamer né en 1949 ou 50 est le sixième membre de la cellule Libération et ensuite de la Cellule d'information Viger durant la crise d'octobre de 1970. Il vient alors de terminer ses études d'ingénieur à l'Université McGill. Il est un des ravisseurs de James Richard Cross[1]. En 1971 il épouse Solange Tremblay de qui il aura deux enfants. C'est lors de la commission Duchâine que des soupçons sont posés contre lui. Capturé en 1980, il purge une sentence de prison de quelques mois pour son implication[2]. Il est professeur d'informatique au Cégep Saint-Laurent, puis à partir de 1983 à l'Université.

Il a milité dans différentes associations de gauche dans les années 1970 : l'APLQ, le syndicat du taxi et la Ligue communiste du Canada.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [1]
  2. (en) [2]