Château de Saint-Brisson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Brisson (homonymie).
Château de Saint-Brisson
Type Palais-forteresse féodal puis château résidence
Début construction XIIIe siècle
Fin construction XIXe siècle
Propriétaire initial Étienne II de Sancerre
Destination initiale Palais-forteresse
Propriétaire actuel Lancelot Guyot
Destination actuelle Musée
Protection  Inscrit MH (1993)[1]
Site web http://www.chateau-saint-brisson.com
Coordonnées 47° 39′ 00″ nord, 2° 40′ 56″ est[2]
Pays Drapeau de la France France
Région naturelle Giennois
Région Centre-Val de Loire
Département Loiret
Commune Saint-Brisson-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Saint-Brisson

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

(Voir situation sur carte : Centre-Val de Loire)
Château de Saint-Brisson

Géolocalisation sur la carte : Loiret

(Voir situation sur carte : Loiret)
Château de Saint-Brisson

Le château de Saint-Brisson est un château français situé à Saint-Brisson-sur-Loire, dans le département du Loiret en région Centre-Val de Loire.

Aux confins du Berry et aux portes de l’Orléanais, il surplombe la rive gauche du lit majeur de la Loire, asséché lors de l'ouverture du canal latéral à la Loire à la fin du XIXe siècle dans la commune voisine de Saint-Firmin-sur-Loire.

Le château de Saint-Brisson est le château de la Loire situé le plus en amont sur le fleuve.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le château est situé à 6 km de Gien, sur la rive gauche de la Loire, en surplomb d'un ancien bras mort du fleuve, et environ à 9 km de Briare dans la région naturelle du Giennois.

Historique[modifier | modifier le code]

La construction du château débute au XIIe siècle. Il s'agit alors d'un palais-forteresse construit par Étienne II de Sancerre entre 1210 et 1241. La famille de Sancerre est propriétaire du château jusqu'en 1290.

Le roi Louis VI de France, en 1135, assiège et ruine en partie le précédent édifice, alors composé d'une tour maîtresse romane et de palissades.

En 1567, le château devient la propriété de la famille Séguier. Il est alors transformé en demeure d'habitation.

Le château est légué à la commune de Saint-Brisson-sur-Loire en juillet 1987 par Anne de Ranst de Berchem.

Une association, l'association des Amis du château de Saint-Brisson (ACSB), est créée pour remettre le château en état et organiser des animations et des visites guidées[3].

En 2015, le conseil municipal de Saint-Brisson-sur-Loire vote la vente du château à Lancelot Guyot par le biais de sa société, « Tous au château », gestionnaire du château de La Ferté-Saint-Aubin, pour la somme de 500 000 [4],[5].

Le château est rouvert au public depuis 2016.

Description[modifier | modifier le code]

Le château de Saint-Brisson

Le domaine est partiellement inscrit au Monuments historiques : le parc, la terrasse, les douves, le pont, le plan d'eau, le canal, le sous sol, la salle à manger, la cour et le bassin ont fait l'objet d'un classement le [6].

Les extérieurs comportent la reproduction de quatre machines de guerre fonctionnelles du Moyen Âge (une cerbatane, un mangonneau, un couillard et une pierrière).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Guide du routard. Les châteaux de la Loire. p. 169. Hachette. 2000.
  • Antoine Estienne, Saint-Brisson-sur-Loire, château, manoir, église, prieuré, mémoire de master 2, université Blaise Pascal Clermont-Ferrand II, 2008.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :