Couillard (arme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Couillard.
Couillard
image illustrative de l’article Couillard (arme)
Un couillard à Calmont d'Olt
Présentation
Type Trébuchet
Époque XIVe siècleXVIe siècle
Nombre de servants 4 à 8
Projectiles Cadavres d'animaux, boulets de pierre et homme
Poids et dimensions
Masse du projectile 35 à 80 kg
Caractéristiques techniques
Portée Jusqu’à 180 m
Cadence de tir Jusqu’à 10 tirs par heure

Le couillard est un engin militaire offensif, utilisé au Moyen Âge pour contaminer une place assiégée ou en détruire les défenses.

Cet engin est composé d'une longue perche placée sur un axe. À l'une de ses extrémités, on trouve deux huches ou bourses (d'où son nom) servant de contre-poids. Les projectiles (boulets pour défoncer les murs ou cadavres d'animaux malades pour contaminer la population de la place assiégée) sont placés à l'autre extrémité de la perche, dans un réceptacle rappelant une fronde.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

On abaisse l'extrémité où se trouve le réceptacle au moyen de cordes, puis on place le projectile dans la fronde et on relâche le tout. La portée d'un tel engin était de près de 200 mètres.

Entre 8 et 16 personnes étaient nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de cette arme de siège, avec une cadence de tirs pouvant atteindre les 10 coups par heure.

De nos jours, quelques couillards ont été reconstruits pour des reconstitutions, en France, à Larressingle dans le Gers ou au château de Calmont d'Olt dans l'Aveyron, à Provins en Seine-et-Marne, au château de Largentière dans l'Ardéche, au donjon de Montbazon en Indre-et-Loire, et aux châteaux des Baux-de-Provence et de Tiffauges où le couillard effectue quotidiennement de véritables tirs de démonstration.

Liens externes[modifier | modifier le code]