Carlos J. Leitão

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Carlos J. Leitao)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Carlos Leitão
Fonctions
Député à l'Assemblée nationale du Québec
En fonction depuis le
(4 ans, 8 mois et 4 jours)
Élection 7 avril 2014
Réélection 1er octobre 2018
Circonscription Robert-Baldwin
Législature 41e et 42e
Groupe politique Parti libéral du Québec
Prédécesseur Pierre Marsan
Ministre des Finances

(4 ans, 5 mois et 25 jours)
Premier ministre Philippe Couillard
Gouvernement Couillard
Législature 41e
Groupe politique Parti libéral du Québec
Prédécesseur Nicolas Marceau
Successeur Éric Girard
Président du Conseil du Trésor
Ministre responsable de l'Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes

(9 mois et 3 jours)
Premier ministre Philippe Couillard
Gouvernement Couillard
Législature 41e
Groupe politique Parti libéral du Québec
Prédécesseur Sam Hamad
Successeur Pierre Moreau
Biographie
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance Peniche (Portugal)
Nationalité Canadienne
Parti politique Parti libéral du Québec
Conjoint Marie-Hélène Thomas
Diplômé de Université McGill
Profession Économiste
Banquier

Carlos J. Leitão
Ministre des Finances

Carlos J. Leitão, né le [1] à Peniche au Portugal, est un économiste, banquier et homme politique québécois. Il est ministre des Finances dans le gouvernement Philippe Couillard d'avril 2014 à octobre 2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Carlos Leitão fait carrière pendant plus de 20 ans dans le secteur bancaire et financier canadien, avant d'entrer en politique en février 2014[2].

La famille de Carlos Leitão émigre du Portugal en 1975, alors que celui-ci a 19 ans[3] et s’installe au Québec. Il a maintenant trois enfants[4],[3].

En 1979, il obtient un baccalauréat en sciences économiques de l’Université McGill et se joint aux services économiques de la Banque royale du Canada. En 2003, il devient économiste en chef de Valeurs mobilières Banque Laurentienne. En 2008, l’agence de presse Bloomberg News le classe au deuxième rang des prévisionistes les plus justes de l’économie américaine[3],[5],[6],[7],[8].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il est élu député libéral dans la circonscription de Robert-Baldwin à l’élection générale québécoise du 7 avril 2014 avec plus de 87 % des voix, succédant au député libéral sortant Pierre Marsan (1994-2014)[9]. Il est nommé ministre des Finances du Québec le 23 avril 2014 par le premier ministre Philippe Couillard[10],[11],[12].

Il se voit confier le rôle de président du Conseil du Trésor, temporairement le , puis «définitivement» le , en remplacement de Sam Hamad[13].

Le 15 août 2016, il a déclaré que le salaire minimum de 10,75 $ était suffisant au Québec[14], s'attirant la foudre des groupes sociaux.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élection générale de 2018 dans Robert-Baldwin
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Carlos J. Leitão (sortant) Libéral 22 426 73,9 % 18 988
     Laura Azéroual Coalition avenir 3 438 11,3 % -
     Zachary Williams Québec solidaire 1 317 4,3 % -
     Marie-Imalta Pierre-Lys Parti québécois 994 3,3 % -
     Michael-Louis Coppa Conservateur 921 3 % -
     Catherine Richardson Vert 781 2,6 % -
     Luca Brown NPD Québec 488 1,6 % -
Total 30 365 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 55,6 % et 257 bulletins ont été rejetés.
Source : DGEQ, « Résultats élections Québec 2018 », sur resultats.dgeq.org (consulté le 14 octobre 2018)

Élection générale de 2014 dans Robert-Baldwin
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Carlos J. Leitão Libéral 36 763 87,3 % 34 602
     Jamie Allen Coalition avenir 2 161 5,1 % -
     Michaël Comtois-Lussier Parti québécois 1 557 3,7 % -
     Ali Faour Québec solidaire 794 1,9 % -
     Mathieu Mireault Vert 607 1,4 % -
     Patricia Popert Conservateur 146 0,3 % -
     Viviane Martinova-Croteau Option nationale 96 0,2 % -
Total 42 124 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 77 % et 203 bulletins ont été rejetés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Carlos J Leitão », sur Assemblée nationale du Québec. Biographies. (consulté le 12 décembre 2014)
  2. Valérie Gaudreau, « Le candidat libéral Carlos Leitao, un immigrant contre la charte », La Presse/Le Soleil,‎ (lire en ligne)
  3. a b et c (en) Nicolas Van Praet, « Economist Carlos Leitao’s political fight for Quebec Liberals is both business and personal », Financial Post,‎ (lire en ligne)
  4. Hugo Joncas, « Carlos Leitao l’emporte dans Robert-Baldwin », Le Journal de Montréal,‎ (lire en ligne)
  5. Gilbert Leduc, « Carlos Leitao, ministre des Finances: le «meilleur» aux commandes », La Presse/Le Soleil,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Frederic Tomesco et Theophilos Argitis, « Quebec Liberals Defeat Separatists in Canadian Election », Bloomberg,‎ (lire en ligne)
  7. « Carlos Leitao, Robert-Baldwin »
  8. (en) « Carlos Leitao, Chief Economist, Laurentian Bank », 2013 Mortgage Forum,‎ (lire en ligne)
  9. Jocelyne Richer, « Les députés libéraux Pierre Marsan et Danielle St-Amand quittent la politique », La Presse/Le Soleil,‎ (lire en ligne)
  10. Tommy Chouinard, « Cabinet Couillard: 14 recrues, 12 vétérans », La Presse,‎ (lire en ligne)
  11. Denis Lessard, « Conseil des ministres: des choix surprenants », La Presse,‎ (lire en ligne)
  12. Philippe Couillard présente son Cabinet
  13. ici.radio-canada.ca
  14. « Salaire minimum : 10,75$ de l'heure suffisent selon Leitao•Québec• FM93 Québec • L'actualité sans compromis », sur www.fm93.com (consulté le 13 septembre 2016)