Carlo Marochetti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un sculpteur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un sculpteur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Carlo Marochetti
Carlo Marochetti by Antoine Claudet.jpg

Carlo Marochetti, photographié par Antoine Claudet.

Naissance
Décès
(à 62 ans)
Passy
Nom de naissance
Carlo Giovanni Battista Marochetti
Autres noms
Charles Marochetti
Nationalité
français
Activité
Formation
Maître
Mécènes
Distinction
Œuvres réputées

Carlo Marochetti, parfois francisé en Charles Marochetti[1], né le à Turin (département alors français du Pô), et mort le à Passy (dans l'actuel 16e arrondissement de Paris), est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élevé à Paris en tant que citoyen français (Turin étant une ville française sous le Premier Empire[2]), Carlo Marochetti est l'élève de François Joseph Bosio et de Antoine-Jean Gros à l'École des beaux-arts de Paris.

Sa statue Jeune Fille jouant avec un chien remporte une médaille au Salon de 1829, et son Fallen Angel est exposé au Salon de 1831. Entre 1822 et 1830, il étudie principalement à Rome. De 1832 à 1848, il vit en France.

À Paris, Carlo Marochetti réalise un bas-relief représentant la bataille de Jemappes pour les décorations de l'Arc de Triomphe. Il orne l'autel de l'église de la Madeleine et la tombe de Vincenzo Bellini dans le cimetière du Père-Lachaise à Paris.

Entre 1833 et 1838, toujours pendant sa période parisienne, il réalise également la statue équestre du Monument à Emmanuel Philibert, duc de Savoie, qui se trouve sur la Piazza San Carlo à Turin.

En 1844, il réalise le Monument à Claude-Louis Berthollet[3] pour la ville d'Annecy, en hommage à ce chimiste qui était originaire du duché de Savoie[4]. La même année, il érige le Monument au duc d'Orléans[5] à Alger, place du gouvernement (le monument fut transféré à sur le parvis de l'hôtel de ville de Neuilly-sur-Seine en 1963).

Il suit le roi Louis-Philippe durant son exil au Royaume-Uni après la chute de la Monarchie de Juillet en 1848. C'est durant cet exil qu'il sculpte sa célèbre statue équestre du roi d'Angleterre Richard « Cœur de Lion » (1157-1199) brandissant son épée, érigée en 1860 devant le Palais de Westminster à Londres.

Carlo Marochetti est créé baron par le roi de Sardaigne Charles-Albert de Savoie et est nommé chevalier de la Légion d'honneur.

Il est mort le à Passy, aujourd'hui un quartier de Paris, et il est enterré au cimetière de Vaux-sur-Seine (Yvelines).

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il portait le titre de baron.
  2. Jean Tulard, Napoléon et l’Europe, communication de Jean Tulard prononcée en séance publique devant l’Académie des sciences morales et politiques le lundi 9 février 2004.
  3. « Monument à Claude Louis Berthollet – Annecy », notice sur e-monumen.net.
  4. François Monmarché, Savoie, Librairie Hachette, « Guide bleu », , 581 p. (ISBN 978-2-8420-6374-0), p. 307.
  5. « Monument au duc d’Orléans », notice sur e-monumen.net.
  6. « Monument à La Tour d’Auvergne – Carhaix », notice sur e-monumen.net.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :