Colonne Nelson (Londres)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colonne Nelson.
Colonne Nelson
Nelson's Column, Trafalgar Square, London.JPG
Présentation
Type
Architecte
William Railton (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Statut patrimonial
Monument classé de Grade I (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Londres
voir sur la carte de Londres
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Angleterre
voir sur la carte d’Angleterre
Red pog.svg
Localisation sur la carte du centre de Londres
voir sur la carte du centre de Londres
Red pog.svg
Statue de Nelson en haut de la colonne.

La colonne Nelson désigne, au centre de Londres, la statue de l'amiral Horatio Nelson sur une colonne qui domine Trafalgar Square.

Description[modifier | modifier le code]

Du haut de sa colonne, la statue de Nelson domine Trafalgar Square, afin dit-on, que l'amiral puisse voir la mer. En effet, son navire amiral, le HMS Victory, le plus vieux navire appareillé dans le monde, est toujours accessible au public en rade de Portsmouth.

Cette colonne construite en granite et en bronze dans le style corinthien, entre 1840 et 1843, mesure 44 mètres de hauteur. La partie haute de la colonne et la statue commémorative de l'amiral Nelson fut dessinée par William Railton. La sculpture fut elle réalisé par Edward Hodges Baily.

Le bas de la colonne se compose d'une plate forme ornée par quatre lions en bronze (Anciens canons français coulés en ces lions) destinés « à la protéger ». Ils ont été sculptés en 1867 par Sir Edwin Landseer.

La légende familiale des Carter prétend que le père d'Howard Carter, peintre animalier, a réalisé les dessins originaux du lion (sculpté par Edwin Landseer) à la base de la colonne[1].

Détournement[modifier | modifier le code]

Le , Disney transforme la Colonne Nelson en sabre laser pour la promotion de Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force en payant 24 000 £[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) T. G. H. James, Howard Carter : The Path to Tutankhamun, Tauris Parke Paperbacks,‎ (lire en ligne), p. 4-9
  2. (en) Helena Horton, « Disney pay £24,000 to turn Nelson's Column into a lightsaber », sur The Daily Telegraph,‎ (consulté le 25 avril 2016)
  3. (en) Steph Cockroft, « Nelson for rent: City turns a blind eye to Britain's heritage while pimping out national hero for £24,000 so Disney could turn his column into a giant lightsaber », sur Daily Mail,‎ (consulté le 25 avril 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]