Bruno Faidutti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bruno Faidutti
Bruno Faidutti.jpg
Bruno Faidutti en 2005.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (61 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Sociologue, historien, artiste, concepteur de jeu, enseignant ou enseignante du secondaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Dir. de thèse
Œuvres principales

Bruno Faidutti, né le , est un professeur agrégé de sciences sociales, docteur en histoire et auteur de jeux de société français.

Auteur d'une thèse d'histoire sur la licorne[1], il est notamment connu dans le milieu des jeux de société pour ses jeux tels Tempête sur l'échiquier (1991), Mystère à l'abbaye (1996, 2003), Citadelles (2000) et Mascarade (2013), pour n'en citer que quelques-uns.

Collaborations[modifier | modifier le code]

En 2006, le critique de jeu américain Shannon Applecline, s'inspirant des jeux d'esprit du Nombre d'Erdős et du Nombre de Bacon (dans lesquels on assigne un nombre à un individu en comptant à la chaîne le nombre de collaborations avec différentes personnes qui le sépare d'une collaboration directe à un article scientifique avec le mathématicien Paul Erdős ou à un film avec Kevin Bacon), fait la constatation de l'importance de la contribution au monde du jeu de Bruno Faidutti, en particulier par ses prolifiques collaborations.

En effet, en colligeant en un graphe les nombreuses collaborations parmi des concepteurs de jeux, Applecline constate que Faidutti était en quelque sorte au centre[réf. à confirmer][2] du monde collaboratif du jeu de société contemporain, avec possiblement l'italien Leo Colovini.

Ludographie[modifier | modifier le code]

Seul auteur[modifier | modifier le code]

Avec Antoine Bauza[modifier | modifier le code]

Avec Gwénaël Bouquin[modifier | modifier le code]

Avec Bruno Cathala[modifier | modifier le code]

Avec Ted Cheatham[modifier | modifier le code]

  • Silk Road, 2005, illustré par Jonny Scull, Mike Jackson et Patrick Mcevoy, édité par Z-Man Games.

Avec Pierre Cléquin[modifier | modifier le code]

Avec Leo Colovini[modifier | modifier le code]

Avec Jef Gontier[modifier | modifier le code]

Avec Nathalie Grandperrin[modifier | modifier le code]

  • Speed Dating, 2012, illustré par Giulia Ghigini, édité par Letheia.
  • Animal Suspect, 2014, illustré par Christophe Swal, édité par Gigamic.
  • Animotion, 2022, illustré par Pablo Fontagnier, édité par Spielwiese.

Avec Hayato Kisaragi[modifier | modifier le code]

Avec Serge Laget[modifier | modifier le code]

Avec Ludovic Maublanc[modifier | modifier le code]

Avec Alan R. Moon[modifier | modifier le code]

Avec Michael Schacht[modifier | modifier le code]

Avec Karl-Heinz Schmiel[modifier | modifier le code]

Avec Sergio Halaban et André Zatz[modifier | modifier le code]

  • Formula E, 2013, illustré par Jacqui Davis, édité par Clever Mojo Games.
  • Warehouse 51, 2015, illustré par Rafael Zanchetin, édité par Funforge.

Avec Paul Randles et Mike Selinker[modifier | modifier le code]

Avec Derek Carver, Pierre Cléquin et Corey Konieczka[modifier | modifier le code]

Avec Andrea Angiolino, PierGiorgio Paglia et Alan R. Moon[modifier | modifier le code]

  • Isla Dorada, 2010, illustré par Naïade, édité par Funforge.

Avec Richard Garfield, Mike Selinker, James Ernest, Richard Borg[modifier | modifier le code]

  • Stonehenge, 2007, édité par Titanic Games.

Nominations et récompenses[modifier | modifier le code]

AsdOrJeudelAnnée.gif

As d'Or[modifier | modifier le code]

  • Nommé Jeu de l'année 2003: Le Collier de la Reine, 2003, co-édité avec Bruno Cathala (illustré par Humbert Chabuel et Pierre-Alain Chartier) édité par Days of Wonder.
  • Nommé Jeu de l'année 2014: Mascarade, 2013 (illustré par Jeremy Masson) édité par Repos Production.
Logo Double Six.png

Double 6[modifier | modifier le code]

  • Nommé Double Six 2006: Diamant, 2005, co-auteur Alan R. Moon (illustré par Claus Stephan) édité par Schmidt.
  • Nommé Double Six 2021: Vintage, 2020 (illustré par Pilgrim Hodgson), édité par Matagot.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Deux livres-jeux :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Images et connaissance de la licorne - (Fin du Moyen Âge - XIXe siècle) », thèse de doctorat soutenue en 1996 à l'Université Paris XII, sur faidutti.free.fr (consulté le 11 mai 2019).
  2. (en) « Gone gaming: Six degrees of collaboration », Shannon Applecline, Boredgamegeeks.blogspot.com (consulté le 14 janvier 2006).

Liens externes[modifier | modifier le code]