Florence Magnin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Florence Magnin
Florence Magnin.jpg
Florence Magnin lors du festival Trolls et Légendes en 2011.
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Florence Magnin, née le à Paris, est une illustratrice et auteure de bande dessinée française. Ses créations relèvent le plus souvent du merveilleux et de la fantasy, puisant leur inspiration dans les contes, les mythes et les légendes, principalement celtiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Florence Magnin naît à Paris le 7 mars 1950[1]. En 1972, elle s'inscrit aux Beaux-arts, toujours à Paris. Mais ses études aux Beaux-arts sont pour elle une période désastreuse qui la dégoûte du dessin[2]. Des années après, à la recherche d'un emploi, elle trouve par le biais de l'ANPE un emploi d'illustratrice pour réaliser des décors pour le Théâtre Astral de Besançon, ce qui la fait renouer avec sa passion du dessin[2]. À partir de 1984, Florence Magnin illustre de nombreuses couvertures de livres de fantasy. Elle travaille d'abord pour la revue de jeux de rôle sur table Casus Belli et pour les éditeurs Opta et Denoël[3]. Elle estime avoir mis environ quatre ans à partir de là pour atteindre un niveau d'illustratrice professionnelle. Elle illustre ainsi les couvertures du cycle des Princes d'Ambre de Roger Zelazny aux éditions Denoël qui lui valent de devenir célèbre dans les milieux de la science-fiction et de la fantasy[3]. Elle travaille également pour les éditions Fleuve Noir et illustre en outre plusieurs ouvrages pour la jeunesse[2].

À partir de 1990, encouragée par les éditeurs Christian Godard et Julio Ribera des éditions du Vaisseau d'argent, l'auteure réalise aussi des bandes dessinées, tout d'abord en tant que dessinatrice avec le scénariste Rodolphe pour les séries de fantasy L'Autre Monde (qui paraît au Vaisseau d'argent jusqu'à sa faillite deux ans après) et Mary la noire[3]. À partir de 2002, avec la série L'Héritage d'Émilie, elle crée entièrement les albums (scénario, dessin, couleurs, encrage et lettrage)[4]. Pour ce cycle, elle s'inspire des légendes celtes (les personnages d'Orsin et de Bran ou encore l'île d'Avalon)[3]. En 2009, elle écrit et illustre les Contes aux quatre vents[5].

Publications[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

  • L'Autre Monde cycle 1 , scénario de Rodolphe ;
    • le Pays roux, 1990 ;
    • De l'autre côté du ciel ;
    • L'intégrale cycle 1, 2001.
  • L'Autre Monde - Cycle 2, scénario de Rodolphe
    • Le mal de lune, 2011 ;
    • La bouche d'ombre, 2012.
    • L'intégrale cycle 2, 2015
  • L'autre Monde cycle 3
    • Tome 1 : le pays de Noël
    • Tome 2 : le pays de Noël
  • Mary la Noire, scénario de Rodolphe
    • Les Trépassés ;
    • La Passe de l'au-delà.
  • L'Héritage d'Émilie :
    • Le Domaine Hatcliff, 2002 ;
    • Maeve, 2003 ;
    • L'Exilé, 2004 ;
    • Le Rêveur, 2006 ;
    • L'Arcane, 2008.
  • Mascarade, 2014.

Ouvrage illustré[modifier | modifier le code]

  • L'Univers d'Ambre, 1995, texte de François Nedelec.
  • Contes Aux quatre Vents, 2009.
  • Orbret - Les fleurs et le vent 1, 1991, texte de Hugues Douriaux.

Illustration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité de Florence Magnin sur le catalogue général de la Bibliothèque nationale de France. Page consultée le 6 décembre 2019.
  2. a b et c Biographie sur le site non-officiel Florence Magnin. Page consultée le 6 décembre 2019.
  3. a b c et d Interview de Florence Magnin par Serge Perraud, entretien sur SF Mag le 28 février 2005. Page consultée le 6 décembre 2019.
  4. Interview de Florence Magnin, entretien sur ActuSF le 20 septembre 2018. Page consultée le 6 décembre 2019.
  5. Interview de Florence Magnin pour la sortie des Contes aux quatre vents – Semaine spéciale éditions Daniel Maghen, article de Richard Ely sur le site Peuple féerique le 25 novembre 2009. Page consultée le 6 décembre 2019.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]