Didier Graffet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Didier Graffet
Image dans Infobox.
Didier Graffet en 2009.
Biographie
Naissance
(51 ans)
Région lyonnaise
Nom de naissance
Didier Graffet
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web
Distinction
Œuvres principales
  • Mondes & voyages : Artbook
  • Les Chevaliers de la Table Ronde
  • 20 000 lieues sous les mers
  • L'Anneau des Nibelungen

Didier Graffet, né le dans la région lyonnaise, est un illustrateur et coloriste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Didier Graffet a grandi près de Livarot et vit et travaille à Soliers près de Caen[1]. Diplômé de l'école Émile Cohl à Lyon, il commence son métier d'illustrateur en 1994[2]. Il a illustré de nombreux romans de littérature de science fiction et de fantasy chez divers éditeurs comme Bragelonne, L'Atalante, J'ai lu, Nestiveqnen, Gründ et bien d’autres. Il a également illustré des périodiques, des livres pour la jeunesse, des pochettes de CD-Rom, des affiches ou encore des jeux de plateau et des jeux de rôle[3]. Il réalise également de nombreuses expositions en Normandie[4].

En 2002, il reçoit le prix Art&Fact 2002 et le prix du public Visions du Futur. En 2003, il reçoit le Prix Wojtek Siudmak du graphisme du grand prix de l'Imaginaire pour ses illustrations de 20 000 lieues sous les mers de Jules Verne aux Éditions Gründ qui est un best-seller[5].

Durant 18 mois en 2005 et 2006, Didier Graffet a illustré le texte intégral de Jacques Boulenger édité chez Gründ et racontant l'épopée des Chevaliers de la Table Ronde. Cette version, sortie en deux tomes, Le roi Arthur et La quête du Graal, est l’une des plus modernes qui évoque tous les personnages récurrents de la légende arthurienne tandis que la plupart des livres, qui datent du Moyen Age, s'attardent sur l'une ou l'autre des légendes et oublient certains passages[6].

En 2009, il expose à la Maison d'Ailleurs en Suisse[7].

En 2013, Didier Graffet illustre la couverture de Thomas More, le secret d'un homme libre, premier roman destinée aux adolescents de la caennaise Christine d'Erceville, auteure de livres pour enfants et de bandes dessinées. Pour ce livre, il se détache des traditionnels portraits et opte pour un univers qui évoque le romantisme allemand[8].

En 2017, sur le site du château de Comper situé à proximité de la forêt de Paimpont, à Concoret dans le Morbihan, l'association du Centre de l'imaginaire arthurien propose une exposition scénographique pour faire découvrir au public les grands épisodes de la vie des Pendragon. Les scénographies regroupent des mannequins en armure avec un écran dans le fond diffusant un montage vidéo réalisé avec des illustrations de Didier Graffet et des scènes de combat tournées à Comper. Une bande sonore raconte les scènes avec des effets de lumières et une machine à brouillard dans le cadre de la forêt et du lac[9].

Style[modifier | modifier le code]

Didier Graffet évolue dans un style médiéval-fantastique[7] et explore la mythologie nordique, la mythologie celte, les voyages imaginaires ainsi que le steampunk[5]. Il aime représenter des lieux qui lui parlent, des endroits extraordinaires comme l'Écosse, la Bretagne ou les petits chemins du Pays d'Auge. En 2008, paraît aux Éditions Soleil son beau Livre sur L'Anneau des Nibelungen écrit par Nicolas Jarry[10].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Son fils né en 2002 se prénomme Lancelot en référence à la culture médiévale[11].

Publications[modifier | modifier le code]

Livre d'art[modifier | modifier le code]

Ouvrages illustrés[modifier | modifier le code]

Jeux illustrés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]