Chester Brown

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chester Brown
Chester Brown.jpg

Chester Brown en 2005.

Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (55 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
bédéiste, homme politiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Influencé par

Chester Brown est un auteur de bande dessinée né le 16 mai 1960 à Montréal au Canada, d'expression anglaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

La famille de Chester Brown vit à Montréal, mais fait partie de la minorité anglophone. Sa mère souffre de schizophrénie et se tue accidentellement lorsqu'il a 17 ans. Il déménage à Toronto en 1979[1].

Il commence par s'autoéditer (minicomics), et travaille dans un laboratoire de photographie pour assurer sa subsistance ; mais il parvient dès 1986 à être publié par les éditeurs canadiens Vortex puis Drawn and Quarterly, et entame alors sa pleine carrière artistique[1]. Il entretient des liens d'amitié avec les auteurs de bande dessinée Joe Matt et Seth, de l'écurie Drawn & Quarterly également.

Jadis anarchiste, Chester Brown est depuis la fin des années 2000 un militant libertarien.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Chester Brown est très représentatif de la bande dessinée indépendante, en particulier dans le domaine du récit autobiographique. Il évoque des thèmes très crus ou prêtant à polémique, comme la pornographie (Le Playboy), la difficulté relationnelle (Je ne t'ai jamais aimé) ou encore la prostitution (Vingt-trois prostituées). Il assume à la fois la dimension politique de son œuvre tout comme sa tendance à traiter de thèmes tabous[2].

L'un de ses ouvrages majeurs n'est toutefois pas autobiographique : il s'agit de la biographie en bande dessinée d'une figure de l'histoire canadienne, Louis Riel. On y retrouve des thèmes récurrents dans son œuvre, comme celui de l'instabilité mentale.

Il est notamment influencé par Harold Gray, Robert Crumb et Fletcher Hanks[3].

Publications[modifier | modifier le code]

En français[modifier | modifier le code]

En anglais[modifier | modifier le code]

Comics (périodiques)

  • 1986-1994 : Yummy Fur, éditions Vortex puis Drawn & Quarterly, 32 numéros (7 numéros initialement autoédités par Chester Brown)
  • 1994-1997 : Underwater, éditions Drawn & Quarterly, 11 numéros
  • 1999-2003 : Louis Riel, éditions Drawn & Quarterly, 10 numéros
  • 2005-2007 : Ed The Happy Clown, éditions Drawn & Quarterly, 9 numéros ; réédition de matériel autoédité puis paru dans les premiers numéros de Yummy Fur

Recueils

  • 1989 : Ed the Happy Clown, éditions Vortex-Comics (tiré du périodique Yummy Fur)
  • 1992 : The Playboy, éditions Drawn and Quarterly (tiré du périodique Yummy Fur)
  • 1994 : I Never Liked You, éditions Drawn and Quarterly (tiré du périodique Yummy Fur)
  • 1998 : The Little Man: Short Strips 1980-1995, éditions Drawn and Quarterly
  • 2003 : Louis Riel: A Comic-Strip Biography, éditions Drawn and Quarterly (tiré du périodique Louis Riel)
  • 2011 : Paying for It, éditions Drawn and Quarterly
  • 2012 : Ed the Happy Clown: a Graphic Novel, éditions Drawn and Quarterly

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Chester Brown, Vingt-trois prostituées, Cornélius,‎ , 280 p. (ISBN 978-2-36081-042-0), p. 4 de couverture
  2. Mickaël Demets, « Rencontre avec Chester Brown / Autobiographie politique », sur L'Accoudoir,‎ .
  3. Aureliano Tonet, « Chester Brown : "L'honnêteté de Crumb m'a marqué" », sur Le Monde.fr,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]