Bernard Chambaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bernard Chambaz
Bernard-chambaz.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Père
Fratrie
Autres informations
A travaillé pour
Maître
Jacques Droz (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Œuvres principales

Bernard Chambaz est un romancier, historien et poète français né le à Boulogne-Billancourt.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famillle et formation[modifier | modifier le code]

Bernard Chambaz est le fils de Marcelle Kayser et Jacques Chambaz, intellectuel et dirigeant du Parti communiste français. Il est le frère aîné du médecin et universitaire Jean Chambaz[1].

Il est agrégé d’histoire.

Il est le père de trois enfants, dont Martin Chambaz, décédé accidentellement à l'âge de 16 ans en 1992, et le statisticien Antoine Chambaz.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il a enseigné l’histoire au lycée Louis-le-Grand à Paris.

Œuvres[modifier | modifier le code]

(Liste non exhaustive)

Poésie[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Mes disparitions[modifier | modifier le code]

Récits de voyage[modifier | modifier le code]

Récits[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

L'improviste[modifier | modifier le code]

De à , Bernard Chambaz a tenu avec son fils aîné Antoine un blog intitulé L'improviste[5].

La rédaction du blog a repris en , à l'occasion de la période de confinement imposée dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Covid-19. Les épisodes d'un feuilleton intitulé Gaspard E, feuilleton paraissent plusieurs fois par semaine[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jack Ralite, « Jacques Chambaz : un érudit passionnément engagé », l'Humanité,‎ (lire en ligne).
  2. « Bernard Chambaz et ses héros magnifiques », sur ActuaLitté, (consulté le ).
  3. « Au carrefour d'aventures humaines majeures », sur l'Humanité, .
  4. « Prix Louis-Guilloux. Bernard Chambaz lauréat », sur Le Télégramme, .
  5. L'Improviste, une lecture des stat'z, sur limproviste.math.cnrs.fr.
  6. Gaspard E, feuilleton, sur limproviste.math.cnrs.fr.

Liens externes[modifier | modifier le code]