Benny Carter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Benny Carter
Description de l'image Benny Carter.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Bennett Lester Carter
Naissance
New York, New York
Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 95 ans)
Los Angeles, Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Jazz
Instruments saxophone, trompette
Site officiel Site officiel
(en anglais)
BennyCarter1985.jpg
Benny Carter Billboard 2.jpg

Benny Carter (Bennett Lester Carter) (New York - Los Angeles ) est un saxophoniste, trompettiste, tromboniste, pianiste, chanteur, arrangeur, compositeur et chef d'orchestre de jazz afro-américain. Il a été un des grands acteurs du jazz des années 1930 aux années 1990.

Biographie[modifier | modifier le code]

Benny Carter[1] est né à New York[2] dans une famille de musiciens, et a passé son enfance à Harlem en compagnie du trompettiste star de Duke Ellington, Bubber Miley[3]. Il a appris la trompette auprès de Miley. Quand il comprit qu'il ne jouerait jamais aussi bien que lui, il troqua sa trompette pour un saxophone[4].

Il commence sa carrière de musicien professionnel à 15 ans et enregistre son premier disque en 1927. Il crée son propre big band l'année suivante. Il enregistre avec Fletcher Henderson[5] en 1930 et 1931, dirige un petit moment les McKinney's Cotton Pickers, avant de revenir à son big band en 1932. Il fait également des arrangements pour Henderson et Duke Ellington[6] durant cette période. Il écrit aussi deux tubes : Blues in My Heart et When Lights are Low. Au début des années 1930 il est considéré comme le meilleur alto avec Johnny Hodges. Carter se mit également à la trompette solo, ayant redécouvert cet instrument[7]. Il a beaucoup enregistré en tant que trompettiste durant les années 1930.

En 1935, il déménage en Europe où il devient l'arrangeur attitré de l'orchestre de danse de la BBC. Il retourne aux États-Unis en 1938. Il dirige un grand orchestre et un sextet, avant de déménager pour Los Angeles pour écrire pour les studios de cinéma. Il a continué à écrire et à jouer jusqu'à plus de 90 ans. Il a fait des arrangements pour Louis Armstrong, Ray Charles, Ella Fitzgerald, Peggy Lee, Sarah Vaughan et bien d'autres[8].

Son plus grand succès a été Cow Cow Boogie, un morceau écrit avec Don Raye et Gene DePaul, créé par Ella Mae Morse en 1942.

Dans les années 1940 et 1950, il a été un des premiers noirs à écrire de la musique de film. Il a beaucoup inspiré Quincy Jones quand Jones a commencé à écrire pour la télévision et le cinéma dans les années 1960.

Il apparaît également (sans être au générique) dans le film de 1952 Les Neiges du Kilimandjaro.

Carter est célèbre pour sa capacité à écrire des solos de saxophone, où toute la section joue comme un seul homme.

Il décède le à l'âge de 95 ans[9] des suites d'insuffisance respiratoire[10], au Cedars Sinai Hospital[11] de Los Angeles[12].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Discographie (sélective)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Benny Carter: American musician », sur Encyclopedia Britannica (consulté le ).
  2. « Benny Carter », sur Encyclopædia Universalis (consulté le ).
  3. (en-US) « Benny Carter », sur www.encyclopedia.com (consulté le ).
  4. (en-US) « Benny Carter: African American Musicians », sur www.myblackhistory.net (consulté le ).
  5. (en-US) « Benny Carter », sur AllMusic (consulté le ).
  6. Jon Thurber, « From the Archives: Benny Carter, 95; Legendary Saxophonist Also Was Composer-Arranger, Bandleader », sur latimes.com (consulté le ).
  7. (en-US) « Benny Carter Biography - life, family, children, wife, mother, son, old, born, college », sur www.notablebiographies.com (consulté le ).
  8. (en-US) « 3 things to know about Benny Carter, an unsung champion of jazz », sur National Museum of American History, (consulté le ).
  9. (en-US) John S. Wilson, « Benny Carter, 95, Jazz Musician and Arranger, Dies », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le ).
  10. (en-GB) Peter Vacher, « Obituary: Benny Carter », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le ).
  11. (en-US) « Film Music Society », sur www.filmmusicsociety.org (consulté le ).
  12. (en) « Benny Carter », sur The Independent, (consulté le ).
  13. (en) Benny Carter : 1986 NEA Jazz Master, consulté le .
  14. (en-US) « Benny Carter | Hollywood Walk of Fame », sur www.walkoffame.com (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]