Bellevue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bellevue (homonymie).
Bellevue
Blason de Bellevue
Héraldique
Vue sur le lac Léman.
Vue sur le lac Léman.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Genève Genève
Localité(s) Le Gobé, Bellevue/Grands-Bois, Les Grands-Champs, Bellevue/Rives-du-Lac et L'Ermitage.
Maire Jean-Daniel Viret
NPA 1293
N° OFS 6606
Démographie
Gentilé Bellevistes
Population 3 346 hab. (31 mars 2017)
Densité 769 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 15′ 00″ nord, 6° 09′ 00″ est
Altitude 385,00 (mairie) m (min. : 374,00 (Port Gitana) m) (max. : 434,58 (ch. des Bisons) m)
Superficie 435 ha = 4,35 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Genève

Voir sur la carte administrative du Canton de Genève
City locator 14.svg
Bellevue

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Bellevue

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Bellevue
Liens
Site web www.mairie-bellevue.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Bellevue est une commune suisse du canton de Genève.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Bellevue mesure 4,35 km2[2]. 42,8 % de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 40,1 % à des surfaces agricoles, 15,7 % à des surfaces boisées et 1,4 % à des surfaces improductives.

La commune comprend les localités de : Bellevue/Grands-Bois, Le Gobé, Les Grands-Champs, Bellevue/Rives-du-Lac et L'Ermitage[3].

La commune comprend les hameaux de Colovrex et des Tuileries.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Collex-Bossy Versoix Genthod Rose des vents
France N Lac Léman
O    Bellevue    E
S
Le Grand-Saconnex Pregny-Chambésy Lac Léman

Histoire[modifier | modifier le code]

En vertu du traité de Paris de 1815, la commune de Collex-Bossy, appartenant au département de l'Ain, est cédée par la France à la Confédération suisse afin d'être unie au canton de Genève, ce qui est fait le .

La commune de Bellevue est créée le par le détachement d'une partie de la commune de Collex-Bossy.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La commune est administrée par un conseil administratif de trois membres, chacun exerçant la fonction de maire pendant un an à tour de rôle, et un conseil municipal de dix-neuf membres, tous élus pour un mandat de cinq ans.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1855 1858 Simon Eggly   Aïeul de Jacques-Simon Eggly
1858 1890 Henri Saladin    
1890 1902 Charles Rigaud    
1902 1904 Albert Rilliet    
1904 1907 François Borgel-Court    
1907 1914 Ernest Rilliet    
1914 1922 Jacques Eggly    
1922 1931 Frédéric Rilliet    
1931 1937 Edmond Odier    
1937 1962 Edmond Racheter    
1962 1967 Henry Favre    
1967 1983 Marcel Neyroud    
1983 1995 Georges Bouvier    
1995 2007 Claude Etter    
2007 2011 Daniel Fabbi    
2011 2012 Catherine Dupasquier    
2012 2013 Marcel Beauverd    
2013 2014 Daniel Fabbi    
2014 2015 Marcel Beauverd    
2015 2016 Daniel Fabbi    
2016 2017 Jean-Daniel Viret    

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Bellevue compte 3 346 habitants fin 2017[1]. Sa densité de population atteint 769,2 hab./km2.

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Bellevue entre 1850 et 2008[4] :

Écoles enfantines et primaires[modifier | modifier le code]

  • Garderie « Les Ticoquins ».
  • L'école de Bellevue qui est séparée en 3 bâtiments :
    • Bâtiment « Gitana », le plus récent, construit en 2005 ;
    • Bâtiment « Menuiserie » ;
    • Bâtiment des « Mollies » ;
    • Bâtiment parascolaire « les Aiglons ».

Elle comptait plus de 300 élèves pendant l'année scolaire 2009-2010.

Après l'école primaire, les jeunes Bellevistes vont au cycle des Colombières, à Versoix.

École privée[modifier | modifier le code]

  • Webster University

Économie[modifier | modifier le code]

  • Siège du groupe d'industrie de luxe Richemont.
  • Hôtel cinq étoiles « La Réserve ».

Loisirs[modifier | modifier le code]

Port Gitana, vue en direction de Genève.

Bellevue possède un centre sportif. On y trouve aussi un restaurant, le "Coup de Coeur". À Port Gitana, au bord du lac, il y a un aménagement de calcaire en forme d'amphithéâtre avec dans l'eau, un cercle formant une pataugeoire. On peut s'y baigner.

Transports[modifier | modifier le code]

La sortie no 8 de l'autoroute A1 permet d'accéder à Bellevue depuis la direction de Genève-Aéroport. Il n'y a pas de sortie pour les véhicules en provenance ou en direction de Lausanne.

La commune de Bellevue est desservie par deux gares CFF : « les Tuileries » et « Genthod Bellevue ».

Bellevue est aussi desservie par la ligne V des transports publics genevois, avec 7 arrêts dans la commune (dans l'ordre depuis Genève) : ch. des Clys, Colovrex, Chanâts, Valavran, Vieux-Valavran, Chênaie, Genthod-Bellevue. N'oublions pas en outre la ligne Z en direction de Collex-Bossy qui fait 4 arrêts sur la commune : ch. des Clys, Colovrex, Planet, Vireloup.

Les bateaux du réseau CGN lui procurent un accès par le lac de Genève aux principales villes côtières suisses et françaises.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Population résidente du canton de Genève, selon l'origine et le sexe, par commune, en mars 2017 », sur Site officiel de l’État de Genève.
  2. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. « Les 475 sous-secteurs du canton de Genève, par commune », sur ge.ch, (consulté le 18 avril 2017)
  4. [zip] « Evolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13 janvier 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :