Château de Bellevue (Berlin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Château de Bellevue.
Château de Bellevue (fr)
Schloss Bellevue (de)
Image illustrative de l'article Château de Bellevue (Berlin)
Le château de Bellevue.
Nom local Schloss Bellevue
Période ou style Architecture néoclassique
Architecte Michael Philipp Boumann
Début construction 1786
Destination initiale Résidence d'été d'Auguste Ferdinand de Prusse
Destination actuelle Résidence officielle du
président fédéral
Coordonnées 52° 31′ 03″ nord, 13° 21′ 12″ est
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Ville Berlin

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Château de Bellevue (fr)  Schloss Bellevue (de)

Géolocalisation sur la carte : Berlin

(Voir situation sur carte : Berlin)
Château de Bellevue (fr)  Schloss Bellevue (de)

Le château de Bellevue (Schloss Bellevue en allemand) est un bâtiment situé au nord-ouest du parc de Großer Tiergarten sur le bord de la Spree, à proximité du palais du Reichstag, de la colonne de la Victoire et de la porte de Brandebourg, à Berlin.

Construit à partir de 1786 pour Auguste Ferdinand de Prusse qui en fit sa résidence d'été, il est sévèrement endommagé, puis partiellement détruit en 1945, à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Reconstruit entre 1954 et 1959, il est réquisitionné par la République fédérale d'Allemagne qui en fait une résidence présidentielle secondaire. Après la réunification de l'Allemagne, le château devient, en 1994, la résidence officielle du président fédéral.

L'actuel hôte du château de Bellevue est Frank-Walter Steinmeier, président de la République fédérale depuis le .

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de Bellevue fut construit en 1785 par l'architecte Philipp Daniel Boumann sur une commande du prince Auguste Ferdinand de Prusse, qui était le frère cadet de Frédéric le Grand, celui-ci désirant posséder une résidence d'été. Le choix du prince se porta sur un emplacement bordant le Spreeweg, à l'endroit où cette artère franchit la Spree sur le Lutherbrücke. Il existait déjà en ce lieu une maison construite en 1743 pour le sculpteur Georg Wenzelslaus von Knobelsdorff.

Jusqu'en 1861, le bâtiment fait office de palais royal. Neuf ans plus tard, le , c'est au château de Bellevue que fut signé l'acte de reddition de la France à l'issue de la Guerre franco-allemande.

En 1935, le château accueille provisoirement le musée d'ethnographie. En 1938, le Troisième Reich en fait la résidence officielle des hôtes du Führer. En mai 1945, il est endommagé lors de la bataille de Berlin par l'Armée rouge, car il était occupé par l'état-major allemand, qui en avait fait son siège.

Après la guerre, il fait l'objet de restauration : l'intérieur est remanié (cependant on conserve le grand salon ovale d'apparat conçu par Carl Gotthard Langhans en 1791) ; l'extérieur est reconstruit comme à l'origine.

En 1959, Bellevue devient officiellement la résidence secondaire officielle du président fédéral, lorsque celui-ci séjourne à Berlin-Ouest (la résidence principale à Bonn est la Villa Hammerschmidt). Enfin, après la réunification, Bellevue devient en 1994, le siège officiel de la Présidence fédérale.

Cependant, seul Roman Herzog a effectivement habité au château. Ses appartements ont depuis été transformés en bureaux de sorte que le président ne peut plus en faire sa résidence. Le chef de l'État et sa famille disposent désormais d'une villa située dans le quartier de Dahlem. Bellevue lui sert à présent pour recevoir des personnalités importantes au cours de diverses cérémonies, et y prononcer généralement ses allocutions télévisées.

Particularités[modifier | modifier le code]

  • Le château jouxte un parc de vingt hectares, dont la partie ouest est constitué d'un parc à l'anglaise. Il fut le premier bâtiment de style néo-classique construit dans le royaume de Prusse.
  • Le château présidentiel se visite lorsque le président fédéral n'y réside pas.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]