Baie-D'Urfé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Baie-D'Urfé
Blason de Baie-D'Urfé
Baie-D'Urfé
Hôtel de ville de Baie-D'Urfé
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Montréal
Subdivision régionale Montréal
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Maria Tutino
2017-2021
Démographie
Population 3 890 hab.[1] (2018)
Densité 645 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 25′ 00″ nord, 73° 55′ 00″ ouest
Superficie 603 ha = 6,03 km2
Divers
Langue(s) Anglais, français
Fuseau horaire UTC-5
Indicatif +1 514, +1 438
Code géographique 66112
Localisation
Localisation de Baie-D'Urfé
Localisation de Baie-D'Urfé dans l'agglomération de Montréal

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

Voir sur la carte administrative de Montréal
City locator 14.svg
Baie-D'Urfé

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Baie-D'Urfé

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Baie-D'Urfé
Liens
Site web Site officiel

Baie-D'Urfé est une ville québécoise de l'agglomération de Montréal, dans la région administrative du même nom, au Canada[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La ville est essentiellement une banlieue pavillonnaire qui s'étend de l'autoroute 40 au nord jusqu'à la rive du lac Saint-Louis au sud. La municipalité a gardé un aspect rural accentué par l'absence de trottoirs et une activité commerciale réduite.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Anne-de-Bellevue Rose des vents
Sainte-Anne-de-Bellevue N Beaconsfield
O    Baie-D'Urfé    E
S
L'Île-Perrot Lac Saint-Louis,
Notre-Dame-de-l'Île-Perrot

Toponymie[modifier | modifier le code]

Baie-D'Urfé a été nommée en hommage à François-Saturnin Lascaris d'Urfé. Il était le premier pasteur de la paroisse de Saint-Louis-du-Bout-de-l'Île, une petite communauté de colons, militaires, commerçants et Indiens. Il avait été envoyé par la Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice, alors seigneurs de Montréal, en tant que missionnaire[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village est fondé en 1685.

En 2002, la ville ainsi que plusieurs autres municipalités autonomes de l'île de Montréal sont fusionnées à la grande ville. Baie-D'Urfé est alors réunie avec sa voisine Beaconsfield au sein de l'arrondissement de Beaconsfield-Baie-D'Urfé. Cette fusion ordonnée par un projet de loi du Parti québécois alors au pouvoir est contestée et remise en cause par un référendum en mai 2004 qui permet à la ville de se reconstituer le .

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers.[4]

Baie-D'Urfé
Maires depuis 2005
Élection Maire Qualité Résultat
2005 Maria Tutino Voir
2009 Voir
2013 Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1966 1971 1976 1981 1986 1991 1996 2001 2006
4 061 3 885 3 955 3 674 3 571 3 849 3 774 3 813 3 902
2011 2016 - - - - - - -
3 850 3 823 - - - - - - -

Langues[modifier | modifier le code]

La ville est aujourd'hui bilingue, avec des francophones et des anglophones y vivant puisqu'elle se trouve dans le West Island.

Baie-D'Urfé est la ville du Québec abritant la plus grande proportion de germanophones, 11 % de la population peut parler l'allemand[5]. Le siège de l'École internationale allemande Alexander von Humboldt, une école privée de langue allemande, y est d'ailleurs situé.

Éducation[modifier | modifier le code]

Écoles publiques:

Écoles privées:

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Sites et monuments[modifier | modifier le code]

La maison Rangé-dit-Laviolette, chemin Lakeshore, est un immeuble patrimonial cité[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, « Décret de population 2018 », sur mamot.gouv.qc.ca, (consulté le 8 avril 2018).
  2. Gouvernement du Québec, « Baie-D'Urfé », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
  3. Commission de toponymie du Québec : Baie-D'Urfé
  4. https://www.electionsquebec.qc.ca/francais/municipal/carte-electorale/liste-des-municipalites-divisees-en-districts-electoraux.php DGEQ - Liste des municipalités divisées en districts électoraux
  5. Statistique Canada - Enquête auprès des ménages, 2011
  6. "Pour nous joindre « Copie archivée » (version du 19 avril 2016 sur l'Internet Archive)." École primaire Joseph-Henrico. Consulté le 11 avril 2016. "20, rue Maughan Baie d'Urfé, Qc H9X 3C9"
  7. "Contact Us." École primaire Dorset. Consulté le 11 avril 2016. "106 Dorset Road Baie D'Urfé, Québec H9X 2Z6"
  8. "Carte Scolaire." Commission scolaire Lester-B.-Pearson. Consulté le 28 septembre 2017.
  9. Grand répertoire du patrimoine bâti de Montréal

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]