Augustin Landier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Landier (homonymie).
Augustin Landier
Naissance (43 ans)
Nationalité française
Institutions Toulouse School of Economics
Diplôme École normale supérieure, Massachusetts Institute of Technology
Distinctions prix du meilleur jeune économiste de France 2014

Augustin Landier est un économiste universitaire français né le . Ses recherches portent sur la finance d'entreprise, l'économie comportementale, la théorie de la firme, les banques.

Il est lauréat du prix du meilleur jeune économiste de France 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Classé 49e au concours d'entrée[1] de l'ENS (S1994)[1], agrégé de mathématiques en 1995, Augustin Landier est titulaire d'un DEA en philosophie de l'Université Paris I (1996) et d'un DEA en économie de l'EHESS (1998). Il obtient en 2002 un PhD en sciences économiques au MIT[2].

Il est depuis 2010 professeur des Universités (Toulouse 1 Capitole)[3], membre junior de l'Institut universitaire de France[4] et enseigne à Toulouse School of Economics. Il a enseigné en tant que professeur assistant en finance d'entreprise à l'université de Chicago puis à l'université de New York (2002-2004 puis 2004-2009)[5].

En 2007, il a également créé un hedge fund (Ada Investment Management)[6]. Il n'a pas prévu la crise des subprimes puisqu'en 2007, il considère que « Le danger d'une explosion financière, et donc le besoin de régulation, n'est peut-être pas si grand qu'on ne le pense », les hedge funds comme la titrisation réduisant selon lui fortement les mécanismes conduisant à un effondrement boursier[7].

Il a été chercheur en résidence ("residence scholar) en 2009 au FMI[5]. il a rejoint à la rentrée 2009 l'École d'économie de Toulouse[6] (Toulouse 1 Capitole). Il y est Professeur depuis 2010. Pour lui, « le monde académique français a beaucoup changé, du moins dans ma discipline, l'économie. L'écart avec les universités américaines se réduit[8] ».

Le 14 septembre 2010 il est nommé membre du Conseil d'analyse économique[9],[10], fonction qui cesse en novembre 2012.

Il est nommé membre du Conseil économique pour le développement durable le 27 septembre 2011[11].

Outre ses recherches universitaires, il écrit régulièrement dans Les Échos et sur Telos[12] et intervient sur BFM dans l'émission « Les Experts ».

A partir de 2017, il est professeur de finance à HEC Paris[13].

Prises de position[modifier | modifier le code]

  • En 2006, sous le gouvernement Villepin, il dénonce les effets pervers du patriotisme économique[14].
  • En 2006, avec Xavier Gabaix, il considère que la hausse moyenne des salaires managériaux résulte d’une hausse de la taille des grandes entreprises et non d’un problème général de gouvernance[15].
  • En 2007, il déclare qu’il faut lutter contre l’opacité des banques[16].
  • En 2008, il affirme la pertinence de l’investissement socialement responsable[17].
  • En 2011, il souligne avec David Thesmar l’importance de recapitaliser les banques Européennes[18].
  • En 2012, il souligne dans un rapport du CAE l’importance de créer en France un dispositif d’action collective pour protéger le consommateur[19].
  • En 2013, il dénonce avec David Thesmar l’absence de doctrine économique de la politique industrielle d’Arnaud Montebourg[20].
  • En 2014, il se prononce pour un recentrage de la protection des chômeurs sur les seuls bas salaires et de la protection sociale sur les défavorisés (BFM les experts).
  • En 2014, Il considère le développement du secteur des emplois à la personne - 12 % de la population active en 2010 - comme le principal gisement de création d'emplois en France (BFM les experts)
  • En 2015, il s'oppose à l'existence de la Bpi (Banque Public Investissement) et la considère comme un ingérence de l'état sur le marché. Il considère toutefois que l'état peut financer les études de faisabilité pour les petits projets à la place des Banques [21]

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

  • Why has CEO Pay Increased so Much? (avec Xavier Gabaix) Quarterly Journal of Economics, vol. 123(1), 2008, p. 49-100.
  • Tradeoffs in Staying Close : Geographic Dispersion and Corporate Decision-Making (avec Vinay Nair et Julie Wulf), Review of Financial Studies, 2008.
  • Financial Contracting avec Optimistic Entrepreneurs: Theory and Evidence (avec David Thesmar), Review of Financial Studies, Volume 22, Number 1, 2 January 2009, p. 117-150(34)
  • The Perverse Effects of Partial Labor Market Reform: Fixed Duration Contracts in France? (avec Olivier Blanchard, Economic Journal 2002)
  • Investissement Socialement Responsable: une Approche Efficace et Rentable (avec Vinay B. Nair), En Temps Réel, cahier no 34, juin 2008, 23 pp.
  • Investigating the Origins of Capitalism-Aversion (avec David Thesmar et Mathias Thoenig), Economic Policy, 2008.
  • Intelligence Collective et Action Publique (avec David Thesmar), Revue Commentaire, Automne 2010, Volume 33/Numéro 131

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Arrêté du 15 septembre 1994 portant ordre de classement au concours d'entrée en première année à l'Ecole normale supérieure, section des sciences (premier concours) (lire en ligne)
  2. (en) « Augustin Landier », TSE,‎ (lire en ligne)
  3. Décret du 9 septembre 2010 portant nomination et titularisation (enseignements supérieurs)
  4. Bulletin Officiel, 2 juin 2011: http://iuf.amue.fr/wp-content/uploads/2011/06/Arr-nomin-promo-IUF-2011-boesr_22_02-06-11_180898.pdf
  5. a et b https://www.axa-im.com/fr/news-archive/-/news/axa-im-announces-details-of-new-investment-team-focused-on-liquid-absolute-return-strategies/maximized/2wCz
  6. a et b « Augustin Landier », ancienne page, CV.
  7. David Thesmar et Augustin Landier, « Le méga-krach n'aura pas lieu », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  8. Canal+ « Augustin Landier, chercheur au FMI », 6 juin 2009.
  9. « Arrêté du 14 septembre 2010 portant nomination au Conseil d'analyse économique », Journal officiel de la République française no 0214 du 15 septembre 2010, texte no 32, page 16669.
  10. CAE « Renouvellement du Conseil d’analyse économique »
  11. « Arrêté du 27 septembre 2011 portant nomination au Conseil économique pour le développement durable », Journal officiel de la République française no 0227, 30 septembre 2011, texte no 42, page 16468.
  12. Telos « Auteur : Augustin Landier ».
  13. HEC, « LANDIER Augustin », HEC Paris,‎ (lire en ligne)
  14. Le Patriotisme Economique contre la Croissance, La Tribune, 10 janvier 2006: http://www-gremaq.univ-tlse1.fr/perso/landier/pdfs/tribune.jpg.
  15. With CEO Pay, Size Does Matter, Wall Street Journal, 2 novembre 2006: http://www-gremaq.univ-tlse1.fr/perso/landier/pdfs/CEO-WSJ.pdf
  16. Interview dans Le Monde, août 2007: https://www.lemonde.fr/economie/article/2007/08/14/il-faut-lutter-contre-l-opacite-qui-propage-la-crise-des-subprimes_944586_3234.html
  17. Investing for Change, Oxford Press: https://www.amazon.com/Investing-Change-Profit-Responsible-Investment/dp/0195370147
  18. Tribune dans Le Monde, septembre 2011: https://www.lemonde.fr/idees/article/2011/09/27/une-seule-solution-la-recapitalisation-des-banques-francaises_1578357_3232.html
  19. Rapport du CAE:  http://www.cae-eco.fr/IMG/pdf/101.pdf
  20. Chronique dans Les Echos en janvier 2013: http://idei.fr/doc/by/landier/landier-les-echos-2013-01-10.pdf
  21. « Banque publique d'investissement BPIFrance : Table ronde sur les fonds d'investissement ; M. Augustin Landier, prof. à l'Ecole d'économie de Toulouse - Jeudi 16 avril 2015 - », sur videos.assemblee-nationale.fr (consulté le 30 avril 2015)
  22. « Augustin Landier, prix du meilleur jeune économiste 2014 », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]