Aser

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Bible
Cet article est une ébauche concernant la Bible.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Asher (homonymie).

Aser ou Asher (Hébreu: אָשֵׁר, Standard Ašer, Tibérien ʾĀšēr) est, selon l'Ancien Testament, le huitième fils de Jacob. Sa mère est Zilpa, servante de Léa, la première épouse de Jacob. Son nom signifie « bonheur » car Léa dit : « Il est né pour mon bonheur ». Il est à l'origine d'une des douze tribus d'Israël errant dans le désert du Sinaï après la sortie d'Égypte.

Dans la Genèse 49,20, Jacob prédit pour son fils : « D'Aser viendra un pain excellent. Il fournira les mets délicats des rois. ».

Dans le Nouveau Testament, il en est fait mention lorsque Joseph et Marie viennent accomplir au temple la cérémonie de purification : il est indiqué de la prophétesse Anne qu'elle est de la tribu d'Aser (Lc 2,22-40).

Asher est aussi le masculin d'Ashera.

Dans la littérature[modifier | modifier le code]

Les bois d'Aser sont le lieu d'où vient l'amant, dans Le cantique de Bethphagé de Victor Hugo[1] : « L'ombre des bois d'Aser est toute parfumée », « L'oiseau semble, aux bois d'Aser, une âme dans les ramées ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Victor Hugo, Le cantique de Bethphagé, dans La fin de Satan, G. Charpentier et Cie, éditeurs, Paris 1888

Voir aussi[modifier | modifier le code]