Ruben (Bible)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ruben.

Ruben ou Reouven (en hébreu : ראובן) est le fils aîné du patriarche hébreu Jacob et Léa dans le récit de la Genèse.

Récit biblique[modifier | modifier le code]

Ruben en Paddan-Aram[modifier | modifier le code]

Ruben le fils de Léa trouve des mandragores, les apporte à sa mère et Rachel en réclame[1]. En échange de ces mandragores, Rachel permet à Léa de coucher avec Jacob[2]. Rachel devient enceinte d'un fils qu'elle appelle Joseph[3].

Ruben en Canaan[modifier | modifier le code]

Bilha la concubine de Jacob a des relations avec Ruben le fils aîné de Jacob[4] et celui-ci perd plus tard son droit de premier-né qui est alors donné aux deux fils de Joseph[5]. Un midrash dit que Zilpa la concubine de Jacob a, comme Bilha, des relations avec Ruben le fils aîné de Jacob[6].

Les frères de Joseph veulent le tuer et le jeter dans une citerne[7] mais Ruben veut délivrer Joseph de leur main[8]. Les frères de Joseph ne le tuent pas mais le jettent dans une citerne[9] dont il est retiré par des Madianites qui le vendent à des Ismaélites[10]. Lorsque Ruben retourne à la citerne, il ne trouve plus Joseph[11].

Ruben en Egypte[modifier | modifier le code]

Suite à une famine les fils de Jacob, dont Ruben le fils aîné et sauf Benjamin le plus jeune fils, font un premier voyage pour acheter du blé en Egypte[12] et sont mis en prison pendant trois jours[13]. Ils sont libérés et Ruben reproche à ses frères de ne pas l'avoir autrefois écouté[14], Joseph retient prisonnier Siméon[15] et leur donne finalement du blé à emporter[16].

Il se propose de protéger Benjamin lorsque le vice-roi d'Égypte (en fait, Joseph) exige de le faire venir à lui. Jacob refuse de confier Benjamin à Ruben.

Ruben est également connu pour être l'ancêtre de la tribu des Rubénites, qui s'installa dans le Mishor.

Tombe de Ruben[modifier | modifier le code]

« Tombe » de Ruben

Une ancienne tradition arabe voit dans le tombeau situé dans les dunes de Palmachim la tombe de Ruben et l'appelle « Nebi Rubin ». Le site faisait l'objet d'une pèlerinage par les arabes. Il est aujourd'hui abandonné, mais il reçoit cependant des visiteurs juifs qui viennent y prier, même si la tradition juive place généralement le tombeau de Ruben en Galilée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Textes cités :