Archibald MacLeish

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Archibald MacLeish (1892-1982[3]) est un poète, dramaturge, essayiste et professeur d'université américain qui a également été bibliothécaire de la Bibliothèque du Congrès des États-Unis de 1939 à 1944. Il a fait partie du premier Conseil de chanceliers de l'Academy of American Poets. Il fut également membre de l'American Academy of Arts and Letters dès 1933[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Archibald Mac Leish est né à Glencoe (banlieue de Chicago[5]) dans l'État de l'Illinois le [6] ; il est le fils de Andrew MacLeish et de Martha Hillard MacLeish[7].

De 1907 à 1911[8], il fait ses études secondaires à la Hotchkiss School[9] à Lakeville, dans l'état du Connecticut[3], puis il entre à la Yale University (1911 - 1915)[10], enfin il fait ses études de droit à Harvard[11].

En 1916, il épouse Ada Taylor Hitchcock, une chanteuse lyrique qui a étudié le chant et la musique avec Nadia Boulanger[12].

Il interrompt ses études de droit en 1917 et se porte volontaire pour rejoindre l'armée US en France comme ambulancier, puis il devient officier d'artillerie[13], à la fin de la guerre, il reprend ses études de droit à Harvard où il obtient son Master of Arts en 1919[14]. Lors de ses études à Harvard, il est le rédacteur en chef de la Harvard Law Review.

En 1923, il part en France, il y reste jusqu'en 1929.

De retour aux États-Unis, il travaille pour la revue Fortune Magazine, il y écrit divers articles politiques et culturels et cela jusqu'à sa nomination par F.D. Roosevelt au poste de bibliothécaire de la Librairie du Congrès[15] (Bibliothèque du Congrès), poste qu'il occupe de 1939 à 1944. Aidé par Luther H. Evans, son bibliothécaire en chef adjoint, il fait de la Bibliothèque du Congrès l'une des plus prestigieuses bibliothèques mondiales.

Il saura fédérer les grandes bibliothèques des États-Unis pour qu'elles deviennent des sources d'études pour les historiens, les démographes et les analystes des services de renseignement.

De 1944 à 1946, il sert dans l'administration de la Maison Blanche sous Roosevelt et Harry S. Truman, avant de se consacrer à sa carrière universitaire et à l'écriture[16]. En 1949, il est nommé professeur de rhétorique et d'art oratoire à l'Université de Harvard, poste qu'il occupe jusqu'en 1962.

Ses engagements au sein du Parti démocrate, ses sympathies pour le marxisme et des écrivains de gauche comme Erskine CaldwellUpton Sinclair, Malcolm Cowley[17]Clifford OdetsLangston HughesCarl Sandburg, Carl Van Doren[18]Donald Ogden StewartJohn Dos PassosLillian HellmanDashiell Hammettetc. lui valent des tracasseries pendant le maccarthysme qu'il combat.

Ses manuscrits sont principalement déposés à la Nahman-Watson Library[19].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • New and Collected Poems, 1917-1976, éd. Houghton Mifflin, 1976
  • The Human Season, Selected Poems 1926-1972, éd. Houghton Mifflin, 1972
  • "The Wild Old Wicked Man" and Other Poems, éd. W. H. Allen, 1968
  • The Collected Poems of Archibald MacLeish, éd. Houghton Mifflin, 1962
  • Songs for Eve, éd. Houghton Mifflin, 1954
  • Collected Poems, 1917-1952, éd. Houghton Mifflin, 1952
  • Actfive and Other Poems, éd. Random House, 1948
  • Poems, 1924-1933, éd. Houghton Mifflin, 1935
  • Elpenor, 1933
  • Frescoes for Mr. Rockefeller’s City, éd. The John Day Company, 1933
  • Conquistador, éd. Houghton Mifflin, 1932
  • New found land, fourteen poems, éd. Black sun press, 1930
  • Einstein, éd. Black Sun Press, 1929
  • Streets in the Moon, éd. Houghton Mifflin, 1928
  • The Hamlet of A. Macleish, éd. Houghton Mifflin, 1928
  • The Pot of Earth, éd. Houghton Mifflin, 1925
  • The Happy Marriage and Other Poems, éd. Houghton Mifflin, 1924
  • Tower of Ivory, éd. Yale University Press, 1917
  • Class Poem, éd. Yale University Press, 1915
  • Songs for a Summer’s Day, éd. Yale University Press, 1915.

Essais[modifier | modifier le code]

  • Letters of Archibald MacLeish, 1907-1982, éd. Houghton Mifflin, 1983
  • Riders on the Earth: Essays & Recollections, éd. Houghton Mifflin, 1978
  • Champion of a Cause: Essays and Addresses on Librarianship, éd. American Library Association, 1971
  • A Continuing Journey, éd. Houghton Mifflin, 1968
  • The Eleanor Roosevelt Story, éd. Houghton Mifflin, 1965
  • The Dialogues of Archibald MacLeish and Mark Van Doren, éd. Dutton, 1964
  • Poetry and Experience, éd. Riverside Press, 1961
  • Art Education and the Creative Process, éd. Museum of Modern Art, 1954
  • Freedom Is the Right to Choose, éd. Beacon Press, 1951
  • Poetry and Opinion: the Pisan Cantos of Ezra Pound, éd. University of Illinois Press, 1950
  • A Time to Act: Selected Addresses, éd. Houghton Mifflin, 1943
  • American Opinion and the War: the Rede Lecture, 1942
  • A Time to Speak: The Selected Prose of Archibald MacLeish, éd. Houghton Mifflin, 1941
  • The American Cause, éd. Sloan and Pearce, 1941
  • The Irresponsibles: A Declaration, éd. Duell, Sloan and Pearce, 1940
  • America Was Promises, éd. Duell, Sloan & Pearce, 1939
  • Jews in America, éd. Random House, 1936
  • Public Speech, éd. Farrar & Rinehart, 1936.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Six Plays, éd. Houghton Mifflin, 1980
  • The Great American Fourth of July Parade, éd. International Poetry Forum, 1975
  • Scratch, éd. Houghton Mifflin, 1971
  • The Wild Old Wicked Man, éd. Houghton Mifflin, 1968
  • An Evening’s Journey to Conway Massachusetts, éd. Houghton Mifflin, 1967
  • Herakles: A Play in Verse, éd. Houghton Mifflin, 1967
  • Three Short Plays: The secret of freedom. Air raid. The fall of the city, éd. Dramatists Play Service, 1961
  • J.B., éd. Houghton Mifflin, 1958
  • This Music Crept By Me on the Waters, éd. Harvard University Press, 1953
  • The Trojan Horse, éd. Houghton Mifflin, 1952
  • The American Story: Ten Broadcasts, éd. Duell, Sloan and Pearce, 1944
  • Colloquy for the States, 1943
  • Air Raid, éd. Harcourt, Brace and company, 1938
  • The Land of the Free, éd. Harcourt, Brace and company, 1938
  • The Fall of the City, éd. Farrar & Rinehart, 1937
  • Panic, éd. Houghton Mifflin Company, 1935
  • Union Pacific (ballet), 1934
  • Nobodaddy: a play, éd. Dunster House, 1926.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1979, la Gold Medal in Literature, section poésie de l'American Academy of Arts and Letters, 1979[4]
  • 1977, la Médaille présidentielle de la liberté
  • 1965, un Oscar (academy award) pour son travail sur le scénario de The Eleanor Roosevelt Story[6]
  • 1959, le Tony Award pour le meilleur jeu (JB)
  • 1959, le Prix Pulitzer pour le théâtre (JB)[20]
  • 1953, le Prix Pulitzer pour la poésie (Collected Poems 1917-1952)[20]
  • 1953, le National Book Award pour la poésie (Collected Poems, 1917-1952)
  • 1953, le Prix Bollingen en poésie
  • 1946, Commandeur de la Legion d'honneur
  • 1933, le Prix Pulitzer pour la poésie (Conquistador)[20].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The Father Thing, par Nathaniel Tripp, pour le New York Times, 2001[21]
  • Archibald MacLeish: An American Life, par Scott Donaldson, éd. Houghton Mifflin, 3 décembre 1992
  • Archibald MacLeish, The Art of Poetry, interview par Benjamin DeMott pour le Paris Review, 1974[22].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « http://hdl.handle.net/10079/fa/beinecke.macleish » (consulté le )
  2. « https://asteria.fivecolleges.edu/findaids/mountholyoke/mshm367.html » (consulté le )
  3. a et b (en-US) « ARCHIBALD MACLEISH IS DEAD; POET AND PLAYWRIGHT WAS 89 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le ).
  4. a et b (en-US) « Search Results for “ARCHIBALD MACLEISH” – American Academy of Arts and Letters », sur artsandletters.org (consulté le ).
  5. « ARCHIBALD MACLEISH », sur universalis.fr, Encyclopædia Universalis (consulté le ).
  6. a et b (en-US) « Archibald MacLeish », sur poets.org, Academy of American Poets, (consulté le ).
  7. (en) « Archibald Macleish - Bio, Facts, Family | Famous Birthdays », sur famousbirthdays.com (consulté le ).
  8. (en-US) « Alumni Accomplishments - The Hotchkiss School », sur hotchkiss.org (consulté le ).
  9. (en-US) « Home - The Hotchkiss School », sur hotchkiss.org (consulté le ).
  10. (en-US) « Archibald MacLeish », sur poetryfoundation.org, (consulté le ).
  11. (en) « Archibald MacLeish | American author, educator, and public official », Encyclopedia Britannica,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  12. (en-US) « Archibald MacLeish », sur washingtonart.com (consulté le ).
  13. (en) « Archibald MacLeish », Spartacus Educational,‎ septembre 1997 (mis à jour août 2014) (lire en ligne, consulté le ).
  14. (en-US) « Archibald Macleish - Previous Librarians of Congress | Library of Congress », The Library of Congress,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. (en-US) « Archibald MacLeish, Ninth Librarian of Congress, Was Born », sur americaslibrary.gov (consulté le ).
  16. (en-US) « Archibald MacLeish's Life and Career », sur english.illinois.edu (consulté le ).
  17. (en-US) « Malcolm Cowley », sur Poetry Foundation, (consulté le ).
  18. (en) « Carl Van Doren | American critic », Encyclopedia Britannica,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  19. (en-US) « Archibald MacLeish Collection - Nahman-Watson Library », Nahman-Watson Library,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. a b et c (en-US) « J. B., by Archibald Macleish », sur pulitzer.org (consulté le ).
  21. (en-US) « The Father Thing », sur nytimes.com (consulté le ).
  22. (en) Benjamin DeMott (interviewer), « Archibald MacLeish, The Art of Poetry No. 18 », The Paris Review,‎ (lire en ligne, consulté le ).