Academy of American Poets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Academy of American Poets est une association américaine fondée en 1934 par Marie Bullock[1] à New York. Son but est de diffuser auprès d'un public le plus large possible la poésie nord-américaine et de soutenir par des prix et des bourses des jeunes poètes. L'association est financée par ses membres, des fondations, divers mécènes et des fonds publics.

Historique[modifier | modifier le code]

Marie Leontine Graves épouse Bullock (1911-1986[2]) est née de parents américains à Paris[3]. Lorsqu'elle suit ses études à la Sorbonne, elle rencontre l'Américain Hugh Bullock avec qui elle se marie et s'installe à Manhattan. Découvrant l'ostracisme qui frappait la poésie et la précarité des poètes particulièrement frappés par la Grande Dépression de 1929, elle décide de fonder l'Academy of American Poets. Elle sera soutenue par son mari, et aussi par les poètes Edwin Arlington Robinson, Ridgely Torrence[4] et Joseph Auslander, ce dernier est le premier spécialiste de la poésie embauché par la Bibliothèque du Congrès.

La mission qu'elle se donne est claire : soutenir les poètes américains à tous les stades de leur carrière et favoriser la diffusion de la poésie contemporaine.

Marie Bullock, dans un premier temps, dirige l'association depuis son appartement. Elle utilise la presse et la radio pour faire connaître l'association et récolter des fonds[5]. Son énergie fait qu'elle a su imposer la poésie dans le paysage culturel américain.

Afin d'être au plus près des poètes, elle constitue en 1946 un conseil d'administration composé de « chanceliers »(chancelors). Ceux-ci sont tous des poètes. Les membres du conseil des chanceliers sont élus pour un mandat de 6 ans par les adhérents de l'association et sont renouvelés à raison d'un par an. Le premier Conseil de chanceliers[6] était composé de J. Donald Adams[7], William Rose Benet[8], Witter Bynner[9], Henry S. Canby, Mary Colum[10], Max Forrester Eastman, Frank P. Graham[11], Robert M. HutchinsRobinson JeffersArchibald MacLeish, EO Matthiessen[12] et William Allen Neilson[13].

Elle fut la première académie littéraire à accepter des membres afro-américains, hispaniques, comme Claudia Rankine, Marilynn Nelson, Aberjhani, Alberto Ríos, Lucille Clifton[14], Rita Dove, Victor Hernández Cruz[15], etc

Quelques Chanceliers[6][modifier | modifier le code]

Forrest Gander, Elizabeth Alexander, Terrance Hayes, Alicia Ostriker, Claudia Rankine, John Berryman, Elizabeth Bishop, Frank Bidart, Padraic Colum, Robert Creeley, Rita Dove, Robert Fitzgerald[16], Louise Glück, Marilyn Hacker, Robert Hass, Lyn Hejinian, John Hollander, Richard Howard, Susan Howe, Randall Jarrell, Charles Wright, Charles Kenneth Williams, Anne Waldman, David Wagoner, Allen Tate, Mark Strand, Gary Sherman Snyder, Charles Simic, Adrienne Rich,  Robert Pinsky, Michael Palmer, Ron Padgett, Howard Nemerov, Marianne Moore, William S. Merwin, James Ingram Merrill, John Robinson Jeffers, Maxine Kumin, Philip Levine, Robert Lowell, Archibald MacLeish, Toi Derricotte, etc.

Les prix délivrés par l'Academy of American Poets[modifier | modifier le code]

L'Academy of American Poets Fellowship[modifier | modifier le code]

Ce prix d'un montant de 25 000 dollars créé en 1946[17], récompense un recueil de poésie, c'est le premier prix de cette sorte aux USA.

Le James Laughlin Award[modifier | modifier le code]

Depuis 1954, ce prix couronne le second recueil de poésie d'un auteur.

Le lauréat[18] reçoit une somme de 5 000 dollars et un séjour d'une semaine tous frais payés à l'Hôtel Betsy[19], [20] à Miami Beach.

Le University & College Poetry Prize[modifier | modifier le code]

Créé en 1955, ce prix récompense des jeunes poètes étudiants, ce sont les lycées et universités qui présentent les candidats.

Les primés reçoivent une bourse perpétuelle de 100 dollars (budget global : 5 000 dollars). Le gagnant voit ses poèmes publiés par l'Académie[21].

Le Walt Whitman Award[modifier | modifier le code]

Créé en 1975, ce prix récompense une premier manuscrit[22].

Le lauréat reçoit une bourse de 5 000 Dollars, son manuscrit est publié par Graywolf Press[23] et bénéficie d'un stage résidentiel de 6 semaines (tous frais payés) au Civitella Ranieri Center[24] en Italie.

Le Lenore Marshall[25] Poetry Prize[modifier | modifier le code]

Fondé en 1975, ce prix récompense le livre le plus remarquable de la poésie publié aux Etats-Unis dans l'année civile précédente[26]. Le montant du prix est de 25 000 dollars. L'auteur est également assuré de la mobilisation de l'ensemble des membres de l'académie pour faire sa promotion.

Le Harold Morton Landon Translation Award[modifier | modifier le code]

Fondé également en 1975, ce prix récompense la traduction d'un recueil de poésie en langue anglaise.

Le lauréat[27] reçoit un prix de 1 000 dollars.

Le Wallace Stevens Award[modifier | modifier le code]

Créé en 1994, ce prix couronne un recueil de poésie reconnu pour sa qualité, le lauréat[28] reçoit un montant de 100 000 dollars[29], [30] ce prix est l'un des plus prestigieux de l’Amérique du nord, l'équivalent de notre Prix Apollinaire.

Le Raiziss/de Palchi Translation Awards[modifier | modifier le code]

Crée en 1995, ce prix récompense la traduction en anglais d'un recueil de poésie italienne contemporaine.

Le traducteur gagnant[31] reçoit un prix de 25 000 dollars et un séjour résidentiel de 5 semaines à l'American Academy in Rome.

Le Aliki Perroti and Seth Frank Most Promising Young Poet Award[modifier | modifier le code]

Prix créé en 2013, récompense un jeune poète, âgé de 23 ans au plus. le montant est de 1 000 dollars[32].

Le Ambroggio[33] Prize[modifier | modifier le code]

Créé en 2017, ce prix d'un montant de 1 000 dollars est fait pour publier un manuscrit espagnol avec sa traduction en anglais.

Le lauréat verra son manuscrit publié par les presses de l'Université de l'Arizona[34].

C'est le seul prix du genre aux États-Unis qui honore les poètes américains dont la langue maternelle est l' espagnol (castillan).

Les media d'Academy of American Poets[modifier | modifier le code]

En premier lieu son site-web www.poets.org qui donne les informations sur l'histoire, la mission de l'association, mais aussi donne des informations quant à l’actualité poétique, les manifestations poétiques et fournit des supports pédagogiques en direction des enseignants. Ce site diffuse gratuitement pour ceux qui veulent y souscrire, un poème par jour. Regulièrement est mis à jour une sélection de poèmes en direction des jeunes enfants, ainsi que des outils d'apprentissage pour écrire des poèmes. Ces outils sont ludiques et à la portée de tout un chacun[35].

Depuis 1996, l'association a lancé une revue semestrielle (avril et octobre de chaque année) American poets, revue qui comporte des articles d'analyse critique rédigés par les membres de l'association, des publications de poèmes récents et des interviews d'acteurs majeurs de la scène poétique américaine. Son tirage actuel est de 9 000 abonnements réguliers.

Elle publie également des livres sur la poésie comme le "A Poet's Glossary" de Edward Hirsch[36], [37].

American poets est régulièrement cité par des revues prestigieuses telles que The Newyorker ou Poetry Revue.

Depuis sa fondation, son principal mode de diffusion est l'organisation de cycles de lectures ou "reading series" au sein de lycées (high college) d'universités, de centres culturels, de librairies, de bars, de restaurants, etc. restant fidèle en cela à sa mission première : diffuser la poésie au plus grand nombre, la rendre accessible au plus grand nombre.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. (en) Thomas C. Ennis, « MARIE BULLOCK, 75, FOUNDED AND LED ACADEMY OF POETS », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  2. (en) aapone, « A Tribute to Marie Bullock », sur A Tribute to Marie Bullock, (consulté le 11 août 2017)
  3. (en) Thomas C. Ennis, « Marie Bullock, 75, founded and led Academy of Poets », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  4. (en) « Ridgely Torrence | American poet and playwright », Encyclopedia Britannica,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Marie Bullock, « Marie Bullock », sur Marie Bullock, (consulté le 11 août 2017)
  6. a et b (en) aapone, « chancellors », sur chancellors, (consulté le 11 août 2017)
  7. « LC Linked Data Service: Authorities and Vocabularies (Library of Congress) », sur id.loc.gov (consulté le 11 août 2017)
  8. (en) « William Rose Benét », sur Poetry Foundation, (consulté le 11 août 2017)
  9. (en) « Witter Bynner », sur Poetry Foundation, (consulté le 11 août 2017)
  10. (en) « Mary Colum – Biography », sur marycolum.com (consulté le 11 août 2017)
  11. (en) « Graham, Frank Porter | NCpedia », sur www.ncpedia.org (consulté le 12 août 2017)
  12. (en) « F. O. Matthiessen », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  13. (en) « William Allan Neilson », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  14. (en) « Lucille Clifton », sur Poetry Foundation, (consulté le 12 août 2017)
  15. (en) « Victor Hernández Cruz », sur Poetry Foundation, (consulté le 12 août 2017)
  16. (en) « Robert Fitzgerald », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  17. (en) « List of winners of the Academy of American Poets' Fellowship », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  18. (en) « List of winners of the James Laughlin Award », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  19. (en) « James Laughlin Award Residency », Writer's Room at the Betsy,‎ (lire en ligne)
  20. (en) « Miami Ocean Drive Hotels | Concierge | The Betsy Hotel, South Beach », sur The Betsy South Beach (consulté le 12 août 2017)
  21. (en) PattyAAP, « Poems by the 2016 University & College Poetry Prize Winners », sur Poems by the 2016 University & College Poetry Prize Winners, (consulté le 12 août 2017)
  22. (en) « List of winners of the Walt Whitman Award », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  23. « Graywolf Press »
  24. exhibit-e.com, « Civitella Ranieri », sur www.civitella.org (consulté le 12 août 2017)
  25. (en) « Lenore Marshall », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  26. (en) « List of winners of the Lenore Marshall Poetry Prize », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  27. (en) « List of winners of the Harold Morton Landon Translation Award », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  28. (en) « List of winners of the Wallace Stevens Award », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  29. (en) Alison Flood, « Sharon Olds wins $100,000 Wallace Stevens poetry award », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)
  30. (en) Associated Press, « Joy Harjo wins $100,000 poetry prize », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)
  31. (en) « List of winners of the Raiziss/de Palchi Translation Awards », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  32. (en) aapone, « Aliki Perroti and Seth Frank Most Promising Young Poet Award », sur Aliki Perroti and Seth Frank Most Promising Young Poet Award, (consulté le 12 août 2017)
  33. (en) « Luis Alberto Ambroggio », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  34. « The University of Arizona Press : Home », sur www.uapress.arizona.edu (consulté le 12 août 2017)
  35. « An interview with the Academy of American Poets – League of Canadian Poets » (consulté le 12 août 2017)
  36. (en) mgannon, « A Poet's Glossary », sur A Poet's Glossary, (consulté le 12 août 2017)
  37. (en) Elizabeth Lund et Elizabeth Lund, « ‘A Poet’s Glossary,’ by Edward Hirsch », The Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne)