Anna Zborowska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Anna Zborowska
Image dans Infobox.
Anna Zborowska par Amedeo Modigliani (1917)
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Hania SierzpowskaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint

Anna (Hanka) Zborowska, née Anna Sierzpowska[1], issue d'une famille aristocratique polonaise[2],[3]. Avec son mari Léopold Zborowski, ils joueront un rôle très important pour la reconnaissance du peintre Amedeo Modigliani[4],[5].

Biographie[modifier | modifier le code]

Anna Sierzpowska est la fille de Maurice Sierzpowski et Josephine Jaczewska[6].

Ses parents meurent alors qu'elle n'est encore qu'une enfant. Anna et sa sœur Zofia sont élevées à Lublin chez leur oncle maternel, le docteur Kazimierz Jaczewski.

À la suite d'une déception amoureuse, en 1910, Anna se rend à Paris retrouver sa sœur Zophia qui vit avec François Brabander[7], lui aussi d’origine polonaise. Il fait des études de médecine à Paris. Ils se marieront en 1916.

Habitant chez sa sœur, Anna donne des cours de polonais. Elle visite les musées et participe à la très riche vie parisienne. Très appréciée, elle s’entoure de nombreux amis. Dans l’hiver 1915, elle rencontre au café de la Rotonde le poète et marchand d'art Léopold Zborowski (1889-1932) juste avant que celui-ci soit envoyé dans un camp de prisonniers civil. Ils échangeront des courriers et à son retour, elle l’hébergera dans l’appartement de sa sœur et l’aidera à reprendre ses activités.

Amoureux, ils ne se quitteront plus et Anna va jouer un rôle important, peu reconnu, dans les activités de son mari. Très impliquée, associée étroitement à son travail de marchand, elle le secondera efficacement dans ses activités de marchand et dans leur galerie rue de Seine. Dans l'une des lettres (datée du 8 octobre 1918), Léopold Zborowski rend compte à Anna de ses activités commerciales concernant les peintures de Modigliani, Renoir et Kisling, et lui fait part des arrangements financiers avec Netter.  

Elle deviendra amie et confidente de Modigliani pour lequel elle posera pour une quinzaine de portraits. Très proche du couple, elle s’occupera de Jeanne et du bébé.

En 1918, fuyant la guerre, avec un petit groupe composé de son mari, de Modigliani et Jeanne, de Foujita et sa compagne Fernande Barrey ainsi que de Soutine, ils se rendent à Nice et Cagnes sur Mer où ils vivront plusieurs mois. En novembre 1918, Jeanne donne naissance à la maternité de Nice à une petite fille appelée Giovanna.

Pendant ce séjour, Modigliani fera plusieurs portraits de Anna.

Sept mois plus tard, après le décès de Modigliani suivi de celui Jeanne, Anna proposera à la famille livournaise d’Amedeo d’adopter la petite Giovanna, mais la famille choisira de la récupérer, et l’enfant sera élevée par sa tante.

Anna continue après la mort de Zborowski, en mars 1932, la vente de tableaux.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, Zofia et sa famille sont arrêtés puis déportés. Sur la tombe de son compagnon, Anna fait apposer une plaque en souvenir de sa famille disparue dans les camps[8].

Anna Zborowska a été promue Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres par le Ministère de l’Education Nationale le 2 mai 1957.

Elle est morte de vieillesse en banlieue parisienne à Corbeil-Essonnes le [9]. Elle est inhumée au cimetière du Père-Lachaise (89e division).

A son décès, Romuald Brabander, son neveu, a réuni Léopold et Anna dans un même caveau. Anna avait demandé une tombe blanche et des fleurs blanches.

Romuald a apposé aussi une plaque commémorant les décès des membres de la famille Brabander : sa sœur Zofia, son beau-frère Franciszek Brabander et sa nièce Helena, décédés tragiquement pendant la Seconde Guerre mondiale.

Anna a écrit des mémoires sous le titre : Modigliani et Zborowski, publiées en 2015 aux Editions L’Echoppe.

Portraits d'Anna[modifier | modifier le code]

Par Modigliani[modifier | modifier le code]

Autres portraits[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) [PDF] « An Impressionist Eye: Painting and Sculpture from the Philip and Janice Levin Foundation (p. 24) », sur www.afaweb.org.
  2. (fr) « MODIGLIANI », sur kerdonis.fr.
  3. (en) « Modigliani: A Life Par Jeffrey Meyer », sur books.google.fr.
  4. (fr) « Amedeo Modigliani, 1884-1920 : itinéraire anecdotique entre France et Italie, par Christian Parisot », sur books.google.fr.
  5. (en) « Modigliani And His Models At The Royal Academy Of Arts by Rachel Hayward, 21 July 2006 », sur www.culture24.org.uk.
  6. Selon la transcription dans l'acte no 270, dans l'état-civil de la ville de Paris 6e arrondissement, décès de 1978.
  7. Selon l'acte n°322, dans l'état-civil de la ville de Paris, 5e arrondissement, mariages 1916.
  8. http://www.memoirevive.org/?s=Brabander La famille Brabander sur le site Mémoirevive
  9. Archives en ligne de Paris 6e, année 1978, transcription de l'acte de décès no 270, cote 6D 294, vue 9/20
  10. (it) « ROSINI, Gallerie d'Arte », sur www.galleriarosini.com.
  11. (fr) « «2256», The Modern Age: Property from the Hillman Family Collection, New York, mercredi 5 novembre 2008 », sur www.artvalue.fr.
  12. (en) « Anna Zborowska - Amedeo Modigliani (Italian, 1884-1920) », sur www.moma.org.
  13. (fr) « 55 - Portrait d’Anna Zborowska », sur www4.ac-lille.fr.
  14. (en) « Portrait of Madame Hanka Zborowska, 1917 », sur www.baghdadmuseum.org.
  15. (fr) « Amadéo Modigliani Rétrospective 2009 », sur www.artpointfrance.info.
  16. (en) « La Zborowska en buste », sur www.tate.org.uk.
  17. (fr) « Exposition au Sénat », sur www.senat.fr.
  18. (en) « Untitled (Portrait of Madame Zborowska) », sur www.thejewishmuseum.org.
  19. (fr) « Hanka Zborowska au bougeoir », sur www.unites.uqam.ca.
  20. (br) « Artista: Felix Vallotton (1865 - 1925) - título: Retrato de Anna Zborowska (Hanka Zborowska) », sur tvleblon.com.br.
  21. (en) « Maurice Utrillo (1883-1955) », sur www.christies.com.
  22. (fr) « Léonard-Tsuguharu Foujita Par Sylvie Buisson,Dominique Buisson », sur books.google.fr.
  23. (en) [PDF] « André Derain: French (1880-1954), Madame Zborowska (1919), oil on canvas, acheté par Margaret Davies, 1920 (p. 19) », sur www.corcoran.org.
  24. (en) « Anna Hanka, Madame Zborowska », sur www.museumwales.ac.uk.
  25. http://cejsh.icm.edu.pl/cejsh/element/bwmeta1.element.desklight-9b20b4f9-ef7e-4257-8e09-f8f366291e18/c/quart25_Dmochowska.pdf (pl) Leopold Zborowski, par Lila Dmochowska (2014).