André Wojciechowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
André Wojciechowski
Fonctions
Maire de Saint-Avold
En fonction depuis le
Prédécesseur François Harter (SE)
Député de la 7e circonscription de la Moselle
Prédécesseur André Berthol
Successeur Paola Zanetti
Conseiller général de Moselle canton de Saint-Avold
En fonction depuis le
Prédécesseur Fabrice Boucher
Maire de Macheren
Prédécesseur Joseph Wurde
Successeur Bernard Trinkwell
Biographie
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Créhange (Moselle)
Nationalité Française
Parti politique UDI

André Wojciechowski, né le à Créhange (Moselle), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le maire de Saint-Avold.

Président de la Communauté de communes du Pays naborien (CCPN), il est maire de Macheren de 1995 à 2001.

Le , il est élu député de la 7e circonscription de la Moselle avec 52,12 % des voix dès le premier tour, il succède ainsi au député sortant André Berthol. Il se représente sur cette même circonscription en 2012 mais est battu au second tour, le , par la candidate PS Paola Zanetti, qui obtient 38,49 % des suffrages exprimés. Lui-même obtient 37,49 % des suffrages et la candidate FN Nathalie Pigeot, 23,76 %.

En mars 2015, il est élu conseiller départemental du canton de Saint-Avold en tandem avec Patricia Boeglen[1]. Ils ont pour suppléants Denis Garcia et Valérie Ribic[2].

Dans les médias[modifier | modifier le code]

Ses costumes et cravates colorés lui ont également valu un passage dans Le Petit Journal de Yann Barthès, sur Canal+. Son omniprésence sur les photos du journal local Le Républicain lorrain lui ont également valu un article dans Le Canard enchaîné.

Affaire judiciaire[modifier | modifier le code]

Il a été condamné le par le Tribunal de grande instance de Sarreguemines pour discrimination et entrave syndicales envers trois employés municipaux de la commune de Saint-Avold[3].

En février 2016, la Cour Administrative d'Appel de Nancy a enjoint la ville de Saint-Avold à régler à ses victimes 4 500 € à chacune de ses victimes (au nombre de 3).

Mr Wojciechowski avait jugé bon de ne pas exécuter le jugement de la 1re instance du 11 décembre 2014 qui, menaçait la ville d'une astreinte de 100 € par jour de retard.

Le 16 avril 2016, le Républicain Lorrain titrait :" Trois plaintes contre le maire de Saint-Avold ". (2)

André Wojciechowski devra retourner une nouvelle fois au Tribunal de Grande Instance de Sarreguemines et devra s'expliquer sur des faits de harcèlement moral.

Après avoir été condamné pour discrimination syndicale par plusieurs tribunaux, le Maire de SAINT-AVOLD est à nouveau mis en cause par 3 fonctionnaires territoriaux de sa municipalité.

Synthèse des mandats et fonctions[modifier | modifier le code]

Député
Conseiller général
Mandats municipaux
Communauté urbaine

Notes et références[modifier | modifier le code]

2. 3 plaintes contre le Maire de Saint-Avold , Républicain Lorrain du 16 avril 2016 , page 3.

Lien externe[modifier | modifier le code]