Alexandre Geniez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alexandre Geniez
Denain - Grand Prix de Denain, 14 avril 2016 (F54).JPG

Alexandre Geniez lors du Grand Prix de Denain 2016

Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (29 ans)
RodezVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
2010-2011 Skil-Shimano
01.2012-03.2012[n 1] Project 1t4i
04.2012-12.2012[n 2] Argos-Shimano
01.2013-06.2013[n 3] FDJ
06.2013-12.2014[n 4] FDJ.fr
2015-2016 FDJ
2017- AG2R La Mondiale
Principales victoires
2 étapes de grand tour
Tour d'Espagne (2 étapes)
1 course par étape
Tour de l'Ain 2015

Alexandre Geniez est un coureur cycliste français né le à Rodez, membre de l'équipe AG2R La Mondiale et professionnel depuis 2010.

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière amateur[modifier | modifier le code]

Alexandre Geniez commence le sport cycliste par le VTT avant d'évoluer ensuite sur route[1]. Il dispute la saison 2009 au sein du VC La Pomme Marseille. Avec cette équipe, il remporte le classement final de la Ronde de l'Isard d'Ariège à la suite notamment de deux deuxièmes places lors d'étapes de montagnes[2]. Il remporte aussi une étape du Tour de la vallée d'Aoste et termine deuxième du Tour de Gironde[2]. Il est sélectionné pour les championnats du monde de cyclisme sur route espoirs de Mendrisio remportés par son compatriote Romain Sicard[2]. Il en prend la onzième place[3].

Débuts professionnels aux Pays-Bas (2010-2012)[modifier | modifier le code]

En 2010, il quitte les rangs amateurs en s'engageant dans l'équipe néerlandaise Skil-Shimano pour une durée de trois ans[4]. Sa première performance notable est une huitième place au sommet du Mont Faron lors de la dernière étape du Tour méditerranéen[5]. En juin, lors du Tour de Luxembourg, il se classe septième du classement général[6] après avoir notamment fini à la troisième place de la troisième étape[7]. Deux semaines plus tard, il termine deuxième à dix secondes du contre-la-montre en côte entre Loudenvielle et Peyragudes de la Route du Sud[8]. Ainsi, il figure également à la deuxième place au classement général à 10 secondes de David Moncoutié[9].

En 2011, il obtient plusieurs places d'honneur en début de saison. Quatrième du Critérium international[1], il est aussi cinquième du Circuit de la Sarthe et sixième du Tour de Murcie[10]. Il termine en juin à la deuxième place du Tour de Luxembourg derrière Linus Gerdemann[11]. Le , Alexandre Geniez remporte sa première victoire en tant que professionnel lors de la quatrième étape du Tour d'Autriche[12]. Le Tour d'Espagne 2011 est son premier grand tour. Diminué physiquement, il le termine en 159e position avec une place de troisième lors de la dix-huitième étape[13].

En 2012, lors de la dernière étape du Critérium international au col de l’Ospedale, il attaque à 7 km de l'arrivée, il résiste mais se fait reprendre par Cadel Evans à 2 km de l'arrivée[14]. Il termine 11e de l'étape et 17e au classement général. Au Circuit de la Sarthe, il confirme sa bonne condition en terminant 8e du classement général. En mai, il termine à la 59e place du Tour de Californie. Malgré une 27e place au classement général du Critérium du Dauphiné en juin, son équipe Argos-Shimano ne le sélectionne pas pour le Tour de France, préférant organiser l'équipe autour du sprinter Marcel Kittel. Conscient qu'il n'a pas sa place dans une équipe tournée vers les sprints, il déclare quitter Argos-Shimano à la fin de l'année[15]. En juillet, il termine à la 9e place du Tour de Pologne, son meilleur classement dans une course du World Tour.

FDJ (2013-2016)[modifier | modifier le code]

Convoité par plusieurs équipes françaises, Alexandre Geniez annonce en août 2012, durant la Vuelta, s'engager à partir de 2013 avec la FDJ de Marc Madiot pour deux ans. Il est notamment chargé de seconder Thibaut Pinot[16].

Alexandre Geniez réalise un début de saison 2013 honorable qui le voit terminer 9e du Tour méditerranéen en février avec notamment une quatrième place dans la quatrième étape au sommet du mont Faron. Mais une fatigue générale le contraint à l'abandon sur Paris-Nice en mars. Des examens sanguins révèlent une mononucléose. En avril, il retrouve ses sensations sur le Tour de Romandie où il termine 105e. Lors du Critérium du Dauphiné, traditionnelle préparation pour le Tour de France, il se classe 12e du classement général, 2e du classement du meilleur jeune mais termine également premier Français[17]. Sur le Tour d'Espagne, il remporte la 15e étape en solitaire à Peyragudes en devançant de plus de trois minutes Michele Scarponi, son ancien compagnon d'échappée et les favoris[18]. Participant au contre-la-montre par équipes des championnats du monde de Florence[19], il termine avec son équipe quinzième à 3 minutes 19 secondes d'Omega Pharma-Quick Step[20]. Geniez est ensuite remplaçant de l'équipe de France lors de la course en ligne[21]. Aucun forfait n'ayant lieu dans la sélection française, Geniez ne dispute pas l'épreuve.

Geniez vise en 2014 la participation au Tour d'Italie. Il commence l'année par une douzième place sur le Tour méditerranéen puis la quatrième sur le Tour de l'Algarve[22].

En 2015, Geniez n'est pas en forme en début de saison et notamment lors du Tour de Catalogne qu'il ne termine pas[23]. Au milieu du mois d'avril, Geniez est mis sous pression par son encadrement[24]. Le 16 avril, il est échappé lors du Grand Prix de Denain et est repris dans les trois derniers kilomètres de l'épreuve par le peloton[23]. Quatrième du Tour du Finistère deux jours plus tard, il remporte le lendemain le Tro Bro Leon[25]. Ces courses sont courues par Geniez dans le cadre de sa préparation au Tour d'Italie[23]. Lors de ce Tour d'Italie, Geniez se classe neuvième du classement général, soit sa première place dans les dix premiers d'un grand tour[26]. Après ce Giro, Geniez est présent au Tour de France comme équipier de Thibaut Pinot. Lors de la vingtième étape qui se termine à L'Alpe d'Huez par une victoire de Pinot, il figure dans une échappée dont il s'extirpe et passe le col de la Croix-de-Fer en tête. Abordant en solitaire l'ascension finale, il voit Pinot revenir sur lui de l'arrière et joue son rôle d'équipier. À l'arrivée, Geniez est récompensé par le dossard rouge du combatif du jour[27]. Après ce Tour de France, Geniez est présent au Tour de l'Ain. Deuxième du prologue dans la même seconde que le vainqueur Mike Teunissen, il remporte ensuite la troisième étape, ce qui lui permet de prendre la tête de la course[24] qu'il gagne le lendemain[28]. Cette saison correspond à la meilleure de Geniez à ce stade de sa carrière[24],[28].

En 2016, Geniez fait partie de l'équipe FDJ qui remporte la première étape de La Méditerranéenne disputée en contre-la-montre par équipes, ce qui est une première pour la formation française dans son histoire[29]. Il est septième de cette épreuve. Sixième du contre-la-montre de Tirreno-Adriatico, il est ensuite troisième de celui du Critérium international que remporte son leader Thibaut Pinot. Pinot gagne l'épreuve, Geniez en est neuvième. Troisième du Tour du Finistère en avril, il participe en chef de file de FDJ pour le classement général au Tour d'Italie. Subissant deux chutes lors des premiers jours de course, il abandonne au cours de la quatrième étape[30]. Trois semaines plus tard, il subit une intervention chirurgicale pour traiter une fracture du scaphoïde gauche consécutive aux chutes du Giro. Sa convalescence l'amène à renoncer à participer au Tour de France en tant que coéquipier de Thibaut Pinot[31]. Après avoir gagné la quatrième étape du Tour de l'Ain, il est présent au Tour d'Espagne où il s'impose lors de la troisième étape en solitaire après avoir figuré dans une échappée[32]. Il figure dans la sélection française constituée pour le premier championnat d'Europe sur route professionnel disputé à Plumelec[33].

AG2R La Mondiale (2017-)[modifier | modifier le code]

Le transfert de Geniez dans l'équipe AG2R La Mondiale est annoncé le . Ayant un contrat de deux ans, Geniez déclare être un équipier pour Romain Bardet en montagne dans les principales courses du calendrier tout en pouvant jouer un rôle de chef de file sur d'autres courses[34].

Geniez dans le peloton[modifier | modifier le code]

Le modèle de Geniez dans le peloton est David Moncoutié. Les courses qu'il affectionne particulièrement sont Liège-Bastogne-Liège pour les courses d'un jour ainsi que le Tour méditerranéen et le Tour de Luxembourg pour les courses à étapes[1],[11]. Ses performances de début d'année 2014 l'amènent à viser davantage les courses à étapes d'une semaine[22]. Il est classé grimpeur[35].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

4 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

4 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

En 2005, l'UCI ProTour et les circuits continentaux sont créés, ayant chacun leur classement. En 2009, un « classement mondial UCI » remplace le classement ProTour. Il prend en compte les points inscrits lors des courses ProTour et des courses qui n'en font plus partie, regroupées dans un « calendrier historique », soit au total 26 courses en 2010. L'UCI ProTour devient l'UCI World Tour et comprend 27 courses en 2011 et son classement ne concerne que les coureurs membres des 18 équipes ProTeam, dont Skil-Shimano ne fait pas partie. En 2013, Geniez rejoint FDJ.fr qui a un statut de ProTeam, ce qui fait qu'il peut être classé au World Tour.

Année 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Classement mondial UCI nc[36] nc[37]
UCI World Tour 123e[38] 107e[39] 85e[40] 138e[41]
UCI Europe Tour 127e[42] 126e[43] 65e[44] 891e[45] 154e[46]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2012 au 31 mars 2012
  2. Du 1er avril 2012 au 31 décembre 2012
  3. Du 1er janvier 2013 au 28 juin 2013
  4. Du 29 juin 2013 au 31 décembre 2014

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Alexandre Geniez : "Être en forme pour les classiques ardennaises" », sur cyclismactu.net (consulté le 8 avril 2011)
  2. a, b et c (en) « Geniez to Skil-Shimano », sur cyclingnews.com (consulté le 20 juin 2010)
  3. (en) « Sicard wins world Under 23 road title », sur cyclingnews.com, (consulté le 9 juillet 2011)
  4. L'Équipe, « Geniez s'engage trois ans », sur lequipe.fr, (consulté le 5 octobre 2009)
  5. « Alexandre Geniez : « Paris-Nice est un gros bonus » », sur cyclismag.com, (consulté le 9 mars 2010)
  6. (en) « Carrara wins the Tour de Luxembourg », sur cyclingnews.com, (consulté le 7 juin 2010)
  7. (en) « Gallopin pips Visconti for first pro win », sur cyclingnews.com, (consulté le 7 juin 2010)
  8. (en) « Moncoutié motors to time trial victory », sur cyclingnews.com (consulté le 20 juin 2010)
  9. (en) « Moncoutié victorious at Route du Sud », sur cyclingnews.com (consulté le 20 juin 2010)
  10. « Geniez, en reprise, espère la Vuelta », sur velochrono.fr, (consulté le 30 mai 2011)
  11. a et b « A.Geniez : « J'avais à cœur d'y figurer » », sur cyclismactu.net, (consulté le 5 juin 2011)
  12. « Tour d’Autriche #4 : Geniez s’impose en solitaire », sur velochrono.fr, (consulté le 6 juillet 2011)
  13. Nicolas Le Cheviller, « Geniez : « J’aurai appris à me connaître » », sur velochrono.fr, (consulté le 15 septembre 2011)
  14. Patrick Louis, « Critérium international. Evans tranquille, Fédrigo habile, Geniez agile... », sur ladepeche.fr, (consulté le 10 avril 2012)
  15. « Vuelta. Alexandre Geniez au départ avant de quitter l'équipe Argos », sur ouest-france.fr, (consulté le 25 décembre 2012)
  16. « Geniez signe pour 2 ans chez FDJ-BigMat », sur cyclismactu.net, (consulté le 4 septembre 2012)
  17. « Alexandre Geniez : « La bonne fatigue » », sur ladepeche.fr,
  18. « L'étape-reine pour Geniez », sur lequipe.fr,
  19. Renaud Breban, « La FDJ.fr dévoile sa sélection pour le CLM », sur cyclismactu.net,
  20. Alexandre Philippon, « Doublé et revanche pour OPQS », sur velochrono.fr,
  21. « Avec Barguil, sans Gallopin », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  22. a et b Nicolas Le Cheviller, « Geniez : « Un top 10, ce n’est pas rien » », sur velochrono.fr,
  23. a, b et c (en) « Geniez shows Giro form in Denain », sur cyclingquotes.com,
  24. a, b et c Jean-Luc Gatellier, « Quand le trèfle reverdit », L'Équipe,‎ , p. 7
  25. « Tro Bro Leon : Alexandre Geniez (FDJ) s'impose au sprint », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  26. Thomas Fiolet, « La FDJ ne répond qu’à moitié présente », sur chroniqueduvelo.fr,
  27. Xavier Richard, « Premier dans l’Alpe d’Huez, Alexandre Geniez a mis Pinot sur orbite », sur francetvsport.fr,
  28. a et b Benoît Laurenti, « Route - FDJ, toute la pression sur Thibaut Pinot ? », sur cyclismactu.net,
  29. M. M., « Méditerranéenne : vingt ans d'attente », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  30. « Giro 2016 : Alexandre Geniez (FDJ) chute et jette l'éponge », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  31. « Alexandre Geniez (FDJ) forfait pour le Tour de France », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  32. « Alexandre Geniez (FDJ) remporte la troisième étape », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  33. « Julian Alaphilippe sera le leader de l'équipe de France à Plumelec », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  34. J.-L. G., « Alexandre Geniez quitte la FDJ pour AG2R La Mondiale », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  35. « Alexandre Geniez », sur equipecyclistefdj.fr (consulté le 2 octobre 2014)
  36. « Classement Mondial UCI 2009 », sur uci.ch, UCI, (consulté le 24 mars 2012)
  37. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)
  38. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 1er novembre 2014)
  39. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2014)
  40. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 5 octobre 2015)
  41. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 2 octobre 2016)
  42. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 11 janvier 2015)
  43. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)
  44. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 31 décembre 2014)
  45. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 31 décembre 2014)
  46. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 11 février 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :