Albert Salon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Salon.

Albert Salon (né en 1935) est un diplomate français.

Il est engagé dans la défense de la francophonie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Albert Salon naît le à Auxerre, dans l'Yonne[1].

Après avoir fait ses classes au lycée Jacques-Amyot d'Auxerre, il obtient un diplôme d'études supérieures, puis l'agrégation d'allemand[2]. Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris (section Service public, promotion 1961[3]), il est élève de l'École nationale d'administration dans la promotion Blaise-Pascal (1964)[1].

En 1981, il soutient un doctorat d'État ès lettres à l'université Paris-Sorbonne avec une thèse intitulée L'Action culturelle de la France dans le monde : analyse critique.

Carrière[modifier | modifier le code]

D'abord instituteur dans une commune rurale[4], il entre après l'ENA comme administrateur civil au ministère de l'Éducation nationale ; il est ensuite conseiller culturel et scientifique à Camberra (1967), membre du cabinet du secrétaire d'État aux Universités (1975), chef de la mission de coopération française à Maurice (1982), conseiller scientifique et de coopération à Québec (1986), sous-directeur du Développement au ministère de la Coopération (1991), et enfin ambassadeur de France à la Jamaïque (1999)[1].

Activités militantes[modifier | modifier le code]

Il anime plusieurs associations. Il est administrateur d'Amitiés francophones de France-Wallonie-Bruxelles et du cercle Richelieu-Senghor de Paris. Depuis 1979, il est membre des Amitiés acadiennes ; il participe aussi à Défense de la langue française et à l'Association France-Maurice.

En 1992, il cofonde Avenir de la langue française avec Dominique Noguez et Dominique Gallet. Il en est le président depuis 2003.

En 2001, il est le fondateur et le président du Forum francophone international-France (FFI-France). Il préside la commission Langue française et francophonie du Forum pour la France.

Radio[modifier | modifier le code]

En 2006, il succède à Jacques Lacant à la direction de l'émission Le Français en partage un lundi toutes les quatre semaines sur Radio Courtoisie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Politique culturelle de la République fédérale d'Allemagne à l'étranger, Paris, La Documentation française, coll. « Notes et Études documentaires » (no 3 664), , 44 p.
  • Vocabulaire critique des relations culturelles internationales, dans les domaines culturel, scientifique et de la coopération technique : avec index des traductions en allemand et en anglais, Paris, La Maison du dictionnaire, , 175 p. (ISBN 2-85608-005-7, notice BnF no FRBNF34593972)
  • L'Action culturelle de la France dans le monde (thèse de doctorat d'État en lettres remaniée), Paris, Nathan, coll. « Francophonie », , 158 p. (ISBN 2-09-163201-5, notice BnF no FRBNF34761020)
  • Atlas historique de la langue française, Paris, Bordas,
  • Avec Michel Guillou et Serge Arnaud, Les Défis de la francophonie : pour une mondialisation humaniste, Chevilly-Larue, Alpharès, coll. « Planète francophone », , 259 p. (ISBN 2-84839-000-X, notice BnF no FRBNF38962662)
  • Avec Alfred Gilder, Alerte francophone : plaidoyer et moyens d'actions pour les générations futures, Paris, Arnaud Franel, , 320 p. (ISBN 2-89603-003-4, notice BnF no FRBNF40776131)
  • Colas colo, Colas colère : un enfant de France contre les empires, Paris, L'Harmattan, coll. « Rue des écoles », , 293 p. (ISBN 2-296-03110-2, notice BnF no FRBNF41028082)
  • France, Québec, Wallonie, même combat ! : libérons-nous tous de l'empire américain et retrouvons ensemble notre monde humain ! (préf. Nicolas Dupont-Aignan), Paris, L'Harmattan, , 196 p. (ISBN 978-2-296-04956-7, notice BnF no FRBNF41212991, SUDOC 125109326)
  • Une volonté française : je me souviens et je projette (préf. Claude Hagège), Paris, Glyphe, , 283 p. (ISBN 978-2-35815-080-4, notice BnF no FRBNF42703821)

Chapitre[modifier | modifier le code]

  • « La communauté francophone : médiation ou marginalisation ? Quelle jeunesse pour la cinquantaine ? », dans coll., Quelle francophonie pour le XXIe siècle ?, Paris, Karthala, (ISBN 2-86537-742-3, lire en ligne), p. 87-167

Préface[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Albert Salon a été nommé ambassadeur à la Jamaïque », sur lemonde.fr, .
  2. Hubert Besson, « Albert Salon : « La langue française est maltraitée », sur lyonne.fr, .
  3. « Albert Salon », sur sciences-po.asso.fr.
  4. « Albert Salon », sur editions-glyphe.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]