Jacques Lacant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une personnalité française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

 Ne doit pas être confondu avec Jacques Lacan.
Jacques Lacant
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
Nationalité
Formation
Activité

Jacques Lacant, né le et mort le , était un animateur de radio et professeur de littérature comparée français, spécialiste de la littérature du XVIIIe siècle et germaniste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lacant suit ses études à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm. Il obtient son agrégation en allemand ainsi qu'un doctorat en lettres. Il a notamment publié en 1975 sa thèse universitaire Marivaux en Allemagne : reflets de son théâtre dans le miroir allemand, en plusieurs tomes (Éditions Klincksieck). Il a traduit avec L.M. Schmidt Franz Liszt : Correspondance R.W. - F.L., coll. les Classiques allemands, Gallimard, Paris, 1975. On lui doit aussi « Du Jeu de l’amour et du hasard aux Affinités électives », Langue, littérature du XVIIe et du XVIIIe siècle : mélanges offerts à M. le Professeur Frédéric Deloffre, Paris, Soc. d’Édition d’Enseignement Supérieur, 1990, p. 655-66. Il a enseigné en Allemagne (1945-1960), a été maître-assistant en Sorbonne, maître de conférences puis professeur de lettres à l'université Paris X - Nanterre, enfin professeur émérite à partir de 1984.

Durant les mois qui ont suivi la Libération de Paris, il avait été chargé avec Henri Jourdan, par ce qu'on nommait alors la Radiodiffusion de la nation française, d'émissions quotidiennes en direct vers l'Allemagne et l'Autriche ; une émission de combat, en allemand, et pendant trois quarts d'heure chaque soir, dimanche comme semaine. Plus tard, il eut l'occasion de s'adresser à un auditoire allemand sur un ton plus pacifique, en participant à des émissions sur la culture française, quand il dirigeait, dans les années 1950, l'Institut français de Cologne. Revenu en France et dans le sein de l'alma mater, c'est pour le compte de Radio-Nanterre qu'il vint devant les micros de l'Office de radiodiffusion télévision française parler des grands thèmes de la littérature générale : le mythe de don Juan, l'idée de progrès en Europe au XVIIIe siècle etc.

Chroniqueur culturel au Figaro, il a également dirigé une émission intitulée Langue française, joyau de notre patrimoine, diffusée un lundi sur quatre, ensuite un lundi sur deux, sur les ondes de Radio Courtoisie, de la fondation de celle-ci en 1987 jusqu'à la veille de sa mort, en 2002. Assisté puis remplacé par Brigitte Level, il a commencé par retracer l'histoire des dictionnaires, puis donné pendant quinze ans des leçons sur le bon usage (les règles de la grammaire, les subtilités de la syntaxe, l'emploi judicieux du vocabulaire, l'origine des locutions, la prononciation), entretenu la chronique du front mené par les différents comités, associations ou académies de défense de la langue française et dénoncé ceux des Français qui, dans les milieux notamment politique, financier, publicitaire accélérent ou fomentent le déclin de la langue en France et dans le monde. La conception de l'émission découlait des vœux de ses auditeurs au moins autant que du sien. Le désir de bien s'exprimer, de respecter l'orthographe, de prendre les mots dans leur signification véritable, de connaître leur origine et le cheminement de leur sens, de dénoncer la prolifération des anglicismes, était très vivace dans l'esprit de Jacques Lacant, qui jouissait d'une réputation de classicisme. Il fut lui-même vice-président de l'association Défense de la langue française et lauréat du Prix Daudet, devenu Prix Jean Ferré après le décès de ce dernier, qui est un prix littéraire français décerné chaque année par Radio Courtoisie pour récompenser la personnalité française ou francophone ayant le mieux servi la langue française durant les trois dernières années.

Liens externes[modifier | modifier le code]