Albert Bessis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bessis.
Albert Bessis
Albert Bessis.jpg
Portrait d'Albert Bessis en 1956
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
TunisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Albert Bessis (arabe : ألبير بسيس), né le 6 janvier 1885 à Carthage et mort le 25 septembre 1972 à Tunis, est un homme politique tunisien.

Né dans une famille juive, il étudie au lycée Carnot de Tunis puis poursuit des études de droit à Paris.

Entré en politique, il siège à la section tunisienne du Grand Conseil entre 1934 et 1952. Bâtonnier de l'Ordre des avocats, il participe à l'assemblée des Quarante qui rejette les réformes proposées par le résident général Jean de Hauteclocque. Une fois l'autonomie interne accordée à la Tunisie, Bessis entre le 18 septembre 1955 au gouvernement de Tahar Ben Ammar comme ministre de l'Urbanisme[1]. Remplacé par André Barouch le 15 avril 1956, il est élu à l'Assemblée nationale et y siège jusqu'à son retrait en 1969.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Périllier, La conquête de l’indépendance tunisienne, éd. Robert Laffont, Paris, 1979, p. 286

Lien externe[modifier | modifier le code]