Achaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Achaz
Achaz, d'après le Promptuarii Iconum Insigniorum (1553)
Achaz, d'après le Promptuarii Iconum Insigniorum (1553)
Titre
Roi de Juda
-732-716[1]
Prédécesseur Jotham, son père
Successeur Ézéchias, son fils
Biographie
Dynastie Maison de David
Père Jotham
Enfant(s) Ézéchias
Entourage Prophètes : Michée, Isaïe
Résidence Palais royal de Jérusalem
Roi d'Israël contemporain : Peqah, Osée

Achaz (hébreu אָחָז (ʼāḥāz) ; grec ancien Ἄχαζ (Akhaz); latin : Achaz ; une abréviation de Joachaz « Yahvé tient ») est un roi de Juda du VIIIe siècle av. J.-C. (environ 737 à 723 av. J.-C.). Fils et successeur de Jotham, il est l'un des rois mentionnés dans la généalogie de Jésus dans l'Évangile de Matthieu. Le seizième chapitre du deuxième livre des Rois et le vingt-huitième du deuxième livre des Chroniques lui sont consacrés. Il fut un contemporain du prophète Michée.

Biographie[modifier | modifier le code]

le contexte[modifier | modifier le code]

Achaz devient roi à seulement 20 ans vers -736. Son règne est marqué par des transitions importantes. L'affaiblissement des grandes puissances, les empires hittites et égyptiens, avait permis l'autonomie des petits royaumes tels que Juda et Israël depuis deux siècles. De plus les richesse s'accumulaient depuis un siècle du fait de l’essor du commerce. Cet équilibre va être rompu par l'expansion d'une nouvelle puissance, l'Assyrie.

Par ailleurs,c'est sous son règne qu'est mentionné pour la première fois le cadran solaire.

La guerre syro-ephraïmique[modifier | modifier le code]

Dans un contexte d’expansion de l'empire assyrien, les petits royaumes de Palestine se sentent de plus en plus menacés. Le conquérant est particulièrement entreprenant et il s'installe par un procédé simple : menace d'invasion, exigence d'un tribu, puis lorsque le royaume est asphyxié, invasion suivie de déportation pour éviter les rébellions et pour unifier l'empire.

Face à ce géant venant du nord, les royaumes de Samarie et de Damas, décident de s'allier pour résister. Mais ils doivent auparavant s'allier au royaume de Jérusalem afin d'alléger leurs défenses au sud. Vers -735, alors qu'il n'est roi que depuis peu, Achaz, refuse la proposition d'alliance ce qui lui vaut l'animosité de ses deux voisins. Peqah, roi d'Israël et Razin, roi d'Aram-Damas, attaquent donc en premier Achaz pour assurer leurs arrières en plaçant un nouveau roi à Jérusalem. Achaz se voit donc obligé de faire appel à à Teglath-Phalasar III, roi d'Assyrie, auquel il donne tout l'or du temple de Salomon pour obtenir son secours. Il apparaît sous le nom de « Jehoahaz » (Ia-ú-ḫa-zi) dans les annales de Teglath-Phalasar[2].

La chute du royaume d'Israël[modifier | modifier le code]

En -722, Samarie, capitale d'Israël, est prise par l'Assyrie. Suite à cette invasion, des réfugiés arrivent en grand nombre dans le royaume de Juda. Par ailleurs, les voisins sont déportés et de nouveaux peuples sont installé à leur place ce qui modifie grandement le contexte de la région.

Sources bibliques[modifier | modifier le code]

Achaz est connu dans la Bible pour son impiété.

Dans le deuxième livre des Rois[modifier | modifier le code]

Achaz devient roi à 20 ans, durant la 17ème année du règne de Peqah, roi d'Israël[3]. Il meurt après 16 à 18 années de regne[4] et est enseveli à Jérusalem auprès de ses pères.

Dans le deuxième livre des Chroniques[modifier | modifier le code]

Achaz devient roi à 20 ans, et son règne dura 16 années[5]. Il est enseveli à Jérusalem auprès de ses pères.

Dans le livre d'Isaïe[modifier | modifier le code]

Le livre d'Isaïe étant de style prophétique, il ne place pas le règne d'Achaz de manière chronologique. Néanmoins, dans l'introduction du livre, l'auteur se place sous les règnes successifs des rois de Juda : Ozias, Jotham, Achaz et Ezéchias[6]. Un grand nombre d'oracles du prophète se situent sous son règne.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Thiele. Comme de nombreuses dates concernant les personnages bibliques de cette époque, celles-ci sont approximatives, et peuvent faire l'objet de débats entre exégètes. Cf. Rois de Juda
  2. James B. Pritchard (dir.), Ancient Near Eastern Texts relating to the Old Testament, Princeton University Press,‎ , 3e éd. p. 282
  3. deuxième livre des rois, chapitre 16
  4. deuxième livre des rois, Chap 17 et 18, (Osée, roi d'Israël, devient roi dans sa 15ème année et Ezéchias, fils d'Achaz devient roi la 3ème année d'Osée, à la mort de son père Achaz : 15 + 3 = 18) p.
  5. deuxième livre des chroniques, Chapitre 28
  6. Livre d'Isaïe, chapitre 1, verset 1

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Voir aussi[modifier | modifier le code]