Ochozias (Israël)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ochozias.
Ochozias
Ochozias, d'après le Promptuarii Iconum Insigniorum (1553)
Ochozias, d'après le Promptuarii Iconum Insigniorum (1553)
Titre
Roi d'Israël
-853-852[1]
Prédécesseur Achab, son père
Successeur Joram, son frère cadet
Biographie
Dynastie Maison d'Omri
Date de décès
Nature du décès Chute mortelle
Père Achab
Mère Jézabel
Fratrie Joram
Athalie
Religion Culte de Baal, de Belzébuth et d'Astarté
Résidence Palais royal de Samarie
Roi de Juda contemporain : Josaphat

Ochozias ou Achazia (אחזיהו המלך), fils d’Achab et de Jézabel, fut roi d’Israël pendant 2 ans au milieu du IXe siècle av. J.-C..

Présentation[modifier | modifier le code]

Dans le deuxième livre des Rois (1R 22,51 - 2R 1), Ochozias rend un culte à Baal, comme l’ont fait ses parents. Il négocie avec Josaphat, roi de Juda, au sujet de navires devant permettre d’atteindre Tarsis.

Étant tombé du balcon de son palais, Ochozias fait consulter Belzébuth, le dieu vénéré dans la ville philistine d'Éqron, pour savoir s'il guérira ; Dieu envoie alors Elie informer celui-ci qu'il ne se relèvera pas de son lit pour avoir adoré un dieu païen. Ochozias envoie alors à deux reprises un groupe de soldats pour se saisir d'Elie et par deux fois, Dieu les fait périr. A la troisième fois, Dieu épargne les soldats qui s'en retournent et confirment au roi Ochozias la sentence prononcée par Elie à son encontre. Ochozias meurt et son frère Joram lui succède.

Ochozias régna de -850 à -849 selon William F. Albright ou de -853 à -852 selon Edwin R. Thiele. C’est probablement durant son règne, que Mesha, roi de Moab, se révolta contre Israël[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Thiele. Comme de nombreuses dates concernant les personnages bibliques de cette époque, celles-ci sont approximatives, et peuvent faire l'objet de débats entre exégètes. Cf. Rois de Juda
  2. Voir 2R 1, 2R 3,5, et la stèle de Mesha

Voir aussi[modifier | modifier le code]