Abbaye de la Valroy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abbaye de la Valroy
image de l'abbaye
Ruines du moulin de l'ancienne abbaye

Nom local Valroye
Val-Roy
Diocèse Archidiocèse de Reims
Patronage Notre-Dame
Numéro d'ordre (selon Janauschek) CCC (300)[1]
Fondation 1147 ou
15 février 1150
Dissolution 1791
Abbaye-mère Abbaye Notre-Dame d'Igny
Lignée de Abbaye de Clairvaux
Abbayes-filles Aucune
Congrégation Cisterciens (1147-1791)
Période ou style

Coordonnées 49° 34′ 40″ nord, 4° 05′ 07″ est[2]
Pays Drapeau de la France France
Province Comté de Champagne
Région Champagne-Ardenne
Département Ardennes
Commune Saint-Quentin-le-Petit

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye de la Valroy

Géolocalisation sur la carte : Champagne-Ardenne

(Voir situation sur carte : Champagne-Ardenne)
Abbaye de la Valroy

Géolocalisation sur la carte : Ardennes

(Voir situation sur carte : Ardennes)
Abbaye de la Valroy

L’abbaye de la Valroy est une ancienne abbaye cistercienne située sur l'actuelle commune de Saint-Quentin-le-Petit, dans les Ardennes. Elle fut fondée au XIIe siècle par les moines de l’abbaye Notre-Dame d'Igny et détruite à la Révolution.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'abbaye est fondée en 1147[3], 1148[4] ou 1150[2],[5] ; sa fondation est le fait du comte de Roucy, Hugues Ier.

Le premier abbé de la Valroy se nomme Adam et vient, suivant la tradition cistercienne, avec douze moines[6].

L'abbaye tombe en commende en 1580. Le premier abbé commendataire en est Charles de Roucy ; il rebâtit l'église abbatiale. À la fin du XVIIIe siècle, l'abbé commendataire fait rebâtir l'abbaye mais en détruisant cette dernière abbatiale[6].

L'abbaye est fermée à la Révolution et vendue comme bien national, puis détruite.

Les fondations en sont redécouvertes durant la Première Guerre mondiale, à la suite d'un bombardement qui les met en évidence.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (la) Leopold Janauschek, Originum Cisterciensium : in quo, praemissis congregationum domiciliis adjectisque tabulis chronologico-genealogicis, veterum abbatiarum a monachis habitatarum fundationes ad fidem antiquissimorum fontium primus descripsit, t. I, Vienne, , 491 p. (lire en ligne), p. 210.
  2. a et b « Valroy, la », sur http://www.cistercensi.info, Ordre cistercien (consulté le 18 novembre 2013).
  3. Armand Lahure 1920, « Fondation de l'abbaye de la Valroy » (1147), p. 1.
  4. « Abbaye de la Val-Roi. Saint-Quentin-le-Petit, Ardennes », sur http://data.bnf.fr/, BNF (consulté le 18 novembre 2013).
  5. Marie-Anselme Dimier, Clarté, paix et joie : Les beaux noms des monastères de Cîteaux en France, Lyon, Éditions de l'Abeille, , 64 p. (lire en ligne), p. 42.
  6. a et b Nicolas Le Long, Histoire ecclésiastique et civile du diocèse de Laon : et de tout le pays contenu entre l'Oise et la Meuse, l'Aisne et la Sambre, Seneuze, , 643 p. (lire en ligne), p. 264.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]