Glen Davis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Glen Davis Portail du basket-ball
Glen Davis Washington at Orlando 055.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Ronald Glen Davis
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (29 ans)
Bâton-Rouge, Louisiane
Taille 2,06 m (6 9)
Poids 131 kg (288 lb)
Surnom Big Baby
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Clippers de Los Angeles
Numéro 0
Poste Ailier fort
Carrière universitaire ou amateur
2005-2007 Tigers de LSU
Draft NBA
Année 2007
Position 35e
Franchise SuperSonics de Seattle
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014
2014-2015
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Magic d'Orlando
Magic d'Orlando
Magic d'Orlando
Clippers de Los Angeles
Clippers de Los Angeles
04,5
07,0
06,3
11,7
09,3
15,1
12,1
04,2
-

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Ronald Glen Davis, né le à Bâton-Rouge en Louisiane, est un basketteur professionnel américain évoluant aux postes d'ailier fort et de pivot. Davis est un bon shooteur proche du panier comme à mi-distance.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Glen Davis effectue ses années universitaires à l'Université d'État de Louisiane, évoluant pour l'équipe de basket-ball des LSU Tigers. Il termine sa saison cinquième meilleur marqueur de points de Southeastern Conference (SEC) avec 13,5 points de moyenne, et deuxième meilleur rebondeur avec 8,8 rebonds. Il réalise dix double-doubles. Il fixe son record de points à 28 unités et est nommé recrue de l'année en SEC par les entraîneurs du championnat.

Davis reçoit des récompenses journalistiques lors de sa deuxième année universitaire. Il est sélectionné dans la Second Team All-America par The Sporting News et de la troisième équipe par The Associated Press. Glen Davis est élu joueur de l'année de SEC. Il est le cinquième joueur à mener en points et aux rebonds le championnat depuis Shaquille O'Neal en 1991. En demi-finale du tournoi SEC, il réalise 28 points contre Vanderbilt. Son équipe opposée à Iona au premier tour du tournoi NCAA, Glen Davis s'illustre à nouveau en enregistrant 22 points, 13 rebonds et 6 contres.

Lors de sa dernière année universitaire avec 17,7 points et 10,4 rebonds en 29 rencontres pour les Tigers. Il mène le championnat aux rebonds et est le troisième meilleur marqueur. Davis réussit 15 double-doubles, notamment une performance de 27 points et 10 rebonds contre Mississippi. Il enregistre 24 points et 17 rebonds contre Alabama, 18 rebonds et ajoute 19 points contre Arkansas et à nouveau 25 points et 15 rebonds contre Tennessee au premier tour du tournoi NEC. Glen Davis est nommé dans la First Team All-SEC.

Glen Davis termine sa carrière universitaire avec 1 587 points, dixième meilleur marqueur de LSU, sixième meilleur rebondeur avec 916 ballons pris et troisième en termes de contres avec 110 réalisations.

Carrière en NBA[modifier | modifier le code]

Celtics de Boston (2007-2011)[modifier | modifier le code]

Glen Davis en 2008.

Il est drafté en 2007 par les SuperSonics de Seattle, mais faisant partie de l'échange qui envoie Ray Allen de Seattle à Boston, il signe aux Celtics de Boston.

Glen Davis effectue ses débuts en NBA lors de la saison 2007-2008 des Celtics de Boston. Le , Davis commence pour la première fois une rencontre dans le championnat lors d'une victoire 90 à 78 contre Sacramento au TD Garden. Il passe près du double-double en inscrivant 16 points et attrapant 9 rebonds[1]. Le 5 janvier à Détroit, Davis termine meilleur marqueur des Celtics pour la première fois de sa carrière avec 20 points, c'est la première fois de la saison que ce n'est pas un des membres du Big Three qui termine meilleur marqueur[1]. Il participe à la rotation dans les playoffs, ayant un rôle mineur dans le succès du club. Sa saison rookie se conclut donc par le dix-septième titre NBA de l'histoire des Celtics.

Glen Davis obtient plus de temps de jeu lors de sa deuxième saison à Boston. Avec en moyenne de 21,5 minutes, il inscrit 7 points par rencontre. Davis commence même 16 matchs dans le cinq majeur des Celtics. De retour d'une entorse à la cheville droite, il bat son record de points en NBA avec 24 points contre Memphis le .

Davis rate les 27 premiers matchs de la saison 2009-2010 à cause d'une blessure à son pouce droit. Son temps de jeu diminue, ce qui ne l'empêche pas de marquer le 1 000e point de sa carrière contre New York le . En playoffs, Glen Davis est présent voire décisif lorsqu'il inscrit 23 points contre Miami lors de la deuxième rencontre du premier tour. Il se montre à nouveau en finales NBA en inscrivant 18 points lors du match 4.

Pour la saison 2010-2011, Davis voit son temps de jeu encore une fois augmenter à près de 30 minutes par match. Cela lui permet de passer pour la première fois la barre des 10 points et 5 rebonds de moyenne.

Magic d'Orlando (2011-Fév.2014)[modifier | modifier le code]

Lors de l'intersaison 2011, Davis est transféré à Orlando contre Brandon Bass[2]. Il finira la saison avec des moyennes de 9.3 points et 5.4 rebonds.

Le 20 février 2014, il est coupé par le Magic[3]et intéresse de nombreuses équipes prétendantes au titre comme les Clippers, les Nets[4], les Spurs, les Warriors, le Heat[5] et les Bulls[6].

Clippers de Los Angeles (Fév.2014-présent)[modifier | modifier le code]

Le 23 février 2014, il signe avec les Clippers de Los Angeles[7]. Le lendemain, il assiste au match des Clippers contre les Pelicans de La Nouvelle-Orléans[8]. En civil lors de ce match, il en profite pour discuter avec ses nouveaux coéquipiers et se satisfait de retrouver un rôle de remplaçant[9].

Records NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Glen Davis, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[10] :

Glen Davis en avril 2011.
Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 33 @ Sixers de Philadelphie 26 Bulls de Chicago
Paniers marqués 15 @ 76ers de Philadelphie 3 décembre 2013 12 Bulls de Chicago 20 avril 2009
Paniers tentés 25 Nuggets de Denver 21 Bulls de Chicago 20 avril 2009
Paniers à 3 points réussis 1 10 fois
Paniers à 3 points tentés 3 Bulls de Chicago 1 5 fois
Lancers francs réussis 10 Kings de Sacramento 9 Heat de Miami
Lancers francs tentés 12 Nuggets de Denver 11 Heat de Miami 20 avril 2010
Rebonds offensifs 9 Nuggets de Denver 7 @ Pacers d'Indiana
Rebonds défensifs 12 @ Lakers de Los Angeles 8 2 fois
Rebonds totaux 16 2 fois 13 @ Pacers de l'Indiana
Passes décisives 8 @ Raptors de Toronto 6 @ Bulls de Chicago
Interceptions 4 6 fois 6 @ Bulls de Chicago 23 avril 2009
Contres 3 3 fois 3 2 fois
Balles perdues 7 @ Bucks de Milwaukee 4 @ Bulls de Chicago
Minutes jouées 50 @ 76ers de Philadelphie 3 décembre 2013 53 @ Bulls de Chicago 30 avril 2009

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) The Boston Globe, Banner 17: Boston Celtics Return to Glory in a Magical Championship Season, Triumph Books, 2008, p. 126 et 127, « 2007-2008 Regular season », (ISBN 978-1-60078-180-3).
  2. basketusa.com, « Big Baby » transféré à Orlando !,‎ (consulté le 14 octobre 2012)
  3. « Glen Davis trouve un accord pour être coupé, direction les Clippers ? », sur nba.com,‎
  4. Fabrice Auclert, « Les Clippers et les Nets s’arrachent Glen Davis », sur basketusa.com,‎
  5. Fabrice Auclert, « Libéré par Orlando, Glen Davis intéresse San Antonio et Miami », sur basketusa.com,‎
  6. Dimitri Kucharczyk, « Chicago également intéressé par Glen Davis », sur basketusa.com,‎
  7. Fabrice Auclert, « Glen Davis a choisi les Clippers », sur basketusa.com,‎
  8. Arnaud Gelb, « Glen Davis avec les Clippers pour affronter les Pelicans », sur basketusa.com,‎
  9. Emmanuel Laurin, « LA Clippers : Glen Davis content de retrouver un rôle de remplaçant », sur basketusa.com,‎
  10. (en) « Glen Davis : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 8 janvier 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :