1397 en santé et médecine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
1394 1395 1396  1397  1398 1399 1400
Décennies :
1360 1370 1380  1390  1400 1410 1420
Siècles :
XIIIe siècle  XIVe siècle  XVe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Santé et médecine
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Chronologie de la santé et de la médecine

Événements[modifier | modifier le code]

  • Venise « décide de faire hisser à bord des bateaux en quarantaine un drapeau jaune[1] », dont la couleur est encore aujourd'hui dominante dans les pavillons du signal maritime « Q-L » (« Québec-Lima »), qui signifie : « Je suis en quarantaine ».
  • Un médecin est engagé par les édiles de Marseille pour « soigner pendant un an les citoyens » de la commune, contre des honoraires de quarante florins[2].
  • Fondation à Valence en Espagne d'un hôpital destiné aux pèlerins, par testament du pharmacien Pedro Conill[3],[4].
  • Fondation à Morieux, par Jean de Bretagne, d'un hôpital ou d'une maladrerie consacrée à la Sainte-Trinité[5].
  • Un hôpital de Saint-Vaubourg est attesté à Rouen à l'emplacement d'une ancienne commanderie hospitalière[6].
  • 1396-1397 : création d'un hôpital à Strasbourg, futur hôpital des bourgeois, puis hôpital civil[7],[8].
  • Avant 1397 : premières fondations hospitalières laïques à Kassa, et peut-être à Pécs, en Hongrie[9].

Naissance[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

  • Dieu-lo-Crescas Roget (date de naissance inconnue), « médecin juif, à Marseille depuis 1387 ; ses enfants ont eu pour tuteur son coreligionnaire et confrère David Gerondin[10],[11] ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. Alessandro Giraudo (préf. Jean-Marc Daniel), Quand le fer coûtait plus cher que l'or : Soixante histoires pour comprendre l'économie mondiale, Arthème Fayard, (ISBN 978-2-213-68540-3, lire en ligne).
  2. Yves Baille, Les Origines de l'assistance publique. 1 : « Les Hospices et hôpitaux : Œuvres de charité (des origines au XVIe siècle », Association des amis du patrimoine médical de Marseille, (lire en ligne), p. 2.
  3. Pedro Vernia, « La Pharmacie hospitalière à Valence : Aux XIIIe, XIVe et XVe siècles », Revue d'histoire de la pharmacie, vol. 84, no 312 « Actes du XXXIIe congrès international d'histoire de la pharmacie (Paris, 25-29 septembre 1995) »,‎ , p. 42 (lire en ligne).
  4. (es) Fernando Martos Navarro et al., Diplomados en enfermería/ATS del Consorcio Hospital General Universitado de Valencia (CHGUV), vol. 1, Séville, Editorial MAD, S. L., (ISBN 978-84-665-4056-8, lire en ligne).
  5. « Morieux : Son histoire », sur le site de la commune de Morieux, 5 janvier 2017 (lire en ligne).
  6. Yannick Marec (dir) (préf. Michel Lagrave), Les Hôpitaux de Rouen du Moyen Âge à nos jours : Dix siècles de protection sociale, éditions PTC, , 178 p. (ISBN 978-2-35038-004-9, lire en ligne), chap. 1 : « Les Établissements hospitaliers rouennais du Moyen Âge à la fin du XVIIIe siècle », p. 14.
  7. Jean-Frédéric Hermann, Notices historiques, statistiques et littéraires sur la ville de Strasbourg, t. 1, Strasbourg, F. G. Levrault, , 396 p. (lire en ligne), p. 290.
  8. Frédérique Roussel, « Viaropa à l'Est, du nouveau », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 28 mars 2017).
  9. Marie-Madeleine de Cevins, « Assistance et charité en Hongrie médiévale (fin du XIIIe-début du XVIe siècle », dans Philippe Haudrère (dir.), Pour une histoire sociale des villes : Mélanges offerts à Jacques Maillard, Presses universitaires de Rennes, (lire en ligne), § 44.
  10. Ernest Wickersheimer, Dictionnaire biographique des médecins en France au Moyen Âge, Droz, coll. « Hautes études médiévales et modernes » (no 34) (lire en ligne), p. 118.
  11. Louis Barthélemy, Les Médecins à Marseille avant et pendant le Moyen Âge, Marseille, typ. et lith. Barlatier-Feissat père et fils, , 38 p. (lire en ligne), p. 26.