408 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis -408)
Aller à : navigation, rechercher

Cette page concerne l'année 408 av. J.-C. du calendrier julien proleptique.

Événements[modifier | modifier le code]

  • Juin[1] : Alcibiade, nommé général, rentre triomphalement à Athènes où on lui confie une flotte. Il obtient les pleins pouvoirs[2].
  • 21 juillet[1] : trois ambassades spartiates dirigées par Endios, l'ami d'Alcibiade, sont envoyées à Athènes, après le 21 juillet pour négocier la paix. Elles échouent[3].
  • Automne[5],[1] : Lysandre nommé navarque de Sparte, rencontre à Sardes Cyrus le Jeune, fils cadet de Darius II, qui vient d'être nommé satrape de Lydie, de Phrygie et de Cappadoce. Il accroît lui-même l’aide qu’il apporte à Sparte de la part du roi, ce qui permet à Lysandre d’augmenter la solde de ses matelots et de débaucher les équipages ennemis, moins biens payés.
    • Cyrus le Jeune a reçu le titre de « Caranos », qui lui donne le commandement des armées perses d'Asie Mineure. Il adopte une politique de rapprochement avec les Spartiates et particulièrement Lysandre, au détriment d'Athènes. Cyrus le Jeune entre rapidement en conflit avec Tissapherne, qui ne conserve que les villes de la côte[6]. L'ambassade athénienne bloquée à Gordion est retenue pendant trois ans par le satrape Pharnabaze sur ordre de Cyrus[7].
  • Hiver 408-407 av. J.-C. : le stratège syracusain Hermocrate se rend à Himère, rassemble les ossements des morts syracusains que Dioclès avait abandonnés sans sépulture, et les emmène à Syracuse. Dioclès est exilé, mais le peuple refuse de laisser entrer Hermocrate, soupçonné d’aspirer à la tyrannie. Il tente de s’emparer de nuit de la ville, mais le peuple en arme le massacre avec ses partisans. Les survivants, excepté Denys, sont condamnés à mort[8].
  • À Rome, consulat de tribuns consulaires (Trib. Mil. Cons. Pot.) élus sous la pression populaire. Caius Iulius Iullus, Publius Cornelius Cossus, Caius Servilius Ahala. Des tribuns militaires à pouvoir consulaire sont élus chaque année pendant 15 ans. Publius Cornelius Cossus est nommé dictateur pour mener une campagne contre Antium, qui s’est révoltée avec l’aide des Volsques[9].

Naissances en 408 av. J.-C.[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Selon Diodore de Sicile ; année 407 av. J.-C. selon Xénophon
  2. a, b et c Evelyn Shirley Shuckburgh, A Short History of the Greeks from the Earliest Times to B.c. 146, CUP Archive, (présentation en ligne)
  3. Édouard Delebecque, Euripide et la guerre du Péloponnèse, Paris, Klincksieck, (présentation en ligne)
  4. Archetypal images in Greek religion : Eleusis, vol. 4, Princeton University Press, (ISBN 9780691019154, présentation en ligne)
  5. remacle.org
  6. Theodor Nöldeke, Études historiques sur la Perse ancienne, E. Leroux, (présentation en ligne)
  7. Philippe Le Bas, Asie Mineure depuis les temps les plus anciens jusqu’à la bataille d'Ancyre, en 1402, Firmin Didot Frères, fils et Cie, (présentation en ligne)
  8. Rico Christian, Sicile antique : Pyrrhus en Occident, Presses Univ. du Mirail, (ISBN 9782810700417, présentation en ligne)
  9. John Drinkwater, Timothy Venning, Chronology of the Roman Empire, Continuum International Publishing Group, (ISBN 9781441154781, présentation en ligne)
  10. Philosophie antique : Présocratiques, vol. 7, Presses Univ. Septentrion, (ISBN 9782859399849, présentation en ligne)
  11. Joan Busquets, Logique et langage : Apports de la philosophie médiévale, Presses Univ de Bordeaux, (ISBN 9782867813900, présentation en ligne)
  12. Dominique Bertrand, Le Théâtre, Éditions Bréal, (ISBN 9782749521220, présentation en ligne)
  13. Mémoires de l'Académie des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse, vol. 6, Jean-Mathieu Douladoure, (présentation en ligne)
  14. Marie Luce Honeste, Roger Sauter, Animots : Études littéraires et lexicales, Université de Saint-Étienne, (ISBN 9782862720999, présentation en ligne)